Partagez | 
 

 Sombre présage...[Libre/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Sombre présage...[Libre/Solo]   Mer 29 Déc - 18:20

Ebenezer flânait entre les rayons, les rayons peuplés de livres ayant chacun eu tous une histoire aussi bien entre leurs pages que celle de leurs traversés jusqu'à la bibliothèque. Doucement il passa la main sur les rangées de livres, les effleurant du bout des doigts, sentant sur sa peau toutes ces texture différente, cuire, tissus, tissus, tissus, cuir...tiens? Du bois...Le jeune homme se stoppa, fidèle à lui-même, doucement et sortit ce livre de son étagère. Il pensait pourtant connaitre tous les livres de cet endroit…étrange. S'il était étonné il ne le laissa néanmoins pas paraitre, gardant un visage lunatique. Il n'ouvrit pas suite le livre, regardant d'abord la couverture. Elle était faite d'un bois fin et souple, il ne savait pas vraiment lequel, et dessus s'élevait de belle arabesque doré et argenté, s'enlaçant et se repoussant sans cesse. Plus il le regardait plus Ebenezer avait l'impression que ces serpents de métal était vivant. Du bout du doigt il suivit le chemin de l'or, puis de l'argent. Cela fait, il lut le titre qui trônait en lettre gothique et noir au beau milieu de la couverture. Ebenezer se pencha un peu plus sur le livre, remarquant que tous les traits semblaient converger vers ce titre. "L'origine de la légilimencie" ... Ebenezer jeta un coup d'œil derrière lui, pour vérifier que personne ne venait, plus parce qu'il n'avait aucune envie qu'un des élèves lise ce genre de texte que par crainte. Il ouvrit le livre, sans le toucher d'un mouvement ample de la main, il n'avait guère besoin de baguette pour ce genre de chose, et commença à lire l'introduction. Si un observateur s'était penché sur lui et avait regardé avec beaucoup d'attention le visage du bibliothécaire il aurait noté quelques petits changement, par exemple ses yeux, un peu plus ouvert, ses sourcils légèrement plus haussés, sa bouche dont un coin avait baissé. Bien sûr, cela semblait bien peu de chose, mais pour une personne telle que Ebenezer cela était semblable à une expression proche de l'effroi. Comment un tel livre avait pu tomber ici?! Bien que ce ne soit pas dans ses habitudes, il ferma vivement le livre, provoquant un claquement sec et de petites volutes de poussière sortirent du livre. Ce détails attira son attention, cela signifiait qu'il n'avait pas été ouvert depuis longtemps or Ebenezer nettoyait méticuleusement tous les livres chaque semaine, on l'avait donc mis pendant la semaine, avant le nettoyage. On était jeudi, il les lavait le dimanche...Qui sait combien de gens avait pu le lire? Mais il se trouvait dans un rayon peu visité par les élèves, il ne devait pas avoir beaucoup l'ayant lu. Par contre, il supposait que cette histoire de mage noir, de clan chez les élèves et tout le reste avait un rapport avec ça...Une autre pensé le prit, et si il y avait d'autre livres dans le genre ici? D'un pas qu'il s'efforça de garder calme, ce qui n'était pas trop dur, il fit le tour des rayons mais non, rien d'autre. Il regarda une nouvelle fois le livre mais, tendant des pas arriver il le plaça rapidement sous sa robe et retourna à son bureau ou il entreprit de traduire quelques vieux textes qui restait là.


Corrigé par Victoire. 9 fautes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Jeu 30 Déc - 15:46

Poudlard, Poudlard, Pou du Lard, et du savoir...
La chanson aux honneurs de l'école résonnait dans la tête du jeune homme qui releva ses yeux pâles sur l'énorme escalier de marbre. Il sortait du bureau des professeurs, là où il avait rencontré...personne. A croire qu'il était le seul prof à Poudlard. Il soupira. Il venait d'arriver, et cela se sentait. Ses regards perplexes, lorgnant les élèves qui le pointaient du doigt en chuchotant, avant de lui adresser des sourires teintés de moquerie.
Max étudia encore une fois autour de lui. Bon, pas la peine d'espérer, il n'y aurait rien qui puisse le renseigner sur le reste de l'équipe enseignante. Il soupira, et de sa main droite, incurva le rebord du chapeau sur son nez, et il releva le menton de manière particulièrement arrogante, entreprenant de se rendre vers la Bibliothèque.
Au moins, comme ça, songea t'il en longeant les longs couloirs de ce début d'après-midi, il aurait de quoi préparer ses cours. Encore vingt-quatre heure, et il se retrouverait face à des jeunes têtes brulées, des minettes orgueilleuses et coquettes, et des intellos bornés. Il poussa un soupir mental.

La main de Max se posa sur la porte lourde et sculptée de la Pièce qu'il avait tant aimé, adolescent, élève. Il la poussa. Et ce fut tellement de souvenirs, malgré cette défense personnelle. Un violent sourire, mimique inhabituelle sur son visage d'ordinaire si calme, illumina ses prunelles vertes. C'était la même odeur d'encre, de papier, de cuir, de bois et de poussière. Il avança.

Max cessa doucement ses foulées aériennes, récupérant un immobilisme, face à la silhouette courbée sur le bureau. Interdit, le jeune homme étudia autour de lui. La Bibliothèque était vide en dehors d'eux, et l'homme, plutôt jeune, était assis à la place où il avait connu plutôt une vieille femme sèche.
Maximilian ouvrit la bouche, comme pour demander quelque chose, mais au dernier instant, se ravisa, et ôtant son chapeau avec lequel il se mit à jouer distraitement, glissa comme une ombre vers le rayon de la matière qu'il enseignait.


Corrigé par Victoire. 8 fautes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Jeu 30 Déc - 16:01

Une ombre passa devant lui, il ne releva la tête qu'une fois qu'elle lui fut de dos. Un jeune professeur, trop vieux pour passer pour un élève, trop jeune pour savoir comment s'y prendre avec des élèves. Il ne fit pas de commentaire. Se redressant, pour garder un dos droit il déplaça quelques feuilles et finit par mettre la main sur la liste des professeurs de l'année...Il se remémora la tête du jeune homme et regarda les noms. Il finit par trouver la couleur qui allait au nom et au physique. Orangé avec des nuances marron. Maximilian V. Halbermond. Comme quoi, la synesthésie avait du bon parfois.

Il finit par ressortir le livre trouvé quelques minutes au paravent et le rouvrit faisant craquer doucement les pages jaunis du livre qui empestait les forces mauvaises. Mais ce qui l'inquiétait le plus était que le livre, traitant d'un sujet complexe, soit écrit de manière à être compris par n'importe qui...D'un geste de la main il feuilleta le livre mais ne trouva rien de plus que l'histoire que le livre comportait. IL se passa la main sur le visage et reposa le livre sur son bureau, remit sa plume dans son encrier.

Se leva doucement avec la grâce d'un félin il repartit dans les rayons, à la recherche, bien qu'improbable, d'un autre livre qui n'avait rien à faire dans l'enceinte de cette école. Il passa deux rayons en vu avant d'arriver à celle de la Défense contre les forces du mal. Le professeur était là mais Ebenezer ne lui prêta pas attention, cherchant avec attention quelque chose.



Corrigé par Victoire. 2 fautes, ça fait du bien aux yeux^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Ven 31 Déc - 7:43

Max sentit un mouvement derrière lui, mais ne jeta pas plus d'attention (visée) que cela au nouveau bibliothécaire. Enfin, ce qu'il supposait...mais il ne voyait sinon aucune autre raisons que le jeune homme blond soit assis derrière le bureau. Un souvenir passa fugitivement sur ses lèvres quand il se souvint qu'en septième, un de ses uniques rêves étaient d'obtenir sa place à Poudlard, et si jamais il n'avait pu obtenir le rôle d'enseignant, il aurait postulé pour Bibliothécaire.
Arrivé dans les rayons de DFCM, ses prunelles beaucoup plus sérieuses étudièrent les côtes serrées des ouvrages. "Le spectre de la Mort et moi", "Voyage en Transylvanie, parmi les vampires", "Invocation et Invocateur", "Comment détruire un artefact magique en 158 leçons", "Moi, le Magicien."
Ses yeux, amusés, se posèrent quelques secondes sur ce dernier titre. A son avis, ce bouquin n'avait rien à faire ici, mais rien du tout, même. Il posa deux doigts sur la tranche et tira délicatement, afin d'observer la photo de Gilderoy Lockhart. Pff, quel sombre crétin, ce dernier ci... on racontait qu'il était encore à Ste-Mangouste, et que sa grande ambition était de devenir Directeur de l'établissement médical. Du n'importe quoi, comme tout ce qui touchait à ce sorcier.

Un mouvement sur sa gauche le prévint que le Bibliothécaire l'avait rejoint. Sa mâchoire se crispa quelque peu, mais sans un mot, reposa le livre, très peu désireux d'engager une conversation... juste le silence.

Et ce fut fait. Le jeune homme blond se contenta de se tourner vers les étalonnages de livres, tandis que ses doigts rapides passaient lentement devant les rayons. Max étudia une seconde son allure générale, puis se retourna vers son propre travail. Un travail sur la défense magique...il devait bien y avoir un mode d'emploi...

Max soupira et se détourna des livres. Ah tiens, le jeune homme blond était encore là. Pourquoi ? Que cherchait-il ? Hochant la tête, il suivit le regard du bibliothécaire et tomba sur des livres traitant sur les sujets noirs… étonnant… n’était-ce pas des textes anciens qu’il traduisait tout à l’heure ? Il glissa son regard jusqu’au dos du jeune homme, renonçant à le questionner. Perte de temps, et perte, surtout. Quelque part, c’était impressionnant de rencontrer quelqu’un qui respectait ainsi le silence des gens. La plupart étaient si… bavards.
Max plissa lentement ses yeux, et revint vers le bureau du poste de Bibliothécaire. Ses doigts épousèrent la forme circulaire du bois, et il longea le meuble, étudiant les nombreux papiers qui le recouvraient déjà. Ses yeux tombèrent sur une plaque de fer, retenue par une broche. Il la prit délicatement et la retournant, découvrit le nom de son….interlocuteur. Ou pas. Ebenezer Stone.
Un vieux prénom… et Stone, Pierre… Il reposa la plaque, et ajusta le chapeau sur ses cheveux ondulés, son regard de rapace vrillant sur un élève qui venait de rentrer. L’élève sembla surpris, et trèèès étonnamment, balbutia haut et fort des excuses. Puis fit volte-face et sortit sous le regard étonné de Max. Quoi ? Il ne bouffait pas encore ses élèves, à ce qu’il sache. Peut-être que ce dernier était particulièrement nerveux…ou que, son regard circulaire tomba sur Ebenezer Stone, ce dernier était un sadique cruel assoiffé de sang et de pouvoir qui tuait tout le monde…. Mais, très peu probable. Il se contenta de retourner au bureau, et ses yeux tombèrent sur un livre. De bois.


Corrigé par Victoire. 12 fautes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Dim 2 Jan - 13:54

Ebenezer ne fit guère attention quand le professeur partit, il resta là, étudiant avec intérêt les couvertures des livres, passant au peigne fin chaque titre, chaque chapitre, jusqu'à avoir la preuve formelle qu'aucun autre livre noir ne s'était glissé dans les rangées. Malheureusement il finit par en trouver un, tout simple mais sur les dernière pages, avait été écrit bon nombres de formules qu'il connaissait pour être dangereuses. Il tiqua sa langue sur le bout de ses dents, il devrait aller en toucher deux mots au directeur...

Il prit le livre et retourna à son bureau où le professeur semblait bien s'amuser, regardant tout son inventaire. Il passa juste derrière lui, avec autant de bruit que le ferait un fantôme et entreprit de ranger le livre avec l'autre, les entassant sur un coin, sans jeter le moindre regard au professeur.

Doucement il s'assit à son bureau, sortit une belle plume et entreprit d'écrire une lettre que l'on pouvait aisément lire si on se plaçait juste au-dessus de son épaule.

" Mme La directrice,

Suite à une inspection minutieuse des livres de la bibliothèque ainsi que ceux de la réserve il est apparu que deux livres contenant des sortilèges de magie noir ainsi que des propos fortement anti-moldu ont été glissés dans les rayons malgré les sortilèges de défense. Il serait aimable de votre part d'augmenter la sécurité de l'endroit mais aussi de toute l'école.

Avec mes salutations distinguées,

Ebenezer Stone, Bibliothécaire de Poudlard."


Court mais efficace



Corrigé par Victoire. 3 fautes... Je sens que je vais t'aimer, toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Jeu 6 Jan - 14:38

(En cours donc ce sera bref, au début. Vois si tu veux répondre maintenant ou bien j'éditerais.)

Max releva ses yeux sur le jeune homme. Ce dernier avait il été lui ausi à Poudlard? Ils ne semblaient pas plus vieux l'un que l'autre... La sangle glissa sur son épaule, et son sac toucha le sol avec un bruit sourd. Max ouvrit lentement le sac, en sortit sa baguette et une ardoise. Relevant la tête, il étudia la silhouette courbée du jeune bibliothécaire. Curieux, ses prunelles suivirent le rythme rapide de la main écrivant ses mots, puis Max pencha la tête, laissant ses pensées voguer au gré de ses envies. La magie noire... encore et toujours, opium d'une illlusion nommée paix. Il sourit.

L'ardoise se posa face à Ebenezer, et il laissa au jeune homme le temps de lire, tandis qu'il étairait ses longs doigts de pianiste.
LAISSEZ MOI VOUS AIDER. étaient les scripts brouillons qui recouvraient la surface lisse et sombre de l'ardoise. Max croisa le regard intelligent de Ebenezer. Regard intelligent face à regard calculateur... l'opposition était risible d'évidence. Il laissa un sourire dévorer son visage, puis comme amusé, il bondit vers les étalonnages de livres, laissant son collègue le suivre, selon sa bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Jeu 6 Jan - 18:15

Quand l'ardoise se posa juste devant lui, Ebenezer ne prit pas la peine de relever la tête, il savait évidement qui l'avait posé là. Ce n'était pas comme s'il y avait eu du monde dans la bibliothèque, c'était même aussi calme d'un désert peut être à cause des présences froides qui se trouvaient là, il s'agissait donc du Professeur Halbermond.

"LAISSEZ MOI VOUS AIDER"


Ebenezer trouva l'idée de l'ardoise fort stupide, comme s'il voulais respecter le silence de l'endroit mais en en faisant beaucoup trop. C'était d'un mauvais gout assez étrange venant de la part d'une personne tel que lui.

Sans lui laisser le temps de parler, l'autre partit dans les rayons. Ebenezer ne le suivit pas de suite, il plia la lettre, trouva une enveloppe, la mit dedans et la cacheta. Cela fait il rangea les affaires sur son bureau, puisqu'il partait en exploration de livres, il n'avait aucune envie que des élèves ayant une curiosité mal placé viennent fouiller dans son bureau.

Dépila lentement le dos, Ebenezer partit à la suite du curieux jeune homme qui semblait un peu...déplacé. Il le trouva rapidement dans un rayons non-loin. Il savait que si celui-ci l'aidait c'était qu'il avait eu un certain manque de politesse, lisant la lettre qu'il écrivait.

-Tout ce qui ai un rapport de près ou de loin avec la magie noir.


C'était la consigne. Que ce fussent quelques mots, ou tout un texte ou il ne savait quoi d'autre, tout devait passer entre ses mains et il jugerait lui même ce qui pouvait revenir dans les rayons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Mer 20 Avr - 16:10


Max sourit. Son visage impassible laissa flotter pendant une seconde une brêche de sentiments, révélant presque une tendresse fauve. Puis ses yeux clairs se posèret sur le corps svelte du bibliothécaire qui, maître de ces lieux, s'enfonça dans les rayons opaques d'une salle trop puissante. D'une salle emplie de savoir, qui pouvait fortement être sujet à des attaques.
Voyons voir.
Il était professeur de DCFM. Une des premières choses pédagogiques qui devait lui rentrer dans le crâne, était: comment se mettre dans l'esprit d'un criminel? Pour ce jeu de passe passe mortel, il était devenu un véritable expert.
Des livres à rechercher au milieu des livres. L'individu, nommons le X, pouvait facilement se mêler aux autres étudiants, et pénétrer ici avec, les disposants dans les rayons, pour piéger les élèves. Nonobstant, il y avait deux risques principaux à ce concept.
Un, Ebenezer aurait été alerté s'il avait vu un élève pénétrer ici avec des duplicatas de livre à remettre. Secondement, pour déposer un livre à rendre, il fallait passer par Ebenezer lui même, qui notait tous les retours. C'était, vraiment, à espérer.
Max leva son visage. Il n'avait toujours pas bougé du bureau, alors que de longues secondes s'écoulaient depuis le moment où Stone s'était engouffré dans les rayons et l'instant actuel, où il mettait en place son plan d'action.
Réfléchissons. Etait-ce réellement intéressant de questionner à vive-voix l'elfe alors que la réponse pouvait facilement être accessible en moins de trente secondes? Max lâcha le bureau, et secouant ses cheveux bouclés, contourna le bureau. Tant pis si l'elfe se demandait pourquoi il se permettait de fouiller ses papiers. La main blanche de l'Allemand eppousseta de nombreuses missives, son regard aléatoirer glissant avec le peu d'intérêt qu'il accordait aux affaires. Puis, son pouce extirpa une longue liste, rédigée de par la main de Stone.
Levant la feuille à la hauteur de son visage, le jeune homme retint un sourire victorieux. Il ne s'était pas trompé. Méticuleux jusqu'au bout des doigts, l'elfe avait noté tous les emprunts de livre, les retours et les absences. Mais ce n'était qu'une seule feuille, et notée du mois dernier. La déposant dans un claquement sourd sur le tas d'autres parchemins, Max se baissa, et étudia le bureau du bibliothécaire. Il ouvrit un tiroir, devant lui. Un large classeur l'habitait. Du bout des doigts, il récupéra l'objet, et le laissa chuter sur la table, puis referma le tiroir avec la hanche, ouvrant délicatement le recueil de documents. Tous les noms des élèves, depuis l'habilitation datant de six ans, désormais. Certainement des simples rappels pour noter qui ou qui venait souvent à la Bibliothèque, empruntait quels livres, et autres détails diverses. D'une main doucereuse, Max, penché sur le classeur, tourna les nombreuses pages, puis soudain, retira celle qu'il cherchait. Voilà, tout simple. La feuille du mois, annonçant les retraits de livre. Et elle était parfaitement à jour.
Conclusion, il avait raison.
Un élève ne pouvait pas venir ici les bras chargés de bouquins semblables. Encore moins traitant de magie noire.
Ses lèvres se courbèrent en un rictus moqueur. Premier point. D'un revers du poignet, le jeune homme referma le classeur, et le reposa dans le tiroir. Puis, contournant tranquillement le bureau, il descendit de l'estrade. Les bruits imperceptibles pour un humain, mais moins pour un elfe et un homme entrainé, du bibliothécaire, résonnaient à sa gauche. Maximilian se glissa jusqu'au sol, et s'allongea sur le parquet, de toute sa longueur. Ses prunelles de rapace vrillèrent le moindre détails; interstices du sol boisé et glissières des rayons lui furent aussitôt décelés. Supposons que ce soit Stone lui même qui fasse le ménage... et que l'individu X le sache. Alors, X va chercher un endroit innaccessible pour lui. Par exemple; où est ce qu'Eben ne songerait jamais à vérifier?
Max se releva.
Epoussetant ses vêtements, il recula de quelques pas. En dessous de chaque étagères, il n'y avait pas un gramme de poussière. Maniaque.
Maintenant, pour connaître les habitudes humaines et inconscientes, que devait on faire? Être logique. L'Allemand tourna avec une lenteur effroyable son cou vers l'estrade. Eben n'y avait pas pensé. C'était son unique erreur.
Il ne nettoyait pas le dessous de son bureau. Pour preuve: tout à l'heure, quand Max avait refermé avec la jambe le tiroir, une très fine trace grise était restée accroché à son pantalon. Quand il s'était allongé sur le sol pour regarder en dessous des étagères, le reste de son corps n'avait aps été poussiéreux.
Remonter sur l'estrade. Se placer face au bureau. Baguette? Le sort n'eut aucun effet. Ok, message reçu cinq sur cinq. Pas-de-magie-dans-la-bibli. Compris.
Restait la manière forte.
Etalant ses deux mains sur le bureau, Max continua de réfléchir. Eben dormait surement ici. Mais peut être pas non plus à son bureau? C'était la deuxième erreur, en fait. X pénétrait par là.
Dans un coulissement à faire crisser les dents, le bureau s'écarta lentement, sous la pression musculaire exercée, pour bouger de quelques mètres, et Max recula, en secouant ses mains endolories. Merde, il s'était fait mal, en plus! Tssss!!!

« Eben. Viens voir. »

Il avait raison. L'énorme bureau cachait bien son jeu: une trappe avait été camouflée dans le sol.
Max leva son visage vers le ciel, retenant un soupir. Voilà. Ne restait plus qu'à savoir où menait le passage, et surtout... soyons honnête, comment Eben pouvait il ne pas être au courant?
Max plissa les yeux. Cela restait une intuition. Eben était actuellement simplement le bibliothècaire. Mais s'il le fallait, le jeune professeur n'hésiterais pas à attaquer celui, qui dans le doute, pouvait fort bien se révéler lui même le dépositaire des livres.
Un allié du mage noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Ven 22 Avr - 13:33

Il fouillait dans son bureau. L'action se présenta claire et net au visage du bibliothécaire. Il aurait tuer pour ça. Mais il ne le ferait pas. Ce ne serait ni utile, ni pratique. Et pus il avait décidé depuis longtemps de ne plus prendre de vie. Ou du moins, de ne pas le faire sois-même. Malgré tout il ne bougea pas, il n'avait rien à cacher, pas ici en tout cas.

« Eben. Viens voir. »

Ebenezer soupira. Il le tutoyait maintenant? Il l'appelait aussi par son diminutif. Encore une raison de le tuer. L'homme serra les poings, puis les relâcha. Calme. La réalité glisse sur toi, sans te toucher. Laisse la vie en parallèle de ton existence. Rien n'a d'importance sinon ta réalité. N'empêche qu'il l'avait appelé par son diminutif...ça n'avait plus d'importance, quel souvenir s'y rattachait déjà? Aucune idée, aucune importance.

Il suivit la voix jusqu'au bureau et, s'il fut surprit, il n'en montra rien. S'il avait encore eu des émotions, il aurait été vexé, frustré. Alors comme ça, un endroit à échappé à mon contrôle? Et c'est cet imbécile qui l'a trouvé? Mais Ebenezer n'avait pas ce genre d'émotions. De toute manière il savait que le passage était là. Du moins il s'en doutait. Mais il attendait le moment pour y aller. Là c'était bon. Mais pas avant. Cela aurait eu des conséquence désastreuse.

D'une main il souleva la trappe sans effort apparent alors qu'elle devait bien peser son poids. ce n'était pas une échelle, mais un escalier complet qui s'étalait là. L'homme, car s'en était un, commença à la descendre. Il jeta un dernier regard au professeur. Lui aussi devait venir. Pas qu'il le veuille mais c'était comme ça.

Il fit quelques pas dans l'obscurité, elle était presque palpable, opaque et poisseuse. Ebenezer songea un moment à faire demi-tour mais il aurait alors loupé son tour et tout serait à recommencer et, aussi sur que 2+2=4, de pareils chose ne représenterait pas avant un certain temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   Mer 11 Mai - 18:32

[j'ai pris la suite en main, mais si tu veux mener l'action dès la fin de mon rp, je t'en prie, ce sera même avec plaisir.]

Ebenezer le suivit lentement, puis passa devant. Max ricana et s'enfonça dans l'escalier tortueux, à sa suite. Ses yeux scrutèrent une seconde la silhouette de Stone, puis il referma la trappe, et s'engagea dans l'obscurité. Sa respiration se tût aussitôt, dans le noir. Ses oreilles, à l'affût, il chercha à écouter la respiration de Stone, mais ce dernier maitrisait aussi bien que lui ses propres intonations corporelles. Max leva sa baguette illuminée, et étudia les murs, tout en marchant. Creusé dans la terre et dans la pierre, c'était du travail primaire mais efficace. Les renforcement caverneux tuaient tout surplus de terre, et le polissage des boyaux était suffisamment épais pour empêcher les échos. Pas mal du tout.
Le jeune Allemand marcha soudain sur quelque chose de vivant qui poussa un couinement aigüe avant de s'enfuir le long de sa chaussure. Le professeur retint un frisson, et releva la tête, croisant le regard d'Eben. Le jeune homme lui renvoya un regard méprisant, puis continua son exploration souterraine. Ici et là, on pouvait remarquer quelques griffures dans la poussière. Et la pourriture végétale était encore fraiche. Il en déduisait qu'il y avait eu une "fuite d'air". Autrement dit le passage avait été ouvert peu de temps avant eux. Max attrapa un chapeau dépliable de sa poche, et le fourra sur sa tête. Puis, il sortit une paire de lunette, le genre de monture qui vieillissait un homme de dix ans de plus, et riva son regard aquilin sur la sortie qui s'offrait désormais à eux, en levant la tête. Ils n'avaient aps marchés beaucoup: à peine dix minutes. Et un carré de bois, une seconde trappe s'offrait à eux, en levant la tête. Max contourna Ebenezer et leva le bras. Ses doigts effleurèrent le bois. Bien, et on devait savoir savoir qu'il était plus grand que la plupart des élèves. Il nota ce détail, et pointa sa baguette au sol.
"Hochgehen."
Le sortilège frappa avec douceur la poussière du sol, et naquit lentement un escabeau de plusieurs marches. Max jeta un bref regard sur Eben, puis sans lui demander son avis, monta en premier sur l'escabeau. Sa baguette vint se caler entre ses dents, et il activa la trappe, qui sous la pression de ses mains, se souleva. La lumière sembla exploser au dessus de sa tête. MAx cligna des yeux, aveuglé, puis jeta un coup d'oeil. Marrant ça ressemblait à... ses doigts aggripèrent les contours de la trappe, et appuyant sur ses épaules, il se souleva. Ses genoux heurtèrent le sol poussièreux d'une boutique vide et sombre. MAximilian se releva lentement, en s'écartant, pour qu'Ebenezer puisse pénétrer à son tour dans la salle. Ses yeux verts balayèrent les alentours. Il connaissait cet endroit. Ils étaient dans la bibliothèque la plus tristement célèbre de l'Allée des Embrumes. Tristement célèbre, car fortement emplie de magie noire.
"Ici? Les livres viendraient de là?"
Son murmure s'échappa faiblement d'entre ses lèvres. Du bout des doigts, il ôta son chapeau, mais garda les lunettes. Son regard étincelant, bifurqua avec un désir profond vers le livres.
"Il y a ici de quoi apprendre tout ce qu'on veut savoir sur la magie noire, pas vrai?"
Il se tourna vers Eben, soupçonneux. L'elfe/homme étudiait aussi autour de lui, et bibliophile invétéré, ses yeux étaient autant emplis de dégout face à la puissance démoniaque qu'au nombre de livres jamais lus ici. C'était un peu le paradis de ceux qui aimaient lire.
Max haussa les épaules, puis remarqua soudain un mouvement sur la droite. Laissant Eben à la contemplation, son bras foudroya l'air, et il déchaina son sort sur la silhouette, qui pendant une seconde lui fit face. Elle tomba, raide, sur le sol. Max se raidit. Il avait été entrainé à maitrisé ses sorts de défense plus vite que n'importe qui. Eben n'aurait pas eu le temps de réagir. Le jeune homme s'écarta de son compagnon, se rendant près de sa victime, effondrée au sol. C'était un elfe de maison, à l'air bougon, qui les yeux fermés, saignait du nez. Maximilian l'avait placé dans un traumas comatique, et avait hésité une seconde, à le tuer. MAis ç'aurait été inutile. Il plongea la main dans sa poche, en sortit une fiole d'une potion incolore et la versa dans les narines de l'elfe de maison. Derrière lui, Eben s'était figé. Max passa sa baguette au dessus du corps de l'elfe, puis, se tourna vers Eben.
"J'aimerais vraiment comprendre ce qu'un elfe de Poudlard fait ici. Il porte la tunique des cuisine. Et il allait nous attaquer."
Son ton s'était fait froid, tranchant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombre présage...[Libre/Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sombre présage...[Libre/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Le Présage....[LIBRE]
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» Sombre présage
» As-tu été sage cette année? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Autre :: Les archives-