Partagez | 
 

 "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mar 3 Mai - 19:59


Lennon était la première debout ce matin là. Pourtant, c'était le week end et tout le monde préférait de loin faire la grasse matinée. Pas elle.
Alors elle profita de l'eau chaude de la douche et du silence des dortoirs. Pour une fois qu'elle n'entendait pas une fille râler ou une autre glousser...C'était plutôt reposant!
Puis elle se prépara. Les beaux jours arrivaient et il faisait assez chaud dehors, donc elle fit au plus simple. Un top noir, une jupe.
Ensuite, elle chaussa ses célèbres Doc Martens aussi roses que ses cheveux et sortit sans bruits.
Puis, une fois dans les couloirs, elle croisa des petits groupes d'élèves qui se dirigeaient vers la sortie assez précipitamment et...Bruyamment. Lennon soupira. Elle avait complètement oublié que c'était un week end "libre" et qu'ils pouvaient tous aller à Pré Au Lard.
Apparemment, ses camarades de chambre aussi avaient oubliées et cela la fit sourire. Elle imaginait d'ici la crise qu'elle allaient piquer en se réveillant. Rater une séance shopping et drague de garçons, flirts etc etc...Ca allait les mettre légèrement de mauvaise humeur!

"Au moins, elles auront quelque chose d'intéressant à raconter ce soir. Ca changera", marmonna-t-elle pour elle même, perdue dans ses pensées.

Inutile de préciser que Lennon ne s'entendait pas tellement avec elles...Disons qu'elle se sentait à côté de la plaque en leurs compagnie.
Elles étaient toutes de la même maison, suivaient les mêmes cours...Mais Lennon n'avait pas leurs centres d'intérêts ni leurs passions. En plus, elles ne savaient même pas ce qu'était une "guitare", chose qu'elle trouvait franchement inquiétante!

Portée par le courant, Lennon sortit elle aussi du chateau et alla jusqu'au célèbre village. Là, elle flâna dans les rues, regardant les gens, les boutiques, s'arrêtant même pour aller à l'intérieur, parfois.
Et au bout d'une heure, elle entra aux Trois Balais. Les regards se tournèrent vers elle et on murmurait sur son passage. Sans être complètement parano, elle savait bien qu'une fille aux cheveux rose bonbon, même pour des sorciers, ça pouvait paraitre bizarre.
Mais elle n'y fit pas attention et prit place à une table vide après avoir commandé une Bieraubeurre.
Derrière elle, elle entendait un petit groupe de Serpentard parler et enterra son visage entre ses mains. Pour une fois, une seule, elle espérait qu'ils ne viendraient pas la provoquer. Elle n'avait pas vraiment besoin de cela, pour le moment.
Bon, il est vrai que depuis qu'elle avait changé et qu'elle avait perdu beaucoup de poids, on se moquait moins d'elle. Vraiment moins. On se mettait doucement à la regarder autrement et même à la respecter.
Mais est-ce que les membres de cette maison respectaient autre chose qu'eux mêmes?
Lennon n'en était pas certaine. Alors elle décida de ne pas se prendre la tête et de faire comme si ils n'étaient pas là.
Sa boisson arriva et elle en bu une longue gorgée tout en regardant les gens passer dans la rue, derrière la fenêtre à côté de laquelle elle se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mar 3 Mai - 21:03

Ce qui me réveillait ce matin ? Le soleil traversant les rideaux et les rayons se poser sur mon visage. Je fronçai le nez et les sourcils avant de me retourner sur le ventre, de prendre mon oreiller et de le mettre sur ma tête. Aujourd'hui c'était le Week-End dit "libre" , et je devais retrouver des amies aux Trois Balais, là, tout de suite, pour l'instant, je n'avais qu'une seule envie : dormir. Levant un peu la tête de sous mon coussin, j'attrapai mon portable qui était posé sur la table de chevet pour regarder l'heure : 07h57. Ce n'était pas une heure pour se lever ça. Mais une fois réveillée, je ne pouvais plus me rendormir. Ce pourquoi je me levai sans faire de bruits, et filais prendre une douche.

J'étais en train de me sécher les cheveux quand j'entendis deux filles se mettre à parler, et bien on dirait que les autres Serpentards étaient réveillées. Comment pouvait-on ne pas faire de grasse matinée une journée où nous n'avions pas cours ? La réponse était simple : Boutiques, flirts et Trois-Balais. Une fois ma crinière séchée et coiffée comme il fallait, j'allais m'habiller d'un jean troué et d'un top turquoise, avant d'enfiler mes fidèles Reebok montantes blanche, turquoise et noire. Puis je me passai un brin de maquillage - Eyes Liener, Crayon noir, mascara et une touche de gloss - avant de sortir dans les couloirs du Château. Je croisai plusieurs Serpentards qui me saluèrent et je m'arrêtai quelques fois pour parler à deux-trois connaissances.

Sans m'en rendre véritablement compte, j'avais suivis les deux personnes avec qui je discutais jusqu'à Pré Au Lard, mais je les délaissais rapidement en croisant deux filles qui partageaient mon dortoir, accompagnées de deux Serpentards. Nous entrâmes aux Trois Balais et nous nous installâmes à une table vide avant de commander cinq bières au beurre. Mes amis se mirent à papoter, et je partis dans mes pensées, le regard dans le vague. Sauf qu'une crinière rose, aussi rose que ses chaussures, me sortit de mon espèce de "méditation" et un sourire moqueur s'était dessiner sur mes lèvres : voilà de quoi me distraire. Mes amis la regardèrent aussi et se mirent à la critiquer, il est vrai qu'elle avait perdu du poids et essayer de se faire un autre style ou je-ne-sais-quoi, je n'y portait pas grand importance. Elle commanda une bière au Beurre et s'installe elle aussi à une table vide, juste devant nous. Sa boisson arriva en même temps que les nôtres. Je ne la quittais pas des yeux, elle bu une longue gorgée de sa bière, regardant les gens passer dans la fenêtre.

Je cherchai une bonne manière de venir la provoquer, ou de faire quelque chose dans le genre. D'habitudes, ces idées là venaient automatiquement, sans que je n'y réfléchisse réellement, mais là j'avais l'impression d'être lessivée. Peut-être était-ce la conséquence de mon manque de sommeil, je n'avais dormis que quatre heures cette nuit. Tournant la tête vers mes camarades à mes côtés, je vis le regard d'un des deux mecs qui faisait la navette entre la tête rose et moi, se demandant certainement pourquoi est-ce que je l'avais fixée tout le long, et se disant ce que je préparais. Il fallait que je trouve quelque chose, et vite. Je finis par décider de laisser mon instinct prendre le dessus et de laisser mes actes prendre le dessus sur ma réflexion.

Je me levai et allai me placer devant elle, restant debout, les mains sur les hanches, je la regardai de haut en bas comme si je la découvrais, et un sourire sarcastique se dessinait sur mes lèvres :

" - Tu t'es pris un pot de peinture sur la tête ou c'est fait exprès cette couleur horrible que tu as sur les cheveux ? "

Oui bon, il est vrai que j'aurais nettement pu trouver mieux, mais ce n'était pas avec quatre heures de sommeils et les esprits embrouillés que j'allais sortir quelque chose de sanglant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mar 3 Mai - 21:47

Lennon sortit d'un coup de ses pensées en voyant une personne se mettre juste devant elle, les mains sur les hanches. Ce qu'elle redoutait était bien arrivé. Une fille de Serpentard, brune, aux yeux bleus perçants. Elle l'avait déjà croisé quelque fois.

" Tu t'es pris un pot de peinture sur la tête ou c'est fait exprès cette couleur horrible que tu as sur les cheveux ? "

La jeune fille la dévisagea de haut en bas, un sourire narquois sur les lèvres. Lennon lui envoya un regard noir et avala une autre gorgée de sa boisson. En fait, elle hésitait à répliquer, ou alors à laisser couler, comme d'habitude.
Puis elle décida qu'elle en avait tellement marre de se faire marcher dessus par des filles comme elles, qu'elle allait choisir la première solution.

"Wow. C'est tout ce que tu as trouvé? ", rit-elle.

Lennon haussa les épaules et se recula un peu, s'asseyant mieux sur sa chaise, le regard rivé dans celui de la Serpentard. Elle avait terriblement hate de voir le visage de son 'ennemie' se décomposer en la voyant répliquer. Puis, voyant que rien ne venait, Lennon soupira et poursuivit:

"Ma parole, moi qui pensait que ceux de ta maison étaient les rois de la réplique cinglante. Manifestement, j'avais tort."

Puis elle se tut à nouveau. Lennon avait bien conscience que la situation pouvait déraper. Surtout qu'elle était seule, et qu'eux étaient au moins trois. Mais même si un léger sentiment d'angoisse lui tordit l'estomac, l'adrénline due à la provocation l'empêcher de céder à une quelconque panique.
Curieuse, elle jeta un coup d'oeil à la table derrière elle et vit que les autres Serpentard les dévisageaient, avides de savoir ce qui allait se passer ensuite. Souriant légèrement, Lennon se tourna à nouveau vers la jeune fille, toujours en face d'elle.

"Bon. Tu comptes rester plantée là a m'insulter ou repartir avec tes potes qui semblent t'attendre? Et puis, sans vouloir te vexer, je n'ai pas que ça à faire, me disputer avec vous."

Il ne fallait tout de même pas pousser Bambi dans les fougères, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mer 4 Mai - 11:05


Je la vis me dévisager de haut en bas, et un sourire narquois se dessiner sur ses lèvres. Dans son regard, je sentais la réplique venir, que cette fillepouvait être prévisible. Sans oublier que son regard noir en disant long, très long même. "Wow. C'est tout ce que tu as trouvé? ". Elle rit et haussa les épaules et se recula un peu pour pouvoir mieux s'asseoir en plongeant son regard dans le miens avant d'ajouter un "Ma parole, moi qui pensait que ceux de ta maison étaient les rois de la réplique cinglante. Manifestement, j'avais tort." Je la vis tourner la tête vers mes amies derrière, je sentais leurs regards sur nous, un regard emplit de curiosité ; ils devaient se régaler de cette petite Serdaigle un peu trop rebelle à mon goût. "Bon. Tu comptes rester plantée là a m'insulter ou repartir avec tes potes qui semblent t'attendre? Et puis, sans vouloir te vexer, je n'ai pas que ça à faire, me disputer avec vous." Je haussau un sourcil, c'était assez marrant de voir cette fille à coiffure de personnage tout droit sortit d'un manga rapliquer, alors que d'habitude elle traçait sa route et baissait les yeux devant un Serpentard. Aurait-elle finalement décidée de ne plus se laisser marcher sur les pieds ? Si ça pouvait lui donner un semblant d'assurance, pourquoi pas ?

Un sourire en coin naquit sur mes lèvres et je m'installai en face d'elle sous tous les regards surpris de mes amies. C'était cette fille là qui me plaisait, pas celle qui était faible. Je reculai ma chaise de la table et me mit à me balancer sur les deux pieds arrières tout en fixant la Serdaigle un instant, mon sourire ne quitant pas mon regard. Je finis par ouvrir la bouche :

" - Je ne voyais pas l'utiliser d'utiliser de la raillerie cinglante pour une petite Serdaigle de pacotille. "

Je lança un regard à une de mes amies toujours assise à la table et lui fis signe de m'apporter ma bière au beurre, qu'elle fit. Elle me chuchota un " Mais qu'est-ce que tu fou ?! " du bout des lèvres et le regard noir que je lui lançai la dissuada de m'en dire plus et elle reprit place à la table des autres Serpentards, avant de se mettre à discuter en chuchotant avec les autres. Je secouai la tête, faisant voler mes cheveux noirs légèrement, suivant mon mouvement, et je replongeais mon regard dans celui de la fille en face de moi avant de boire un peu de Bière :

" - Pourquoi répliquée ? "

Même si je savais déjà la raison de ce geste - Enfin plutôt, je pensais la savoir - j'avais envie de la faire parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mer 4 Mai - 19:01


Lennon la vit sourire puis fut surprise de la voir s'assoire en face d'elle. Mais elle ne le montra pas et garda une mine sérieuse.

" Je ne voyais pas l'utiliser d'utiliser de la raillerie cinglante pour une petite Serdaigle de pacotille. "

Les lèvres de la dite Serdaigle se pincèrent. Qu'est-ce qu'elle lui voulait cette fille, à la fin? Qu'est-ce qu'elle cherchait?
Attendant sa réponse, la Serpentard intima une de ses amies à venir vers elle. Quelque secondes plus tard, une autre Serpentard arriva, déposa un verre sur la table puis se pencha vers l'inconnue pour lui murmurer quelque chose à l'oreille. La seule réponse qu'elle eut fut un regard noir et elle repartit aussi vite qu'elle n'était arrivée.
La jolie brune but une gorgée de sa boisson fraichement apportée et regarda Lennon droit dans les yeux avant de demander:

" Pourquoi répliquée ? "

Lennon se retint d'éclater de rire. A la place, elle fronça les sourcils et pencha sa tête légèrement sur le côté avant de se mettre à tripoter l'une de ses longues mêches rose bonbon.

"Parce que j'en ai marre que des filles comme toi viennent m'emmerder même pendant les week end. Sérieusement, vous n'avez rien d'autre à faire?"

Elle soupira et arrêta de toucher ses cheveux. Et voilà, la colère montait. Elle croisa les bras et s'avança un peu et murmura, très sérieuse:

" C'est quoi ton but, à la fin? Me faire chialer? Me faire partir? Que je cède et que je fasse encore ma victime? "

Lennon attrapa son verre et but d'un trait le reste de sa boisson avant de poursuivre.

" Parce que c'est hors de question, sache le. Et si tu pouvais le dire aussi à tout tes petits potes Serpentard, ça m'arrangerais. J'ai horreur de me répéter."

Elle posa son menton sur sa main repliée et leva les yeux vers la jeune fille en face d'elle.

"Désolée, mais je crois que vous allez devoir trouver une nouvelle cible, maintenant. Celle que j'étais qui fermait sa bouche et laissait les autres l'écraser est, malheureusement pour vous, partie très loi. Et autant dire qu'elle n'est pas prête de revenir. J'ai d'autres choses à faire que de m'inquiéter de vos moqueries stupides."

Lennon pointa le petit groupe de Serpentard derrière elle du doigt sans même se retourner.

"Qu'est-ce que ça t'apporte exactement d'être dans un groupe de filles qui gloussent , qui ne pensent qu'au maquillage qu'elle vont pouvoir se tartiner sur la figure ou aux mecs qui sont susceptibles de les inviter au Bal de fin d'année?...Tu m'as l'air bien plus intelligente que ça. Ou du moins, moins superficielle." ajouta Lennon.

Puis elle baissa les yeux vers son verre vide et en traça lentement le contour avec le doigt, créant un petit bruit.
Elle rêvait ou elle venait de faire un compliment à cette fille? Alors que tout ce qu'elle voulait, c'était la faire dégager...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Jeu 5 Mai - 15:30


La fille en face de moi, Lennon il me semblait, fronça les sourcils et se mit à jouer avce l'une de ses mèches roses tout en penchant la teête sur le côté. L'ombre d'un rictus s'était déssiné sur ses lèvres, et je devinai qu'elle s'était retenue de rire. A la place de me lever et de lui en décoller une à travers le visage, je me contentai de continure à me balancer sur les deux pieds arrières de ma chaise tout en la regardant. "Parce que j'en ai marre que des filles comme toi viennent m'emmerder même pendant les week end. Sérieusement, vous n'avez rien d'autre à faire?" Elle poussa un soupire suite à sa réponse et arrêta de toucher à ses cheveux couleur friandise avant de croiser les bras et de s'avancer vers moi ; puis son visage prit une mine sérieuse et elle me murmura : " C'est quoi ton but, à la fin? Me faire chialer? Me faire partir? Que je cède et que je fasse encore ma victime? " La Serdaigle bu sa Bière d'une traite et me regardait de nouveau. Pour ma part, je ne l'avais pas lâchée du regard une seule seconde. Je sentis soudain le poid de ma baguette bloquée entre ma ceinture et mon jean, elle semblait peser des tonnes. Pourquoi avais-je l'impression que ce qu'elle venait de dire était ce que j'attendais d'elle ? " Parce que c'est hors de question, sache le. Et si tu pouvais le dire aussi à tout tes petits potes Serpentard, ça m'arrangerais. J'ai horreur de me répéter." Elle déposa son menton dans le creux de sa main avant de lever les yeux vers moi, et je maintiens son regard. "Désolée, mais je crois que vous allez devoir trouver une nouvelle cible, maintenant. Celle que j'étais qui fermait sa bouche et laissait les autres l'écraser est, malheureusement pour vous, partie très loi. Et autant dire qu'elle n'est pas prête de revenir. J'ai d'autres choses à faire que de m'inquiéter de vos moqueries stupides." La jeune sorcière ponta mes amies du pouce sans même se retourner, et je vis le petit groupe s'énerver légèrement. Pointer les autres du doigts, que ce soit pour montrer ou autre, ne ce faisait pas, ne se faisait pas à un Serpentard plutôt. "Qu'est-ce que ça t'apporte exactement d'être dans un groupe de filles qui gloussent , qui ne pensent qu'au maquillage qu'elle vont pouvoir se tartiner sur la figure ou aux mecs qui sont susceptibles de les inviter au Bal de fin d'année?...Tu m'as l'air bien plus intelligente que ça. Ou du moins, moins superficielle." Je la vis baisser les yeux vers son verre désormait vide de toute sorte de solution aqueuse tout en traçant le contour de son doigt. Venait-elle vraiment de me faire un "compliment" ? Elle semblait penser la même chose.

Pour ne rien laisser paraître, je décidai de vider ma bière au beurre, puis je posai mes coudes sur la table et bloquais mon visage entre, plongeant mon regard bleu envoûtant dans le sien, juste après avoir arrêtée de me balancer sur ma chaise. Je réfléchissais un instant à ce qu'elle venait de dire, d'une traite, sans me laisser le temps de parler. Cette dites Serdaigle ne m'était pas d'une grande utilité, et cela me désolais un peu, je ne voyais pas du tout pourquoi est-ce que je pourrai me montrer gentille avec elle. Que pouvait-elle m'apporter comme avantages ? Je ne pris même pas la peine de répondre à ses phrases d'avant. Si elle comptait que nous arrêtions de " l'embêter " , elle pouvait toujours rêver. Et je n'étais pas le pigeon, si elle voulait faire savoir quelque chose aux autres membres de ma maison, elle n'avait qu'à aller leur dire elle-même les choses clairement.

Avec un sourire en coin, je m'approchai doucement et plongeai mon regard bleuté dans le sien. Je "lâchai" mon visage d'une main pour la porter au pendentif qui pendait à un mon cou, jouat avec. Je ne laissai pas les souvenirs refaire surface, ils étaient trop douloureux et ce n'était ni l'endroit ni le moment pour me laisser en proie à mes émotions.

" - C'est moi où tu viens de me faire un compliment .. ? "

Ma voix avait prit une teinte sarcastique - l'empêchant ainsi de trembler aux brides de souvenirs qui revenaient - sans que je n'en pris réellement conscience. Puis, je me remis à me balancer de nouveau sur les pieds arrières de ma chaise, portant mon pendentif à ma bouche, je me mis à le mordiller doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Jeu 5 Mai - 19:47

" - C'est moi où tu viens de me faire un compliment .. ? ", avait demandé la jeune Serpentard.

Le coeur de Lennon eu un loupé et elle haussa les épaules, détournant le regard. A vrai dire, elle se maudissait. Et de plus, elle entendait les chuchotements du petit groupe, derrière. Le fait qu'elle les ai pointé du doigts ne leur avait apparemment pas vraiment plû.
Parfait.
Si ce qu'elle faisait pouvait les emmerder, alors ça lui allait. Surtout que, pour une fois, elle n'avait pas fait exprès!

" Prends ma phrase comme tu veux.", dit-elle d'un ton plutôt froid.

Ramenant ses long cheveux en une queue de cheval rapide, elle eu soudain moins chaud et leva son regard vers son interlocutrice qui se balancait encore et toujours sur les deux pieds arrière de sa chaise, jouant avec son pendantif.

"Je cherche juste à comprendre ce que tu me veux, c'est tout. Qu'est-ce que tu gagnes à être avec moi, exactement?"

Là, Lennon sut qu'elle avait fait mouche. Parce que c'était bel et bien vrai! Que gagnait cette fille a rester avec elle, même si elle se montrait légèrement hostile. D'habitude, les autres se contentaient de lui balancer des moqueries débiles, de l'humilier, puis ils passaient à autre chose.
Par contre, cette fois ci, c'était différent. Et c'était bizarre.
Carrément bizarre, même. Soudain, elle vit la serveuse passer à côté d'elle et elle la héla, lui demandant de lui apporter une autre boisson.
Une fois l'employée partie, un sourire en coin se dessina sur les lèvres de Lennon et elle reposa une nouvelle fois son menton dans le creux de sa main, attendant une réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Dim 8 Mai - 15:03

Face à ma question, elle haussa les épaules et détourna le regard. Mon sourire en coin nu pû que s'agrandir d'avantages. " Prends ma phrase comme tu veux ", finit-elle par me répondre d'un ton assez froid. Elle leva les bras et ramena ses longs cheveux couleur friandise en une queue de cheval, elle finit par relever les yeux vers moi. Je me balançai toujours, faisant attention à ne pas tomber non plus ; il ne manquerait plus qu'un peu de honte pour pimenter ma journée. "Je cherche juste à comprendre ce que tu me veux, c'est tout. Qu'est-ce que tu gagnes à être avec moi, exactement?" La serveuse qui passait et Lennon qui lui demandait de lui amener une autre bière me coupa lorsque j'ouvris la bouche pour répondre. Pour ne pas avoir l'air d'un poisson rouge à garder les lèvres en forme de " O " parfait, je mis ma main devant ma bouche et fis mine de baîller. Mon pendentif, qui était coincé entre mes dents, retomba sur ma poitrine, et j'ordonnai à la serveuse de me ramener à moi-aussi une autre boisson. La serveuse nota notre commande et partit, la Serdaigle eu un sourire en coin et posa son menton dans le creux de sa main avant de me regarder. Mon régard s'était déposé sur le petit groupe de Serpentard qui se trouvait derrière. Ils ne nous avaient pas quittés des yeux une seconde, qu'attendaient-ils exactement ? Je n'aimais pas du tout être épier comme ça, et un seul regard suffit à leur faire comprendre. Déposant de nouveau mon regard sur la sorcière en face de moi, je m'apprêtais à répondre à sa question quand, encore une fois, la serveur m'interrompit en nous apportant nos boissons. Décidément, je me demandais si elle ne le faisait pas exprès ! Je la remerciai d'un hochement de tête, reposai les quatre pieds de ma chaise sur le sol et bus une longue gorgée de Bière, avant de porter mon regard sur Lennon :

" - Ce que j'y gagne ? Un peu de distraction. Rien de plus simple. "

Avec les Serpentards, c'était toujours la même routine et, même si je sur-aimais cette routine, elle m'ennuyait quelque fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Mar 10 Mai - 22:04

Lennon arqua un sourcil en entendant la jeune Serpentard demander à la serveuse une autre boisson, tout comme elle.
Cela voulait-il dire qu'elle comptait rester à sa table?
Puis elle la vit fixer quelque chose derrière elle, a savoir ses amis à la table d'à côté. Lennon tourna légèrement la tête et les vit en train de chuchoter tout en les fixant. Un sourire en coin s'étira sur son visage et elle se remit droite.
Ceux là devaient halluciner. Cette fille, là, juste en face d'elle, avair l'air un peu en colère que ses amis la critiquent ou se posent des questions sur ce qu'elle faisait. D'ailleurs, celle ci les fusilla du regard et, bizarrement, tout s'arrêta.
Pff, les peureux.
Puis la serveuse revint avec les boissons et les déposa sur la table.
Lennon prit la sienne et prit une gorgée.

" - Ce que j'y gagne ? Un peu de distraction. Rien de plus simple. "

Lennon leva les yeux vers elle, un peu surprise qu'elle réponde à sa question maintenant. Puis elle roula des yeux et soupira.

" Je vois. Tu n'as donc rien trouvé de mieux...Eh bien, distrait toi autant que tu veux. Mais tes amis vont te faire payer cher ta "distraction" en colportant des ragots sur toi. Fais attention, une rumeur et hop, une réputation peut vite être anéantie. Tu dois savoir de quoi je parle, non? "

Vu le nombre de fausses rumeurs dont avait fait objet Lennon, maintenant elle trouvait juste cela drôle. Mais elle ne voulait pas que ça arrive aux autres...Même à une Serpentard qu'elle ne portait pas forcément dans son coeur.
Elle se contorsionna pour sortir quelque chose de sa poche et en extirpa trois grosses pièces.
Le paiement et le pourboire, bien sûr.
La jeune fille les déposa sur la table et se pencha en arrière, le dos collé contre le dossier de la chaise et les jambes tendues devant elle.
Puis elle sourit malicieusement.

"En fait, je pense que tu t'ennuie. Sinon tu ne chercherais pas a te divertir autant. Et tu ne planterais pas ceux de ta maison pour traîner avec moi."

Ce n'était pas une moquerie. Juste une constatation.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   Lun 23 Mai - 18:49

Lennon leva les yeux vers moi et je pût y voir passer une lueur de surprise, avant de rouler des yeux et de soupirer. " Je vois. Tu n'as donc rien trouvé de mieux...Eh bien, distrait toi autant que tu veux. Mais tes amis vont te faire payer cher ta "distraction" en colportant des ragots sur toi. Fais attention, une rumeur et hop, une réputation peut vite être anéantie. Tu dois savoir de quoi je parle, non? " La jeune fille se contorsionna pour poser trois grosses pièces sur la table avant de se pencher en arrière avant de me sourire malicieusement. Je me demandais ce qu'elle avait derrière la tête pour me sourire comme ça. Je ne fûs pas longue à attendre la réponse. "En fait, je pense que tu t'ennuie. Sinon tu ne chercherais pas a te divertir autant. Et tu ne planterais pas ceux de ta maison pour traîner avec moi." Elle croyait que je m'ennuyais tellement au point de "traîner" avec elle ? J'avoue, je m'ennuyais un petit peu ; mais pas au point de lâcher les membres de ma propre maison pour traîner avec une fille comme Lenon. J'avais simplement eu envie de me divertir sans avoir les autres Serpentard sur le dos. Mais, pourquoi est-ce que je me cherchais une excuse, ou une justification à donner pour la personne en face de moi ? Ce pourquoi je me contentai de lui servir un sourire en coin et de répondre :

" - Il me semble que la distraction est ce que l'on cherche lorsqu'on s'ennuie, non ? Et je ne les plantes pas, si tu regardes bien ils sont toujours derrière toi, et ne t'en fais pas des rumeurs, elles ne sont souvent que de passages et ne restent pas longtemps collées à la peau. "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Tout est une question de provocation." - Lennon J. Nixon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» L'amour rend aveugle ? Pourtant, je vois très bien ma patte dans ta figure si tu ne réponds pas à mes questions...
» Tout est une question de Tuyauterie !
» [Jour III] Tout est une question d'angle.
» Tout est une question de taille ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Autre :: Les archives-