Partagez | 
 

 Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Weasley
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 327
Popularité : 122
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Le dortoir des serdaigle
Avatar : Ellen Page

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.   Dim 30 Jan - 15:43

Présentation de l’histoire.


Titre de l’histoire : Un rêve si réel.
Auteur : Lylinee (aussi connu sous Crazy-Lady)
Personnage : Hermione Granger et Edward Cullen.

Toute première histoire sortit tout droit de mon imagination. Elle sera coupée en trois parties normalement. Si pour raison particulière, elle se retrouvait être plus longue cela ne fera qu’accroitre ma petite expérience en écriture.

Titre Chapitre 1 : Deux mondes différents.
Titre Chapitre 2 : Une rencontre dès plus bouleversante.
Titre Chapitre 3 : C’était si réel.

Je préfère vous prévenir avant de la commencer, les chapitres ne seront pas proportionnels.
____________________________________________________

Avant-propos, Avant-gout, Avant ce que tu veux ^^.


Bref présentation des personnages qui seront beaucoup plus détaillé dans l’histoire.

Hermione Granger est une jeune sorcière, âgé de 16 ans. Elle étudie dans une des meilleures écoles de sorcellerie qui existe : Poudlard.

Edward Cullen n’est pas un sorcier mais un vampire. Ce n’est pas pour autant qu’il boit le sang humain, avec sa famille adoptive, ils sont dis vampires végétariens puisqu’ils se nourrissent exclusivement de sang d’animaux.

Petit contexte : L’histoire se déroulera principalement sur un paquebot connu du monde entier.
____________________________________________________

Je n'en dis pas plus, en espérant que vous serez un peu patient pour voir arriver la première partie.

La video n'a rien a voir avec l'histoire c'est juste parce que je l'aime bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Weasley
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 327
Popularité : 122
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Le dortoir des serdaigle
Avatar : Ellen Page

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.   Dim 30 Jan - 15:45

Chapitre 1: Deux mondes différents

Personnages figurants: //
Point de vue: Omnicient


_________________________________________________

Année 1996.

Dans un paysage reculé de Londres, on aperçoit un immense château surélevé sur une colline. Ce bâtiment est entouré de mystérieux endroits. La forêt interdite est un lieu renfermant d’étranges créatures. Le lac noir ou l’on peut trouver des sirènes un peu spéciale. Il y a aussi un vieil arbre qui doit être âgé de plus de 1000 ans. C’est un saule cogneur, il peut envoyer valser n’importe qui, si cette personne s’attaque à lui.

Dans une des nombreuses pièces de ce château, une jeune fille est allongée sur un lit à baldaquins de couleur rouge en revanche les tapisseries sont d’un rouge moins foncé avec des motifs dorés. La jeune fille possède de longs cheveux lui arrivant au milieu du dos, de couleur miel, blond avec quelques mèches brunes. Ses yeux sont de couleur chocolat, toutes personnes croisant son regard chaleureux ne peut que plonger un petit moment dans cet océan de gourmandise. Elle se prénomme Hermione, nom qui lui a été attribué par ses défunts parents. Elle est âgée de 16 ans et fait partie de la maison Gryffondor. Justement à cet instant la jeune Gryffondor dort à point fermé, certainement en train de faire un merveilleux rêve puisqu’elle sourit dans son sommeil.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Transport temporel de plusieurs années
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Année 1914, Londres.

Dans une petite maison, n'étant pas si petite en fin de compte puisqu'elle comprend au moins cinq chambres, deux salles de bains, un salon et une cuisine, une petite famille y vit paisiblement. Dans une chambre remplie de meubles en bois massif, un jeune homme de 17 ans est allongé sur son lit. Il réfléchit à son éternel avenir, ce qu'il pourrait bien faire pour s'occuper durant les nombreuses années qui lui reste. Son regard est néanmoins posé sur une chaine en or qu'il tient entre ses doigts de la main droite. Au bout de cette chaine, le symbole de l'amour y est représenté par un coeur incrusté d'un petit diamant qui change de couleur en fonction de son humeur. Il se redressa d'un seul coup sur son lit après avoir reconnu la voix d'une femme lui disant qu'ils allaient partir.

- Pourquoi m'as-tu laissé ? pensa-t-il une dernière fois en regardant le collier.

Il se lève doucement de son lit et glisse le bijou dans la poche de son pantalon. Il prend soigneusement sa mâle avec des roulettes pour la faire avancer plus facilement. Il rejoint rapidement les personnes qui l'attendent en bas.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ellipse temporelle de quelques heures.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Sur un vieux port, l'environnement n'est pas vraiment chic, puis l'odeur est nauséabonde à cause du poisson. Mais les passants ne se préoccupent pas vraiment de cela, ils ont tous leur regard fixant un merveilleux engin flottant sur l'eau. Dans une ruelle adjacente au port, une jeune fille se réveille péniblement avec un horrible mal de dos. Elle se lève et époussète sa robe blanche qui virevolte avec grâce et légèreté un peu à cause de la légère brise de vent qui vient de se lever.

- Je ne comprends, tout à l'heure j'étais endormie sur mon lit et maintenant je suis debout dans une ruelle qui ne rassure guère. Songea la Gryffondor.

Soudain sur le sol, elle entrevoit en dessous d'un vieux morceau de carton un billet de transport. Elle enlève le carton tout fripé pour prendre le titre de transport encore en très bon usage. Elle lit ce qui y est inscrit et elle en reste choquée. Sortant enfin de sa pseudo transe, elle décide de se rendre sur le port pour voir si elle ne s'imagine pas trop de choses.

Lorsqu'elle arrive sur le port, elle remarque que devant elle se trouve belle et bien le paquebot censé être insubmersible, Le Titanic flotte sur l'eau en face d'elle. Hermione en est plus qu'ébahie, elle emprunte la passerelle pour se rendre à la porte d'embarquement de la première classe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Weasley
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 327
Popularité : 122
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Le dortoir des serdaigle
Avatar : Ellen Page

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.   Dim 30 Jan - 15:46

Chapitre 2 : Une rencontre dès plus bouleversante.

Personnages figurants: Le capitaine.
Point de vue: Omnicient, Hermione et Edward


_________________________________________________

Notre jeune Gryffondor sillonnait lentement le pont supérieur, elle longeait les longs corridors et les admirait lors de son passage. Elle cherchait sa cabine portant le numéro 123.

Au même moment dans la cabine numéro 125, le capitaine du navire, Mr Hotkins s’entretenait avec la famille Cullen.

- Je suis navré, nous n’avions pas de cabine pour quatre, vous pouvez toutefois rester à trois dans la chambre 127 et 125. La personne restante pourra loger dans un autre compartiment pour la durée du voyage, suggéra le commandant.
- Je me dévoue cela ne me dérange aucunement de changer de chambre, ajouta le jeune vampire.
- Edward, tu n’es pas obligé de… lança une voix masculine.
- Ne t’en fais pas Carlisle, je vais bien, tout se passera bien, coupa le grand brun.

Le reste de la famille affirma d’un signe de tête, le capitaine du paquebot indiqua le numéro de la chambre à Edward.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

PV Hermione
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Je n’en peux plus de marcher le long des corridors identiques les uns des autres, puis j’ai froid au pied, en me réveillant je n’avais plus de chaussures au pied. Je suis soulagé, je viens de trouver la pièce que je cherchais depuis un moment déjà. Je pose ma main sur la poignée de la porte et m’apprête à l’ouvrir. Mais une main se posa sur la mienne à ce contact je frémis de froideur. Ce n’est pas pour autant que j’ai enlevé ma main. Je relève doucement ma tête et croise le regard noisette-doré d’un garçon qui me rappelait vaguement une personne.

- C’est impossible, il est mort lorsque j’avais 14 ans, je suis en plein rêve, il va falloir que je sors de ma somnolence, pensais-je.
- Je vous demande pardon. Pourriez-vous répéter votre phrase s’il vous plait ? me demanda le jeune homme interloqué.

Je ne comprenais pas vraiment, je n’avais prononcé aucune parole, serait-ce possible qu’il est utilisé la légimencie ? Probable. Puis une sorte de flash me vient au visage, serait-ce un sorcier. Malgré mes réflexions les seules paroles que j’ai pu dire on été.

- Qui vous a autorisé à lire mes pensées.

Le jeune homme en face de moi passa de l’incompréhension à la surprise, il ne mit pas longtemps à se remettre de ses émotions.

- Comment ? Je vous demande pardon mais avez-vous bien dit lire dans vos pensées ? Reprit-il
- Oui je l’ai dis et je trouve cela très mal élevé. Dit-je d’une façon amer.

Un silence s’installait entre nous deux, je dévisageait le jeune homme, j’était persuader de rêver ou d’être à cette instant dans une quatrième dimension. Pendant ce temps le jeune homme me regardait également, se posant de multiples questions je suppose. Ils gardèrent leur conclusion hâtive pour eux.

- Qu’alliez-vous faire dans ma cabine, demandais-je.
- Votre cabine, je m’en vois désolé mais cette cabine est la mienne. Lança le jeune homme. C’est le capitaine lui-même qui m’as donné le numéro de cette cabine, renchérit-il.
- Très bien allons voir le capitaine mais je suis persuadée que vous me menez en bateau.

On commença notre marche sans parler une seule fois, nous avions pris le chemin du pont supérieur pour nous rendre là ou se trouvais le poste de commandement et le cabine du commandant. Arrivé au début le second capitaine ne voulait pas me laisser passer mais quand il vit la personne derrière moi, il prit la parole.

- Ah Monsieur Cullen dit-il d’un ton peu enthousiaste.

Cullen mais n’importe quoi son nom de famille à Cédric c’est Diggory, je ne comprend rien décidément.

- Elle est avec moi, nous voudrions nous entretenir avec le capitaine alors ayez l’obligeance de bien vouloir vous pousser du chemin.

Le second capitaine se pousse légèrement pour nous laisser le passage libre d’accès. En nous voyant arriver le capitaine sera la main de ce « Cullen » et me fit un signe de tête. Il nous faisait signe pour que nous prenions place sur les deux chaises en face de son bureau. Je regardais du coin de l’œil sa cabine, elle était très bien décorée.

- Alors Edward que t’amène-t-il ? La cabine ne te convient pas ?
- Edward ? Vous rigolez là ? Je suis chez les fou ? Il s’appel Cédric et non Edward et il est mort en ….

Je venais de me rendre compte que je venais de parler à voix haute, je me lève avec précipitation et part en courant à travers les personnes et les chemins sur le paquebot.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

PV Edward
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Je vis la jeune fille partir en courant, ce qu’elle venait d’avouer sans s’en rendre compte m’intéressais fortement. Je me lève a mon tour, m’excuse auprès du Commandant du navire pour se dérangement et lui dit que j’arriverai à gérer moi-même le petit problème. Je sors de la centre de commande d’un pas lent et bifurque à droite pour me rendre au pont inférieur qui permette d’aller jusqu’aux hélices.
Je la vie de dos, ses cheveux flottaient dans l’air avec une grande légèreté. J’entendis un bruit sourd que je reconnu comme des pleures. Je me suis approché doucement mais je m’efforçais de rester en retrait tout de même. Je m’apprêtais à dire quelques choses mais je me stoppa dans mon élan en l’entendant se parler à elle-même.

- Je ne comprend pas, ou sont passer Ron, Harry ? Pourquoi je me suis réveillé dans cette ruelle et pas dans mon lit ? Pourquoi tant de questions sans réponses ? Disait-elle.
- Peut-être parce que tu ne pose pas les bonnes questions.

Elle se retourna doucement mais vraiment doucement et je pu voir son visage inondé de larmes, je ne sais pourquoi mais cœur fit un bond en moi. Je m’approcha doucement d’elle, elle ne bougeait pas. Je finis par la prendre dans mes bras et elle éclata d’avantage en pleur. On resta comme cela une bonne vingtaines de minutes, puis par la fatigue et l’épuisement de ses pleures, je la vis fermer ses paupières.
Je la pris dans mes bras et la porta jusqu’à la cabine 123, il était évident que se serait ma chambre et la sienne. J’ouvrir la porte de la cabine, en passant j’avais croisé Carlisle et Esmée qui m’avait regardé d’un œil interrogateur et je leur avait fait comprendre plus tard. Je la posais sur le lit dans un geste de tendresse et j’alla ensuite m’installer dans le fauteuil avec un bouquin à la main.

- Elle n’est pas humaine, je le ressens mais qu’est-elle réellement ? Pensais-je

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fanfic :: Un rêve si réel de Lylinee.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» Ma vie, mon monde, mon destin. [FanFic]
» Forum Fanfic et Art Fantasy.
» Fanfic de Levy-Chan =D
» Ma FanFic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Une Petite Détente? :: La Gallerie des artistes :: L'écriture-