Partagez | 
 

 Bal D'Halloween.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 6 Mar - 11:18

Tout allait si bien… vraiment si bien. Max était assis à la haute chaise, commune à tous les profs, étudiant en souriant les couples d’élèves qui progressaient sur des musiques se déversant au fil de la soirée, quand il avait perçu un mouvement vers les grandes portes. Il avait d’abord cru à une blague puériles: des élèves qui couraient à quatre pattes, habillés en noir. Puis, le reflets des mandibules à la lueur provocatrices des torches.

Sa baguette fondit entre ses doigts, et comme un seul homme, tous les profs se levèrent contre l’armée de Tarentules qui se plongeaient vers les élèves. Max visa immédiatement. Paf. La tête sombre et poilue à sept mètre de la gargouille d’entrée explosa. Il détourna les yeux en descendant de l’estrade; ses vêtements claquants.

La main plaquée sur le chapeau, il tournoyait, aidé par d’autre professeurs et quelques élèves à repousser ce qui semblait être une première vague. Il ne s’y trompait pas: comme un flot vomissant, les arachnées se jetaient en travers des murs, de plus en plus. Soudain, un professeur cria, avant de chuter au sol, un sortilège rouge illuminant sa poitrine. Stupéfait, l’Allemand regarda quel élève avait put ainsi louper son coup…ou les trahir. Il ne chercha pas loin, et quelque part, fuût rassuré. Mage Noir…

« Gefangnis! »

Le sortilège germanique bondit comme un rapace sur la haute silhouette qui venait d’apparaître en plein milieu . Ce dernier esquiva, avec une facilité déconcertante. Des élèves furent balayés. Des araignées volaient, découpaient, explosaient, des gens saignaient.

Paniqué, le jeune homme se mit à courir vers les murs. Il plongea deux doigts dans sa bouche, et siffla avec violence, obligeant deux élève de septième à se tourner vers lui.

« Venez parrr là! Magnez vous, les murrr ne vont pas tenirrrr !! »

Les septièmes coururent vers lui, et bousculant d’autre premières années, ils dirigèrent leur baguettes vers les murs. Ces derniers semblaient frissonner sous les cris et les sortilèges.
Max plongea son bras vers les clés de voutes qui fendaient le plafond magique, imité par les élèves l’accompagnant.

« Unterstützung! »

De la poussière chuta, mais ce mur tiendrait bon, en dépit des sortilèges de cet espèce de malade. Le jeune homme se tourna avec vivacité vers les septièmes.

« Courrrrez mettrrrre les plus jeunes en sécurrrrité!! »

Ils opinèrent et plongèrent dans le tulmute de la scène. Connard de sale… Max crispa les poings, et vrilla sa baguette sombre vers les lustres placés au dessus du Mage Noir.

« Entflammte Zerstörung… »

Sa voix rauque et douce passa comme un murmure entre ses lèvres , et le sort fila, incolore. La chaîne s’enflamma, le carbone acide rongea immédiatement le fer. Il y eut un craquement imperceptible, Max sourit et baissa le bras, lentement, tandis que les craquements du lustre, tremblant, cédaient les uns après les autres. Puis, un filon… et bam.
Un énorme éclat de verre. Max poussa un cri de rage; le Mage Noir avait esquivé et s’enfuyait, laissant plusieurs blessés. Le jeune homme chercha Ebenezer du regard mais l’elfe avait disparut.

« Scheiße! »

La bataille n’était pas terminée. Les araignées crevaient les unes après les autres, mais … mais des élèves attaquaient les autres???! Cette jeune fille blonde… qui en égorgeait une autre? Et ce jeune homme brun… les yeux ronds, Max étudia le spectacle morbide, anesthésié par la gravité de cette situation, la chute totale de son utopie… une véritable aporie du rêve Poudlard. Il sentit quelque chose se détruire dans sa poitrine.

« Das ist nicht möglich… »
Revenir en haut Aller en bas
Mrs Master

Mrs Master


Messages : 65
Popularité : 96
Date d'inscription : 07/11/2009

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Jeu 24 Mar - 14:09

    Espérance de jours meilleurs, espérance folle d’une vieille dame fatiguée et fourbu par ses années de noirceur. Cela recommençais, le monde ne serait-il donc jamais en paix? La vieille dame s’était battue pour tout ce qu’elle croyait juste, Elle avait bien connu Albus Perceval Dumbledore. Elle avait bien connu ce charmant directeur bienveillant et toujours d’une justesse inébranlable. Sa mort l’avait affectée, mais elle poursuivait avec ardeur son idéologie. La vieille dame se battrait jusqu’à son dernier souffle pour ce qu’elle croyait juste. Et c’était bien cela qui l’effrayait dans cette soirée. Toute l’école réunit dans une salle gigantesque, si jamais le nouveau Mage Noir avait l’idée de faire un scandale cela serait bien ce soir. Mais elle n’avait put repousser le bal, ou l’annuler, les élèves n’auraient pas comprit. Cette soirée allait être longue. A un point qu’elle ne soupçonnait même pas. Elle avait fait renforcer les protections autour de l’école pour limité les attaques de ce soir, mais elle ne connaissait pas le pouvoir du mage noir. Elle ne savait ce dont il était capable, elle ne savait même pas s’il atteignait la dangereuse puissance magique de son prédécesseur, elle en doutait mais elle ne devait pas le sous-estimer. Et ce soir, alors que les couples se mouvaient en harmonie au centre de la salle, elle avait peur, peur de voir encore trop de sang s’écoulé de plaie déjà ouverte. Peur du passé. Peur de ses vieux démons. Peur aussi pour ces jeunes gens en manque de méfiance, pour tous les innocents qui risquait leur vie en ce moment même dans ce monde pleins de brutalité. Elle avait peur que les élèves soient blessé voir tuer. Elle avait peur de ne pas être à la hauteur de ses prédécesseurs, peur de n’avoir pas le temps de réagir. De longs doigts fin et marqués par l’âge enserrèrent l’accoudoir de son fauteuil tandis qu’elle fixait les couples avec attention. Un mauvais pressentiment l’assaillait de par en par tandis que les minutes s’écoulaient, et que son pouls s’accélérait. Elsy regardait la vieille directrice avec un semblant de pitié, elle savait tous le poids qui pesait sur les épaules fragiles de la vieille dame. La vie s’en allait minutes en minutes, heures en heure, année en année. Sa fin venait. Mais pas aujourd’hui. Pas aujourd’hui.

    Grand fracas, silence pesant, quelques secondes ou la directrice eut l’impression que quelqu’un avait appuyé sur la touche pause. Seule quelque secondes qui lui permettaient d’assimilé ce qu’il arrivait. Il était minuit pile, coïncidence? Non, plan parfaitement calculer pour installer panique, mort et sang dans le château. En quelques fractions de secondes la directrice se leva tout en dégainant sa baguette. Sa ne serait pas ce soir que le mage noir aurait sa peau. Pas se soir qu’elle périrait tenant dans ses mains les rennes d’une prestigieuse école. Ce n’était pas non plus se soir qu’elle abandonnerait le combat. Il n’avait jamais cessé en elle, jamais. Et ce soir, elle se réveillait, comme si la grande bagarre n’avait jamais cessé en elle, comme si tout redevenait poussière, souvenir bien trop réel. Quelques fractions de seconde plus tard le mage noir plongeait dans la foule alors que les cris explosait et que les tarentules se déversaient dans la salle. Les sorts ne tardèrent pas à fusé, le premier lui fut destiné.

    « Avada Kedavra. »

    A l’entente de la première syllabe du sort, la directrice plongea sur le coté évitant de se fait le sortilège mortel. Les coups plurent, les professeurs se levèrent d’un bond comme un même corps et se jetèrent un à un dans la foule pour secourir les élèves, tuer les tarentules et évacuer les innocents. Mrs Master savait ce qui l’attendait si elle ne réagissait pas tout de suite. Sa longue baguette blanche se pointa sur la mage noir tandis qu’à l’aide de sortilège non formulé elle assaillait le Sorcier. Certains professeurs l’aidèrent et le mage noir après une ultime tentative qui se perdit dans la foule, battit en retraite. Des élèves avaient été touchés, obligatoirement, par le mage noir même. Trois sortilège s’étaient perdu dans la foule suivit de cris de terreur, elle devait retrouver les victimes, les secourir, les envoyer à sainte mangouste.

    « Elsy! Vite, l’infirmière! Puis prévient sainte mangouste et le bureau des aurores. »

    En un crac sonore la jeune elfe disparut, en quelques secondes les secours arriveraient. La directrice se concentrant, élimina les sortilèges pour que les secours puissent transplaner dans l’enceinte du château. Puis elle se concentra et une à une abattit les tarentules. Elle était vive et puissante, malgré son âge avancé les araignées ne lui résistait pas et battait en retraite une à une. Bientôt, alors qu’il ne restait plus qu’une dizaine de tarentule elle vit apparaitre les premiers secours. Elle vit le jeune Potter près porté dans ses bras une jeune femme blonde tout en lui parlant, Miss Peter, gravement blessé, en un rien de tant elle accourut vers Albus et pris la jeune femme dans ses bras pour transplaner vers Sainte Mangouste, en arrivant elle vit que Dominique Weasley était elle aussi en très mauvais état, déjà les secours s’en occupait. Des médicomage accoururent et prirent la jeune Annika en charge. Restait-il des victimes?

    Pop, elle fut dans l’enceinte de Poudlard. Zigzagant parmi la foule elle envoya certains élèves à l’infirmerie d’autre dans leur dortoir. Les professeurs se chargeraient de leur expliqué. Elle n’avait pas le temps. Sa tête se tourna et scruta la salle. C’est là qu’elle aperçut Malefoy, allongé par terre, baignant dans son sang, le jeune Potter agenouillé à coté de lui en pleur. La douleur envahissait chacun de ses traits et des larmes coulaient le long de ses joues. D’après le sang qui avait coulé, Scorpius était dans un état critique. En un rien de temps elle fut aux coté d’Albus et toucha le poignet de Malefoy, elle sentait encore son pouls, faible mais encore présent. Elle enserra la main du jeune homme et après un dernier regard vers Albus, elle transplana à Sainte Mangouste..


    _____


    Quelques heures plus tard, les blessés tous entre les mains des soignants et tous les élèves regroupés dans leur salle commune et dortoir, Mrs Master s’immobilisa au centre de la grande salle ravagé de part en part. Elle avait rétablit les sortilèges qui protégeait Poudlard, mais apparemment, le Mage Noir avait remporté une partie ce soir.
    Le Mage Noir avait remporté une partie.. Mais pas la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwart-devil.forumactif.com
Albus S. Potter
Gryffondor
Gryffondor
Albus S. Potter


Messages : 1538
Popularité : 1094
Date d'inscription : 08/11/2009
Localisation : Dans ton ... Rêve :P
Avatar : Alex Evans (L)

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o6/11
Gallions:
8860/10000  (8860/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Jeu 24 Mar - 14:10

FIN DE L'INTRIGUE.

Merci à tous.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal D'Halloween.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» Vers la liberté... [Halloween]
» Que regarder pour Halloween ? [Ciné/Evènement]
» Le roi d'Halloween mange les pissenlits par la racine !
» Event n°1 : Halloween

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Les Animations :: La salle des fêtes-