Partagez | 
 

 Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 15:27



.:: Informations de Bases ::.

    Nom, Prénoms : Elwyn Teagan Ó Dochartaigh
    Date de naissance : Un 29 février
    Age: 17 ans
    Année Scolaire: 7ème année
    Maison choisie: Où donc le voyez-vous ? Je dirais peut-être plus Serdaigle, mais je préfère vous laisse donc le choix.
    Baguette : Bois de lierre, 27, 8 cm, crin d’abraxan.
    Patronus : Un Kelpy possédant une large cicatrice sur le membre postérieur gauche.
    Epouventard : Un voile. Un voile qui, peu à peu, le prive de sa vue, de son ouïe, de son goût, de son touché, de sa voie… de tous ses sens et plus encore.
    Animal de compagnie : Aucun, c'est plein de poil.
    Avatar choisi : Gaspard Ulliel


.:: A Propos du Personnage ::.

    Caractère ( 5 lignes minimum ) :

    Je ne suis qu’une âme qui s’est perdue en chemin.
    Quelqu’un sera-t-il capable de me sortir du labyrinthe qu’est mon esprit ?

    Qui suis-je ? Aaaah, telle est la question, n’est-ce pas ? Et si je n’étais pas, comment feriez-vous ? Y aurait-il une réponse à votre question ? Car, à mon humble avis, je ne suis pas. Je ne suis plus rien. Une chose à coquille brisée, et aujourd’hui mise à nue. Mais puisque vous tenez à avoir une description, je vais tenter de vous en fournir une.

    Je suis… clame. A ce qu’il parait. Tout cela parce que je ne cède pas à mes pulsions. Est-ce réellement cela quelqu’un de calme ? Mais il est vrai que l’on ne me voit que rarement énervé, ou en colère. A quoi ces émotions servent-elles ? Je n’ai trouvé pour seule réponse que : rien. Aussi les ai-je tout simplement laissées sur la touche. Peut-être un jour me seront-elles utiles, et les ressortirai-je du placard où elles sont enfermées. A condition que je n’en ai pas perdu la clé…

    Je suis… seul. Depuis toujours. Cela changera-t-il un jour ? Si c’est le cas, ce ne sera pas parce que je l’ai cherché. J’ai toujours trouvé les relations entre les êtres humains superflues et inutiles. Pareil, je trouve drôle de m’en servir pour faire souffrir, comme j’ai souffert. C’est dans la douleur des autres que je trouve un peu de réconfort. C’est malsain, je le sais, mais c’est ainsi. Mais la douleur n’est-elle pas la plus belle chose en ce bas monde ?

    Je suis… masochiste. Si la douleur des autres me ravit, c’est dans la mienne que je trouve le plus grand plaisir. Chacune des cicatrices présentes sur mes bras, que je me suis infligée, sont le signe des choses que je me reproche. Seule la douleur me permet de me pardonner. Ne faut-il pas payer un prix pour chaque chose ? Celui de la rédemption est la douleur. Telle est ma manière de pensée. Mais les gens ne la comprennent pas. Ce n’est pas grave. Je ne comprends pas la leur.

    Je suis… effrayé. Oui, j’ai peur. Et la douleur me permet de garder un pied sur terre. J’ai peur de tellement de chose. Je suis achluophobe (peur de l’obscurité), claustrophobe, astraphobe (peur du tonnerre), nyctophobe (peur du noir), ochlophobe (peur de la foule), pyrophobe et aquaphobe. La liste est longue, n’est-ce pas ? Mais ce sont ces peurs qui ont fait de moi ce que je suis. Ce sont nos craintes qui nous forment, qui nous façonnent. Peut-être est-ce parce que j’ai plus de peur que les autres, que je suis plus complet qu’eux ?

    Je suis… phonophobe. Je ne pouvais pas mettre cette peur avec les autres. Sa nature est différente. J’ai peur des sons. Du bruit. Tout cela à cause d’une hypersensibilité auditive. Pourquoi ma voix n’est-elle qu’un murmure porté par le son ? Parce que parler plus fort me ferait souffrir. Enormément. Peut-être est-ce de la que vient ma peur de la foule. Parce que la foule produit du bruit. Beaucoup de bruit. Je suis sûr que cette peur-là, jamais je ne la soignerais. Même si un jour j’en avais envie.

    Je suis… sûr de moi. De mon intelligence, tout particulièrement. Je suis brillant, et je le ais. Mon esprit logique est bien supérieur à la normale. Et c’est pour cette raison que je recherche sans cesse des défis à ma hauteur. Des problèmes que je ne pourrais résoudre. Des énigmes sans solutions qui n’attendent que moi. Je n’ai pas d’égal sur ce plan. Et pourtant, ce ne sont pas mes résultats scolaire pourraient en témoigner.

    Je suis… légèrement égocentrique. Semblerait-il. Tout cela parce que je sais ce que je veux. Et parce que je pense à moi, avant de penser aux autres. Mais les autres me sont inférieur. N’est-il donc pas normal que je passe avant eux ?

    Je suis… libre. Rares sont les gens qui peuvent en dire autant. Je fais ce que je veux, quand il me chante. Je n’ai aucun complexe. S’il me prenait l’envie de vous embrasser, je le ferais, sans me soucier des répercutions que cela aurait sur vous, et de savoir si vous êtes un homme ou une femme. De toute façon, quelle différence ? Au fond, sous notre peau, derrière nos organes, ne sommes-nous pas pareil ? Nous ne sommes rien de plus qu’un tas d’os. Mais cela ne m’empêche pas de cous être supérieur.


    Physique (5 lignes minimum) :

    Je ne suis qu’un homme parmi tant d’autres.
    Un génie dans un corps loin d’être à son image.

    Je ne ressemble pas à ce que j’aurais dû être. Si ma mère avait été fidèle à mon père, j’aurais été roux, avec des yeux, comme n’importe quel irlandais pur souche. Sauf que voilà, je ne suis pas entièrement irlandais. Donc je ne suis pas plus roux que je n’ai les yeux verts. A la place, j’ai une crinière couleur aile de corbeau. Assez courte, pas plus lisse que bouclée. De toute manière, un couvre-chef d’une couleur semblable les cache la plupart du temps. Il faut bien que je me distingue de la foule par un trait, non ? Je ne suis pas comme tout le monde, il faut que le reste du monde le sache. Et puis, ainsi, les gens savent qu’il ne faut pas approcher. Et puis, j’ai une sorte d’aura, semblerait-il, qui me distingue de la foule. Il parait qu’on la voit parfaitement dans mes yeux. Des yeux bleus, de couleur de l’océan, en jour de tempête. D’ailleurs, en eux, on ne lit ni colère, ni haine, ni joie. Mais un sentiment de supériorité, et un air moqué. Voilà tout ce qu’il se dégage de mon visage. D’après d’autres. Mais mon visage, aussi anguleux soit-il, reste d’une banalité sans borne. La seule chose d’un tant soit peu original chez moi est mon boitement. Foutu Kelpy. A cause de lui, je ne pourrais jamais marcher correctement, ni même courir. En plus, il m’a marqué ; à présent, j’ai une large cicatrice sur la jambe. Mais bon, ce n’est pas la seule. Nombreuses sont seules qui parsèment mon corps. Mais la plupart sont localisées dans mon dos et sur mes avant-bras. J’imagine que vous voyez parfaitement comment je me les suis faites, non ? Non ? Alors c’est juste que votre esprit est trop pur que cela, et vous resterez dans l’ignorance jusqu’à ne plus l’être.
    Voyons rapidement mon style vestimentaire. Pas besoin de chercher bien loin : un pantalon noir, une chemise claire, et une cravate. Et mon habituel couvre-chef. Pourquoi donc faire compliquer, quand on peut faire simple ? Et puis, je ne perds pas de temps à choisir une tenue complexe, au moins, vu le peu de choix qui s’offre à moi.


.:: Son Histoire ::.

    Vous êtes-vous déjà demandé à quoi vous ressembleriez,
    Si vous aviez vécu différemment ?

    En général, un enfant qui nait, c’est une grande joie pour la famille qui va l’avoir. Manque de pot, moi, ce ne fut pas mon cas. J’aurais pu être un enfant comme les autres. Si ma mère s'était contentée de son mari. A la limite, si elle l’avait trompé avec un homme banal, ma vie aurait été certainement plus simple. Seulement, elle est tombée amoureuse de son propre cousin. J’étais le fruit d’un amour interdit. D’une nuit où plus rien n’avais compté pour eux, ni les conséquences, ni les liens du sang. Pendant cette nuit, je fus créé. Ma mère et mon père venaient d’une longue lignée de sorcière, loin d’être sang pur. Mon père faisait partie d’une branche reniée de la famille, et ma mère n’était pas considérée comme un membre à part entière, étant une cracmol. Beaucoup de raison de ne pas être apprécié du monde magie, et de ma propre famille, n’est-ce pas ? J’étais un fils détesté par un père qui ne voyait rien de plus que la trahison de sa femme. J’étais un frère détesté par ses sœurs et frères, qui ne voyaient qu’en moi une erreur qu’avait fait leur mère. J’étais un enfant délaissé, et abandonné de tous. Seule ma mère s’occupait de moi. Elle m’aimait. Sincèrement. Malheureusement, seule, elle ne pouvait pas faire grand-chose pour moi. Et j’ai grandi dans un environnement malsain pour moi. Peut-être est-ce pour cette raison que je suis devenu ce que je suis. S’il fallait trouver une raison à mon comportement, elle est sûrement ici. Très tôt, ma mère décéda. Un suicide. Elle ne parvenait pas à vivre avec les accablements constants et répétés que sa famille lui faisait. Elle ne m’a pas abandonné, comme son ex-mari s’amuse à me le répéter, je le sais. Elle ne pouvait tout simplement plus vivre avec un tel point sur les épaules, même en m’ayant.

    Très vite je me suis rendu compte que j’étais différent des enfants de mon âge. Non pas parce que j’étais sorcier, à l’époque je l’ignorais. Cependant, je réfléchissais différemment. Là où les autres buttaient, je résolvais sans aucun problème. On me disait surdoué. Si ce titre pouvait leur faire plaisir, je le porterai. Mais l’ancien mari de ma mère n'y vit qu’une nouvelle raison de me haïr. J’étais un enfant battu, et j’étais constamment enfermé dans une pièce sombre et sans lumière, qui me servait de chambre, sous les rires de mes demi-frères, et demi-sœurs. Un jour, je devais avoir neuf ans, je me suis enfui, et j’ai cherché à rejoindre Londres. Mon père, mon véritable père, était censé s’y trouver. Seulement, je n’ai pas pu quitter l’Irlande. Quand j’ai traversé une forêt, j’ai eu mon premier véritable contact avec le monde magique. J’y ai vu un Kelpy. Cette créature est apparue devant moi comme une sorte d’ange tombée du ciel, bien qu’il n’avait rien d’un ange, et qu’il sortait de l’eau. A l’époque, je ne savais pas que ces êtres se nourrissaient de chair humain, et qu’ils étaient extrêmement dangereux. Si celui qui avait croisé ma route n’avait pas été blessé, et assez affamé pour sortir de son trou d’eau, je crois bien que je ne serais plus à l’heure qu’il est. Je l’ai vu se rapprocher de moi. Lentement. Un gamin normal se serait enfuit en voyant les crocs de l’animal. Mais pas moi. Déjà à l’époque j’étais différent. Je savais que courir ne servirait à rien. De toute manière, j’avais l’impression d’être pétrifié, incapable du moindre mouvement. Je ne sortis de ma léthargie qu’au moment où ses dents acérées s’enfoncèrent dans la chair de ma jambe. S’il avait mordu plus fort, mon membre se serait séparé du reste de mon corps. Qui a dit que les animaux n’étaient pas sadiques ? Celui-là semblait vouloir que je souffre, aussi longtemps que possible. C’est depuis cette rencontre que je ne peux plus marcher correctement. Et si le sorcier qui avait blessé cette créature n’avait pas décidé de revenir pour le dresser, je serais mort. A croire que le destin s’amuse avec moi. J’ai senti l’eau s’insinuer dans mes poumons. J’ai vu une lumière. J’ai senti la prise qu’il exerçait sur moi faiblir. J’ai senti mon corps remonter à la surface. J’ai senti mon cœur arrêter de battre…

    Puis je me suis réveillé. J’avais froid. J’avais mal. J’étais encore vivant. A mes côtés un homme flattait l’encolure du Kelpy qui avait failli me dévorer. Mais il semblait différent. Plus doux. Moins sauvage. L’inconnu, qui s’avéra être un sorcier, m’expliqua la situation. Il m’avait évité la noyade, et avait dompté l’animal, à l’aide d’un sortilège et d’une bride. Il avait fait le maximum pour ma jambe, mais n’étant pas médicomage, le maximum n’était pas beaucoup. Et donc, il valait mieux se dépêcher de quitter cette forêt pour que quelqu’un la soigne. Sinon, il n’était pas certain qu’un jour, je puisse marcher à nouveau. Pour gagner du temps, il m’installe sur la créature magique, qui semblait aller un peu mieux. Peut-être le fait d’avoir mangé ? La pluie commença à tomber. Un éclair se fit voir. Le tonnerre se fit entendre. Puis un autre éclair. Et encore un autre. Le vent se mit à souffler… Dans un bruit sourd, un arbre manquant de tomber sur l’animal que je montais. Aussi docile que pouvais être une monture, l’instinct de survie prime, et il s’enfuit. J’étais toujours sur son dos. La pluie avait défait mon bandage qui avait fini par tomber au sol, laissant ma blessure nue, à l’assaut des cruelles gouttelettes qui me faisaient souffrir. Mais je ne pouvais pas me laisser tomber de l’animal. Qui sait ce qu’il serait arrivé ? Le Kelpy fut bien obligé de stopper sa course quand se dressa face à lui une barrière enflammée, qui eut vite fait de nous encercler. Toutes peurs à ses raisons, n’est-ce pas ? Cette seule journée explique ma peur de l’eau, du feu, de l’orage et de l’obscurité. J’ai cru mourir à nouveau. Si le sorcier sans nom n’était pas venu à nouveau pour m’aider, je serais certainement mort, brûlé vif. Le reste du trajet se passa sans encombre jusqu’à l’hôpital le plus proche. Magique, j’entends. Transplaner étant impossible à cause de mon âge et de mon état, tout le voyage se fit à pied. Même si, entre temps, nous nous sommes stoppé, pour qu’un moldu s’occupe de me bander la jambe. Histoire qu’il y est encore quelque chose à sauver lorsque nous arriverions à bon port. Mais même cela ne suffit pas. J’étais trop jeune pour supporter une potion assez puissante pour me soigner totalement. A l’inverse, la potion qui m’a été donné ne l’était pas assez forte. Ma jambe n’a jamais été soignée complètement. J’aurais pu, depuis le temps, demander une autre potion, faisant disparaître mon boitement. Mais si, aujourd’hui, on devait m’en débarrasser, je n’aurais plus l’impression d’être le même. Cet élément de moi me rappelle ce que j’ai fait pour être avec mon père. Car, quand on m’a demandé mon nom, j’ai donné celui de mon père, et non celui de l’homme qui m’avait élevé. Ils l’ont contacté, et il venu me chercher. Peu importe qu’il ne soit pas mon père officiellement, moi je savais qui il était, et j’avais besoin de lui à mes côtés. Le temps est passé. J’ai reçu une lettre de Hogwart, m’annonçant que j’allais pouvoir y étudier. Combien d’enfants n’ont pas rêvé de l’intégrer. Moi, cela ne me faisait ni chaud, ni froid. Déjà, à l’époque, plus rien ne m’importait…


    Année 1 :


    "Cher journal,

    Que puis-je te raconter te beau ? Hogwart est bien comme les livres et mon père me l’ont décrit. Je n’ai rien trouvé de bien surprenant. J’ai passé une année en compagnie de trois personnes. Je n’ai même pas cherché à connaître les autres. J’ai repoussé tout ceux qui ce sont approchés. Mon attitude fait rire Lise et Melana. Elles ne comprennent pas pourquoi je fais cela. Contrairement à Jay. Personne ne m’a jamais autant troublé que lui. Il est si naïf. Si pur. Mais il possède un don sans pareil pour comprendre les gens. Même moi, il me comprend comme personne. C’est pour cette raison que je m’entends bien avec lui. Il m’effraie. Mais en même temps, j’ai besoin de lui. De le protéger. Seul, un homme n’est rien. Jay me permet de ne pas sombrer totalement. Il arrivait à enrayer mes pensées négatives. Le monde n’en est pas rose pour autant. Mais au moins, il est un peu plus lumineux. Quant aux deux sœurs, tellement différente, semblant se haïr alors qu’elles ne peuvent se passer l’une de l’autre, si je les tolère à mes côtés, c’est parce qu’elles sont loin d’être banales, avec une passion très surprenante pour le morbide à leur âge, ainsi qu’une fascination pour la mort. Et parce qu’elles sont les amies de Jay. Si jamais cela n’avait pas été le cas, je ne me serais même pas intéressé à elles. Aussi intéressantes puissent-elles être. Les cours ? Je ne m’y intéresse pas vraiment. Les seuls efforts que je fais sont sur demande de Jay. Je ne brille pas, mais je ne suis pas forcément des plus mauvais. Si je me décidai vraiment à m’y mettre, je suis sûr que personne ne pourrais rivaliser avec moi. Mais être le premier ne m’intéresse pas. A vrai dire. Je ne sais même pas ce qui m’intéresse. Peut-être trouverai-je, un jour, la réponse à cette question ? "


    Année 2 :

    " Une nouvelle année s’achève, et je viens te faire mon compte-rendu, cher journal,

    Rien n’a changé depuis l’année dernière. Rien de nouveau. Si ce n’est que j’ai l’impression de ne plus pouvoir me passer de Jay à mes côtés. Le sentiment que j’éprouve pour lui est étrange, dépassant amour et amitié. Enfin, ce que je suppose être l’amour et l’amitié. Car ne sont-ils pas tout deux des idées abstraites ? Personne ne peut dire avec exactitude ce que c’est, et personne ne donne la même définition. Enfin, pour en revenir à Jay, j’ai un besoin maladif de rester avec lui, pour le protéger. J’ai l’impression qu’il va lui arriver quelque chose. Je

    sais qu’il va lui arriver quelque chose. Sans savoir ni où, ni quand. Les jumelles ? Elles font leur vie. Elles ne m’intéressent plus vraiment. Elles deviennent trop conformistes. Et je m’inquiète trop pour Jay pour penser à autre chose. Le pire est que j’ai conscience que mon raisonnement est totalement illogique, ce qui ne me ressemble pas. J’essaye autant que possible que Jay ne s’en rende pas compte. Mais j’ai peur qu’il ne se doute de quelque chose… "

    Année 3 :

    "Encore une année de plus à te raconter…

    Rien de bien nouveau. Les cours continuent. La vie aussi. Mon père se porte bien. Jay aussi. Les jumelles ne nous parlent plus. Elles me trouvent effrayant. Plus précisément, la relation que j’entretiens avec lui. J’avais raison. Elles sont en fait terriblement banales, et peu ouvertes d’esprit. Comme quoi, grandir change les gens. Heureusement que je n’ai jamais été jeune. J’ai sauté cette étape. Jay aussi va grandir. Il va changer. Mais je sens qu’il restera, au fond, le même. Par contre, le sentiment d’inquiétude que je ressens grandi de plus en plus. J’en rêve même. Je le vois dans une rue, entrain de courir, frappé en plein dos par une lumière vive. Que peut bien signifier ce rêve ? Et pourquoi reste-t-il toujours identique ? "


    Interlude, entre la 3ème et la 4ème année:

    "[..]Qui a dit que les rêves ne se réalisaient jamais ? Cela arrive, de temps à autre. Il en est de même pour les cauchemars. Malheureusement. Pourquoi a-t-il fallu que cela m’arrive ? Pourquoi à moi ? Pourquoi lui ? Au milieu des rues de Londres, j’ai revu le veuf de ma mère. Pas très content de me voir. Il semblait m’en vouloir. Il disait que depuis j’étais parti, tout allé mal chez eux. Il m’accusait même de les avoir volés. Un homme désespéré est capable faire beaucoup. La situation était dangereuse. Prenant la main de Jay, qui était venu passer les vacances avec moi, je partis au quart de tour. Normalement, nous avions le temps de rentrer chez moi, avant qu’il ne nous rattrape. La scène me semblait étrangement familière. La rue. Jay qui court, tenu par la main… Mon rêve ! C’était exactement mon rêve. Et la fin de mon rêve s’avéra également vrai. L’homme qui m’avait élevé étant enfant sorti sa baguette. Il était tellement énervé que la sortir au beau milieu de la rue ne le dérangé pas. Il m’en voulait vraiment. Il était réellement désespéré. Et le sort fusa. Jay s’écroula dans mes bras. Peu de temps s’écoula avant que d’autres sorciers n’apparaissent, et immobilisent mon père. Il n’a pas eu le temps de s’en prendre à moi. Mais Jay… Jay est inconscient, à Sainte-Mangouste. Impossible de savoir quand il se réveillera. Demain, comme dans dix ans. J’espère que ce sera demain…"


    Année 4 :

    "… (le journal d’Elwyn est vierge, cette année-là"

    Année 5 :


    "Finalement, la vie ne s’arrête pas. Désolé de t’avoir oublié l’an passé,

    Mais à part le coma prolongé de Jay, il ne sait rien passé. Rien du tout. Comme si personne ne s’était rendu compte qu’il n’était plus là. Enfin si, certaines personnes sont venues m’interroger à son sujet. Mais très peu. Et puis, j’ai commencé la voyance. Une matière pas forcément très intéressante, mais j’y suis très doué. L’histoire avec Jay me l’avait démontré. Pou en revenir à ma cinquième année… rien de neuf. Que du vieux. Jay ne s’est pas réveillé, et je suis seul. Très seul. Peut-être trop. Enfin, peut-être trouverai un moyen de remédier à cela. Qui sait… D’une année à l’autre, tant de chose peuvent changer. "


    Année 6 :


    "Le monde est monochrome, ne trouves-tu pas ?

    Il a perdu toutes ses couleurs. Il s’est même foncé. Mais ses barrières ont sauté. Cette année, j’ai compris que je n’avais rien qui me retenait. Que je pouvais faire ce qu’il me plaisait. Comme quoi… la liberté se résume à peu de choses. Je me suis rendu compte de mes peurs, que j’assume, de mon intelligence supérieur, que j’assume également, et de ma tendance à aimer souffrir, que j’assume tout autant. Peu à peu, j’ai changé. Mes traits de caractères se sont affirmés depuis que Jay est dans le coma. Peut-être n’est-ce pas un mal. Peut-être m’entravait-il. Peut-être m’empêchait-il de devenir ce que je suis entrain de devenir. Et si… j’avais besoin de quelqu’un comme lui pour vivre ? Pour ne pas sombrer. Pour être ce que j’étais. Mais y a-t-il quelqu’un qui pourrait le remplacer ? "


    Précision : Alors, comme il l’est sous-entendu dans l’histoire, Elwyn est voyant. Cependant, son pouvoir ne lui servira qu’à deux choses : être très bon pendant les cours de voyance, et à faire (peut-être) avancer l’intrigue, dans certains contexte. Pour qu’il puisse avoir une prévision, il faudra que les admins me donnent leur amont. Et dans aucun autre cas, je ne pourrais me servir de cette particularité. Bien sûr, si les admins sont contre la présence d’un voyant, j’éditerai mon histoire.





.:: En dehors du Rôle ::.

    Prénoms, surnoms : Auriane
    Age : Entre 16 et 17 ans
    Aime, aime pas : Beaucoup de choses, dans les deux catégories. Pour la première : écrire, lire, dessiner, monter à cheval, rêver, dormir, le cosplay… Pour la seconde : les ponts, la foule, les grands magasins, le bruit…
    Comment as-tu connu le forum : Via top site.
    Code : OK by Vic



Dernière édition par Elwyn T. Ó Dochartaigh le Sam 7 Mai - 20:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1337
Popularité : 757
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Quelque part... Dans le noir... Perdue ?
Avatar : Blake Lively

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1200/10000  (1200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 15:47

Alors déjà, bienvenue !

Ensuite : Gaspard *-*

Troisièmement, j'ai corrigé ta fiche des quelques fautes d'orthographe qui s'y était glissé et je dois dire que je suis contente. Il y en a très peu.

Pour finir, ton code est presque bon. Il y a juste un "+" de trop Smile

P.S : J'aime ton personnage et ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandra Warrington
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 86
Popularité : 89
Date d'inscription : 02/04/2011
Localisation : Où le vent m'emportera
Avatar : Turquoise, DeviantArt

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 15:48

Bienvenue, homme torturé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 15:52

Merci à vous deux pour votre accueil.

J'ai retiré le "+" de mon code qui devrait donc être bon, à présent.

Merci d'avoir corrigé mes fautes, Victoire, et je suis ravie que mon personnage et ma fiche te plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Weasley
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1337
Popularité : 757
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Quelque part... Dans le noir... Perdue ?
Avatar : Blake Lively

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1200/10000  (1200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 15:55

Voilà ! Il ne reste plus qu'à terminer ta fiche et je me ferais un plaisir de tisser un lien pour nous deux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Crowford
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 1104
Popularité : 453
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : Derrière toi ! :D
Avatar : Emma Roberts

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1700/10000  (1700/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 16:22

Bienvenue sur HD *_*
Amuses toi bien parmi nous Smile
Gardes moi un lien !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


I'm afraid, afraid of losing control,
afraid of becoming a pawn,
afraid to lose you. ❀


A savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmeralda A. James
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 303
Popularité : 232
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : Dans tes rêves...
Avatar : Megan Fox

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 17:00

Je n'ai qu'une chose à dire; waw.
Superbe fiche, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire.
Sinon, bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus S. Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1538
Popularité : 1094
Date d'inscription : 08/11/2009
Localisation : Dans ton ... Rêve :P
Avatar : Alex Evans (L)

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o6/11
Gallions:
8860/10000  (8860/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 17:11

Bienvenue Parmi nous!
J'espère que tu te plairas.
Si tu as des questions, n'hésite pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily L. Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 286
Popularité : 218
Date d'inscription : 28/12/2010
Localisation : ici ou là ...
Avatar : Jodelle Ferland

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
700/10000  (700/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 17:39

Bienvenue à toi!
J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous Wink
Bonne chance pour le reste de ta fiche Smile

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Le Clan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 20:35

Merci à tous pour votre accueil.

Esmeralda, je suis très flatté que ma fiche te plaise.

Taylor et Victoire, ce sera avec plaisir que je créerai un lien entre nos personnages.

Pour terminer, je tiens à signaler que ma fiche est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Albus S. Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1538
Popularité : 1094
Date d'inscription : 08/11/2009
Localisation : Dans ton ... Rêve :P
Avatar : Alex Evans (L)

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o6/11
Gallions:
8860/10000  (8860/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   Sam 7 Mai - 21:06

Tout d'abord, je tiens à te féliciter pour ta belle fiche.
Je trouve que ton histoire est originale.
Bien sûr, vu ton niveau d'écriture, on t'autorise le don de voyance.
Ce qui peut être un très bon point positif pour l'intrigue.

Ensuite, pour la maison nous avons longuement hésité entre Serpentard et Serdaigle.
Nous avons finalement décidé de te mettre à Serdaigle comme allait ta volonté.
Alors..


Bienvenue chez les
Serdaigles


Tu peux désormais aller te faire créditer 2oo Gallions à Gringott's.
Il faut aussi que tu ailles réserver ton Avatar & ton Patronus.
Si tu ne veux pas être perdue va aussi te créer une fiche de Lien & un répertoire de Rp.
Je rajoute 1o Points pour ta maison.
Bonne continuation à toi, & bon jeux.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elwyn T. Ó Dochartaigh [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David M. Blackson [ACCEPTÉ] ~ Serdaigle (5e année)
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» MATCH #3 - POUFSOUFFLE vs SERDAIGLE
» Les préfets de Serdaigle
» MATCH #5 SERDAIGLE VS SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Autre :: Les archives-