Partagez | 
 

 Bal D'Halloween.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Mrs Master

avatar


Messages : 65
Popularité : 96
Date d'inscription : 07/11/2009

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Bal D'Halloween.   Ven 29 Oct - 21:06






      Samedi 24 Octobre. 23h18.


    Une main fine resserra ses longs doigts maigres et pales autours d’une magnifique plume blanche. Une plume de colombe. Délicate, magnifique et panaché. Mais au bout acéré comme une longue aiguille prête à rentrer en contact avec les pores d’une peau blessée et sanguinolente. La plume rentra en contact avec le parchemin en un grattement familier à toute oreille. Traçant lignes courbes et points solitaires. Un grattement inlassable, régulier. Une douce musique. Le seul bruit persistant dans le bureau de la directrice. L’ancien bureau du fameux Albus Dumbledore. Le célèbre directeur, le meilleur, disait-on, que Poudlard n’eut jamais vu. Puis le bruit cessa comme il était apparut. Un bruissement de parchemin indiqua qu’elle avait prit le parchemin entre ses doigts délicats marqués par l’âge. Ses yeux parcoururent les écritures fines et penchées qu’elle venait d’y inscrire de ses propres mains. Parfait. Dans un bruit mat, elle posa le parchemin sur la table avec vivacité. Puis elle dégaina sa baguette, blanche et légèrement zigzagante, avant de la poser sur le parchemin. Après une seconde de silence complet un petit pop signala la multiplication du parchemin en vingtaine d’affichettes semblables.

    Mrs Master. Elsy ?

    Un Crack sonore indiqua l’apparition d’une Elfe de maison particulièrement docile, et contrairement à certaines autres, une elfe assez jeune. Habillée d’un drap particulièrement propre comparé aux elfes travaillants en cuisine la jeune Elsy se posta en face de la vieille directrice en baissant la tête avec respect.

    Elsy. Oui Madame ?

    Elle releva la tête légèrement, attendant les ordres de la directrice avec une patience sans faille. Ses longs doigts étaient noués entre eux sur le devant de son frêle petit corps. La directrice, noble dame marquée par la vieillesse eut un sourire aimable pour sa petite Elfe préférée. Puis elle attrapa le petit tat d’affichettes avec délicatesse avant de les tendre à Elsy.

    Mrs Master. Tu connais ton travail Elsy. Va !

    Elsy. Oui Madame.

    Après avoir attraper les parchemins, la jeune elfe fit une courbette devant la vieille dame avant de disparaître en un Crack sonore. Puis, la nuit envahit enfin le bureau de Mrs Master, tandis que dans chaque salle commune et sur chaque panneau d’affichage le même mot, tracé à la main par la directrice était apposé dans l’attente d’être lut par les élèves.




      Samedi 31 Octobre. 20h29.


    Projecteur braqué sur l’estrade ou anciennement se trouvait la table des professeurs. Silence dans la salle encore vide d’élève. Lumière tamisée. Eclairage coloré. Toile d’araignée géante. Citrouille vidée. Tous les fantômes avaient été invités pour une ambiance ténébreuse pour la fête des morts. Halloween. La grande salle était plongée dans les ténèbres à quelques endroits. Un long buffet avait été dressé contre un mur latéral. Un petit groupe d’elfes attendait patiemment que les portes s’ouvrent et déversent un flot d’élèves surexcités dans la grande salle. De longs doigts fins caressaient les bords du pupitre hiboux. Une fois que les portes seraient ouvertes, elle devrait prononcer un discours puis veiller au bon déroulement de la soirée. Ce n’était qu’un soir parmi tant d’autres.. Pourtant, un mauvais pressentiment emplissait la directrice. Il allait se passer quelque-chose, à tous les coups. Une chose mauvaise.. Très mauvaise. Le pressentiment était tellement fort qu’il emplissait chaque parcelle de son être, la laissant parfois pensive. Ils ne pouvaient cependant pas retourner en arrière, les élèves étaient déjà dans le hall, attendant impatiemment l’ouverture des portes. Si elle annulait le bal, cela serait catastrophique. Elle ne pouvait décemment pas se le permettre. Derrière elle, le groupe des Magic’s Brothers commençait à s’échauffer et à régler les derniers petits détails.

    Mrs Master. Êtes-vous fin prêt ?

    Magic’s Brothers. Nous le sommes Madame.

    La vieille dame eut un sourire chaleureux. 20h30 sonna dans le château. Elle souffla, prête à lancer quelque chose qui se finirait surement mal.. Mais il le fallait. Elle attrapa sa baguette la pointa sur la porte qui s’ouvrit à la volée. Un silence s’installa dans la salle, très vite suivit par des sifflements admirateurs, puis les élèves entrèrent regardant avec émerveillement la décoration. Une fois que tous les élèves furent rentrés et que le brouhaha s’atténuait, la directrice pointa sa baguette sur sa gorge et murmura un sonorus. Le silence se fit pesant dans la salle, tous prêts à vaquer à leurs occupations. Les robes de certaines élèves étaient magnifiques. Les garçons eux aussi c’était mis sur leur 31. La directrice parcourut la salle des yeux avant que sa voix s’élève.

    Mrs Master. Bonsoirs à vous chers élèves de Poudlard. Comme les anciens élèves l’auront remarqué, c’est la première fois qu’un bal d’halloween est organisé en ce château. Je compte donc sur vous pour que cette soirée se passe à merveille. Si part malheur, ça n’était pas le cas, les bals prochains seront annulés et ce jusqu’à la fin de l’année. Vous avez le droit de veiller jusqu’à Deux heures. Après ce délai vous avez une demi-heure pour rejoindre vos dortoirs, ensuite, tout élève retrouver dehors sera sanctionné. Pour ce qui est de la musique, nous avons invité les Magic’s Brothers au sein de Poudlard pour rythmer votre soirée. Je vous laisse maintenant à leur bon soin, et vous souhaite une très bonne soirée à tous. Que la fête commence !

    La vieille directrice se retira dans un coin de la salle alors que les professeurs eux vaquaient à leur occupation. Elle s’assit sur une chaise, épuisée et inquiète.. Elsy arriva auprès de sa maitresse dans un pop sonore. Mrs Master la regarda un instant avant de lui confier ses inquiétudes.

    Mrs Master. Murmurant. Espérons que cette soirée ne se finisse pas en bain de sang…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwart-devil.forumactif.com
Jacob Dragonneau
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 975
Popularité : 616
Date d'inscription : 06/12/2009

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o9/11
Gallions:
14800/20000  (14800/20000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 30 Oct - 21:33

    BIP BIP BIP ! Le son strident du réveil matin de Jacob soutira quelques gémissements de la part des élèves de Gryffondor qui était dans le même dortoir que le propriétaire cet objet diabolique. Jake ouvrit lentement, très lentement ses yeux. C'était si dur de sortir du sommeil, cette endroit merveilleux, où même ceux qui était perdu pouvait échapper aux représailles - ici, criminel ayant commis une faute grave, ou un innocent parmi des requins enfermés dans une cellule. Le jeune homme parvint à distinguer peu à peu l'heure. Il lu assez lentement à cause de la fatigue de la nuit dernière, le stress- oui, ce qui vous assaillit dans les grands moments. Sa lecture assez longue lui permit cependant de voir qu'il était cinq heure du matin. Déjà, pour commencer, tout les Gryffondors le haïrait pour le reste de la journée. Au pire il ferait croire un mensonge à tout les petits imbéciles du coin qui lui demanderaient si c'était lui le fautif, qui avait malencontreusement mal remonter son réveil matin.

    Jacob se réveilla deux heures plus tard. Il aurait pu encore se permettre plus longtemps, mais ce soir il y allait avec quelqu'un qu'il ne connaissait que de vue, presque pas en tout cas... En même temps il était un peu désespéré: la plupart des élèves à Poudlard avaient déjà trouvés leur partenaire depuis longtemps. Et lui est Léa ces temps-ci, c'était plus ou moins une entente assez mitigés par une dispute récente. Il s'était donc rabattu, si on peux dire ainsi, sur Elysha. La question n'était pas qu'elle n'était pas une jolie fille, intelligente, et tout ce qu'on demande à une cavalière ! Le problème, c'est surtout que Jake semblait vouloir tourner la page, afin de ne pas faire de mal à Léa. Mais c'était bien plus compliqué que cela en avait l'air.

    Jacob entra avec une serviette sur le bras, prêt à entré dans la douche. Mais il y avait déjà une file de trois personnes par douches. Jake haussa un sourcil. Il demanda à un ami juste en avant de lui garder la place un instant, après quoi, il alla chercher son shampoing, du savon, du déodorant. Bref, de quoi se faire beau ne serait-ce que pour ne pas avoir l'air trop ridicule, et pour ne pas avoir d'odeur nauséabonde... Bien qu'il se soit lavé la veille, il valait mieux être prudent et se laver davantage lors des grandes occasions.

    Après une trentaine, voire une quarantaine de minutes, une des douches se libéra enfin. Jacob entra à l'intérieur, emportant au passage le nécessaire. Puis, après avoir verrouillé la porte, il se déshabilla totalement.

    ***

    Après avoir jugé être suffisamment lavé, Jacob se sécha rapidement avec sa serviette, enfila des vêtement simple pour commencer. Il irait se changer pour ses vêtements du bal plus tard, en attendant, il fallait surtout pas les tacher, les salir de la journée. Il reprendrait une douche dans l'après-midi, par prudence. Tout devait être parfait.

    Le reste de la journée fut assez banale. La plupart des gens passait leur temps à se pomponner, c'est donc pourquoi la matinée, puis l'après-midi passèrent d'une lenteur phénoménale. Alors que d'habitude tout se passait à Poudlard: Disputes, rires, scènes cocasses- ici, terme signifiant que c'étaient des scènes qui permettait de passer le temps sans s'ennuyer. Là on voyait les filles traînés ensemble, se maquillait plus qu'il ne fallait...

    Jacob regarda sa montre, pour la centième fois de la journée probablement. C'était une montre en or, assez vieille, attaché à son sweat-shirt part une corde de fer doré. Jake rangea celle-ci dans sa veste. Pour le moment, c'était pas trop classe, mais dans son habits du bal, ça ferait vraiment gosse de riche. Il n'en avait pas trop envie, mais ce qu'il convoitait, si je puis dire, c'est d'avoir l'air vraiment beau, et tout le tralala...

    ***

    Le soir vain enfin. Enfin car la journée avait parut interminable à tout Poudlard. Jacob sortait de la douche, mais s'était séché plus ou moins rapidement grâce à sa baguette. Se laver deux fois dans la journée, ça n'arrivait vraiment, vraiment pas souvent à Jacob, juste pour le bal. Oh, bien sûr, il se lavait très souvent dans la semaine, mais de là à se relaver dans la journée...

    Jacob entra dans la salle de bal quand on l'y invita. Il chercha du regard sa cavalière, et lorsqu'il la trouva enfin, il la salua et alla la rejoindre. Elysha était très bien habillé, elle était encore plus belle que la dernière fois qu'il l'avait vu dans l'obscurité des cachots. Mrs Master fit un plus ou moins long discours. Les élèves firent quelques protestations, tant qu'à la durées du bal, mais commencèrent avec plus d'entrain qu'il n'en faut l'ouverture du bal, comme si de la sorte, la fête allait être plus longue et plus réussit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Crowford
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 1104
Popularité : 453
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : Derrière toi ! :D
Avatar : Emma Roberts

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1700/10000  (1700/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 30 Oct - 21:58

    Il était 6h du matin, j’avais très bien dormie, c’était la meilleure nuit que j’avais pas passé depuis des mois, surement car il y avait le bal le jour-ci, et qu’il fallait que je sois en forme pour pouvoir y aller. Dès que je me réveilla, je me leva et vit que presque toutes les filles étaient déjà sorties du dortoir, je vérifia l’heure pour ne pas voir si j’étais en retard, mais apparemment pas. Je m’habilla pour pouvoir aller à la bibliothèque pour faire des recherches pour le lundi, le matin avec mon uniforme des Serpentard. Je sortie ensuite du dortoir et rejoignis mes amies qui c’était déjà rendu là bas. Quand j’entra, je vis mon cavalier qui m’attendais à la porte. J’essaya de l’éviter mais il me regarda soudainement, je soupira.

    « Hey Taylor! C’est toujours d’accord pour ce soir? » dit-il en me faisant signe car je faisais genre de ne pas l’avoir vue.
    « Ouais… » dis-je sans m’arrêter et sans le regarder.

    Horrible était le bon mot qui décrivait ce très cher William. Il avait tellement de défauts que je ne serais par où commençais. Déjà il avait les cheveux roux et très court, dont ses yeux marrons ne suivaient pas du tout avec sa couleurs de cheveux ni avec son teint très pâle, comme un mort vivant dont il avait énormément de boutons qui venait d‘être sans doute percer mais qui restés marqués sur son visage. Il était aussi maigre comme une baguette et surement léger comme une plume. Mais le pire restait à venir, il était vraiment petit, je dirais même très très petit, je voudrais même dire qu’il m’arrivé un petit peu plus bas que ma poitrine, et je n’étais pas très grande non plus. C’était l’horreur, et je me demande pourquoi avais-je dis « oui » à ce garçon. Mais je voulais allée absolument à ce bal et ne pas rester dans le dortoir en train de déprimer. Mais je le laisserai tomber dans la soirée, surement, bref. La matinée passa assez vite, je voudrais même dire très vite. Mon après-midi allait être consacré pour les préparatifs du bal.

    Après avoir mangée, je monta vite dans mon dortoir et pris ma robe et mes accessoires qui se trouvaient sur mon lit. Je me dirigea vers la salle de bain et vis une longue file d’attente de jeunes filles qui attendaient pour pouvoir se doucher. J’attendis aussi un bon moment, dès que j’arriva à la douche, je me déshabilla et mis le jet d’eau en marche pour pouvoir me laver. Après avoir finie, je sortie avec une serviette sur mon corps et m’essuya tranquillement pour enfin enfiler ma robe dont ma mère m’avait offerte à mon anniversaire. Dès que j’eus finie de me préparée, je sortie et rentra au dortoir pour attendre l’heure du bal.

    Il était 20h20, je devais être en bas dans dix minutes. Je me dépêcha de descendre malgré que ma robe me serrait un peu, et entra dans la salle des fêtes ou je vis mon cavalier qui s’approcha de moi. Il était habillé en costard assez beau qui ne changea pas tout de même son physique. Je fis un sourire non sincère et m’approcha moi aussi de lui. Je sentais que la soirée allait très bien se passer…


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


I'm afraid, afraid of losing control,
afraid of becoming a pawn,
afraid to lose you. ❀


A savoir:
 


Dernière édition par Taylor Crowford le Mar 2 Nov - 12:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Weasley

avatar


Messages : 275
Popularité : 259
Date d'inscription : 15/07/2010

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o7/11
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 31 Oct - 10:26

    La jeune Weasley se leva vers onze heures du matin. Waouh ! Ca c’était de la grasse mat’, elle qui d’habitude ne dépassait dix heures. Elle n’alla pas déjeuner, préférant enfilant un jean et un haut à la va vite pour prendre un bon repas le midi. C’était le genre de journée où le sourire ne vous quittait pas. Tout le monde était excité, tout le monde parlait du grand Bal d’Halloween. Ceux qui n’étaient pas accompagnés cherchaient désespérément un(e) cavalier(e). N’ayant franchement aucune autre idée pour se changer els idées, elle alla faire un tour à la bibliothèque : sans succès. Alors, elle prit la direction de la sale des trophées pour regarder : sans succès. Après avoir fait le tour du château, elle se dirigea vers la grande et alla s’asseoir en compagnie de ses amis, résignée. La jeune fille ne pourrait pas penser à autres choses que le Bal aujourd’hui. Elle jeta un regard à la table des Gryffondor, faisant un petit sourire à Erwan, son cavalier. Oui, il lui tardait ce soir.


    ---------------------------------------------


    C’est en fin d’après midi, que les choses devinrent intéressantes. Accompagnées des autres filles de sa maison, elle prit ses affaires et se dirigea vers la salle de bain des Poufsouffle. Tout le monde parlait, racontait ses espérances pour la soirée, disait toute la montagne de boutiques faites pour trouver une robe. Et Dominique, au milieu, sautait partout, rigolant, dansant. Elle adorait se préparer ainsi pour des soirées, avec ses amies. Une fille l’aida à se coiffer. Elle finit par laisser ses cheveux retomber sur ses épaules, leur faisant de jolie boucles anglaises, mais pas trop petites, assez grandes. Et ils ne bouclaient pas des le début, seulement vers la fin. Enfin, elle prit sa robe de bal. Elle avait opté pour une robe noire bustire, lui arrivant à peine au dessus des genoux,, qui tranchait avec sa peau blanche et ses cheveux blonds. Après cette maquillée et avoir enfilé ses escarpins, elle dit aux filles qu’elle se reverrait tout à l’heure. Domi’ avait un Gryffondor à retrouver.

    La jeune fille descendit les marches doucement. Bizarrement, elle avait une petite boule au ventre, se demandant si elle était bien comme il faut. Si tout allait se passer bien. Quelle idiote ! Elle se reprit et mit un sourire sur son visage. Elle était toute heureuse d’être enfin à cette soirée. La jeune fille regarda un peu partout, elle aperçu le jeune homme pas très loin d’elle. Et s’avança pour le rejoindre et lui lança un petit salut timide. Le bal allait être génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire Weasley
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1337
Popularité : 757
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Quelque part... Dans le noir... Perdue ?
Avatar : Blake Lively

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1200/10000  (1200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 31 Oct - 12:31

Mon réveille ne sonna pas, ce matin-là. Je devais dormir le plus longtemps possible pour ne pas avoir l'air d'une morte-vivante au bal. Quoique, c'était Halloween, ça ne devrait pas trop déranger les autres. Bref... Il était onze heures que je me décidais enfin à me lever. Le dortoir était presque vide. Je me levais, sautais dans un jean et un pull en faisant mon lit d'une main. Attrapant ma brosse, je coiffais rapidement mes cheveux. Je m'occuperais d'eux plus tard. Je descendis prendre un repas de midi. Sauter le petit-déjeuner et le repas de midi n'était pas conseillé avant d'aller à un bal. Apperçevant Lysander, je lui fis un clin d'oeil et allais m'asseoir à côté de Lorcan.

Après avoir manger, je fis un bisou à Lorcan et filais aux douches. Elles étaient encore libres, les filles étant à la salle à manger. Puis, me souvenant de la salle de bain des préfets, je repris mes affaires et filais dans la gigantesque baignoire. Comment je connaissais le mot de passe ? Bonne question... Je me prélassais dans le bain-piscine, lavais mes cheveux plusieurs fois de suite et, enfin, sortis. J'y avais presque passé deux heures. Mais ça faisait un de ces biens !

En sortant de la salle de bain, je fis attention à ne pas me faire prendre. Je filais dans mon dortoir, pris ma robe et demandais à une amie de m'aider. Elle était vraiment très fine, transparente, noire. Les filles de mon dortoir étaient soufflées. Je leur souris. Quoi ? Elles n'aimaient pas ? Bon, OK je me tais. Un atelier maquillage et un autre coiffure s'installa dans notre dortoir. Mes cheveux laissées comme ils étaient, un maquillage vraiment très léger. Je n'aimais pas être vulgaire.

__________________________________________________________________________________


Vingt heure sonna. Le dortoir entra en ébullition. Les filles qui n'étaient pas encore prêtent cherchaient déséspérement les derniers accessoirs qu'il leur fallait. J'enfilais de petites boucles noirs à mes oreilles, mis mes talons et descendis les escaliers. Je repérais Lorcan et Angela et un fou rire monta dans ma gorge. Un peu plus loin se trouvait Lysander. Je rougis légèrement, une petite boule de stress se forma dans mon ventre. Détend-toi, Vic... J'arrivais vers lui et lui glissais un léger bisou sur la joue.

Salut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan.A Takashi
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 310
Popularité : 194
Date d'inscription : 25/10/2010
Localisation : Bonne question...
Avatar : Kim Jong Hyeon

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 31 Oct - 12:37

Un réveil avait sonné très tôt dans la matinée. Des ronchonnements par si et par là, à cause de l'heure qu'il était. Je soupirai, attendant un petit moment avant de refermer les yeux pour me rendormir. Il fallait vraiment que les gens se lève si tôt pour un bal ? Cette question était sans réponse. J'avoue que moi aussi, j'étais pressé d'être a cette soirée pour voir ma cavalière mais de là à me réveiller vers cinq heure du matin...

Ce n'est que vers dix heures que je me levai enfin. Me levant en grand bon du lit, le sourire aux lèvres qui n'allaient pas durer très longtemps, je prenais mes affaires pour aller dans les douches. La découverte de cette salle fut assez choquante. Regardant méchamment la foule qui se trouvait devant mes yeux. Tous les gryffondor étaient là, ou alors presque car les douches étaient remplis de monde et la queue avait l'air de duré longuement. L'attente allai beaucoup me déranger, c'était sur. Pour faire passer le temps, je discutais avec toutes les personnes que je voyais. Après une heure entière à m’être ennuyer comme jamais, une douche se libéra. Je me dirigeai vers elle et ferma la porte à clé. Je pouvais enfin commencer à me doucher. Trente minutes passèrent. J’étais enfin près, mais je n’avais pas mis ma tenu pour la soirée d’halloween, par peur de la salir, j’avais préférer la laissé pour le moment.

Toutes les filles n’arrêtaient pas de blablater sur comment elles allaient se maquiller, quelle robe elles allaient choisir, avec qui elles allaient au bal, bref, des trucs très ennuyant. Heureusement que j’étais avec des amis qui pouvaient me faire changer les idées car sinon, je serai devenu fou avant mon heure. Après quelques minutes à être assis à la table des gryffondor, tranquillement en train de discuter, je me retournai pour parcourir la table des Poufsouffle. Domi’ était là. Elle me sourit. Je lui fis un petit signe avant de me retourner car on m’appelait. La matinée était passée très lentement, oh oui !

L’après midi arrivait enfin et plusieurs personnes disparaissaient dans leur salle commune pour se préparer. Voyant qu’il ne restait que quelques personnes désormais, je décidai alors de faire comme les autres, même si cela n’était pas dans mon habitude. Je montai les marches doucement pour me retrouver dans le dortoir. Je pris ma tenu pour le bal et me dirigea de nouveau vers les douches. Cette fois, peu de personnes étaient là. Je souris puis je me dirigeai vers une douche. Après quelques temps, je me séchai aussi vite que possible, puis enfila mes habits. Coiffant mes cheveux normalement, en les laissant quelques peu en batail, je regardai l’heure. Il était désormais huit heures et quart, et j’avais promis à Domi’ que je ne serai pas en retard pour le bal.

Partant tranquillement, je me rendis vers la salle pour rejoindre un ami qui se trouvait être tout stressé pour la soirée. Je lui souris et lui tapotai le dos, une légère envie de me moquer de lui me pris mais je me retins par respect. Il était vraiment stressé mais pourquoi ? Il fallait vraiment qu’il me donne envie de croire que tout allai mal se passer celui-là ! La porte s’ouvrit enfin, tout le monde s’empressait d’entrer pour commencer le bal. Suivant les autres, je me retrouvai au milieu d’une grande foule. Cherchant Domi’ en regardant un peu partout, je l’aperçus lorsqu’elle se dirigea vers moi. Elle était magnifique. Je lui fis un petit sourire et la salua. Mrs Master commença un long discourt. Je remarquai que plusieurs personnes ne l’écoutaient pas, c’était leur problème ! Le bal allait enfin pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 31 Oct - 18:39

C’était l’effervescence aujourd’hui à Poudlard, pour cause, ce soir avait lieu le premier d’Halloween, au plus grand bonheur des élèves. Il était déjà midi et demi, et certains élèves commençaient déjà à se préparer. Certains, mais pas tous. Dans le dortoir féminin des Serpentard, une jeune fille dormait encore. Plus pour très longtemps, car elle fut réveiller par une de ses camarades, qui s’inquiétait de ne pas la voir encore debout. D’habitude Eileen Down, n’était pas une lève tard, mais pour une fois qu’elle ne devait pas se lever tôt pour aller en cours, elle en avait profiter. La Serpentarde râla, et ordonna qu’on la laisse encore dormir, mais lorsque sa camarade lui indiqua l’heure Eileen bondit hors de son lit. Elle attrapa une serviette de bain et des vêtements propre et fila dans la salle de bain. Chance pour elle, la plupart des élèves étaient entrain de déjeuner, les salles de bain étaient déserts. Elle prit une bonne douche bien chaude, pour se réveiller, s’habilla et se coiffa avant de descendre à la grande salle pour déjeuner.

Lorqu’elle arriva dans la grande salle, Eileen partit s’asseoir à la table des Serpentard, mais elle lança un regard à celle des Serdaigle pour tenter d’apercevoir Christopher. Même si la jeune fille était trop orgueilleuse pour l’admettre, Christopher lui plaisait beaucoup et elle était déjà attachée à lui, très attachée d’ailleurs. Après avoir déjeuner, la brune remonta dans son dortoir. Il y avait déjà des groupes de filles qui s’apprêter tout en parlant de leur cavalier. Une d’entre elle demanda à Eileen qui l’accompagnerait ce soir. Quand cette dernière répondit « Christopher Price » Les filles échangèrent un regard, et l’une d’elle murmura un « je vous l’avais dit ». Les nouvelles allaient vites à Poudlard. Enfin il était vrai que Chris était un des tombeurs de l’école. Et dès qu’il était vu en compagnie d’une fille, ses groupies faisaient passer la nouvelle. En plus, après l’article de Miss Potin, les rumeurs n’avaient fait qu’augmenter. Mais Eileen s’enfichait, elle était d’ailleurs même fière d’accompagner Chris au bal. La petite brune savait que les filles qui tournaient autour de son cavalier était nombreuse, et cela avait le don de l’exaspérer au plus au point.

Attrapant un livre et ses cours de potion, Eileen s’éclipsa à la bibliothèque, qui était vide. Ce qui n’était pas étonnant. La jeune fille profita de l’après midi pour s’avancer un peu dans ses devoirs. Sans se rendre compte du temps qui passait, elle avait fini ses devoirs. Un bref coup d’œil à sa montre, lui indiqua qu’il était temps pour elle d’aller se préparer. Retournant dans son dortoir, Eileen posa ses affaires de cours et prit sa robe qui était soigneusement rangée dans son emballage. La Serpentarde avait eu peur de l’abîmer ou de la salir, c’était pour cela qu’elle était resté bien dans son sac. Elle prit sa trousse de maquillage, sa robe et ses chaussures avant de s’installer devant son miroir. Eileen enfila sa robe, et coiffa sa longue chevelure brune. Elle se maquilla légèrement pour ne pas ressembler à un pot de peinture et se regarda dans le miroir. La jeune fille fut satisfaite de son image, sa robe dans les tons bleus et noir était très moulante ce qui mettait ses formes en valeur et lui arrivait au dessous des genoux. C’était peut-être un peu osé, mais Eileen savait mettre ses atouts en valeurs, et puis elle voulait être sure d’être beaucoup plus jolie que toutes les groupies de Chris.

20h20. Eileen quitta le dortoir après un énième regard dans le miroir. En passant dans la salle commune des Serpentard, elle sentit le regard de certains garçons se poser sur elle. La brune les fusilla du regard pour leur faire comprendre que ce n’était même pas la peine d’essayer une quelconque approche. Elle descendit les marches pour se rendre à la salle de bal. Elle balaya des yeux la foule cherchant son cavalier. Ce dernier se trouva au bas de l’escalier. Eileen marcha à sa rencontre. Il était horriblement beau et classe dans son costume, elle se surprit à espérer qu’il la trouve séduisante. S’approchant de lui discrètement elle lui prit la main et le regarda dans les yeux. Ses yeux bleus qui l’avait fait craquer…

« Bonsoir Mr Price, vous êtes très classe ce soir. » Lui dit-elle avec un petit sourire au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Lun 1 Nov - 11:11

Lysander posa le regard sur l'horloge de la salle commune. Partout dans la pièce, une étrange excitation régnait...incroyable de se dire que pour une fois, les Serpentard étaient en pareil accord avec les trois autres maisons. Le Bal, le Bal, le Bal...
Des filles se baladaient nerveusement dans la salle commune, demandant à leurs camarades de resserer un dernier ruban innacessible, ou de tenir les cheveux pendant qu'elles accrochaient un collier. Lysander sourit et s'approcha d'une élève de première année, très très mignonne qui semblait avoir des difficultés.
_Je t'aide? Proposa t'il d'une voix douce.
La petite blonde aux yeux verts releva sur lui des yeux un peu durs, mais souriante, elle accepta. Il attrapa ses cheveux, les nattants avec soin. Lorelei petite n'arrivait jamais à se faire des tresses, c'était lui qui lui avait appris. Enfin, bon, ça devait être dur, il supposait.
Avec des gestes lents, il courba chaque mèches, puis recula.
_Voilà. Je te souhaite une bonne soirée d'Halloween.
elle le remercia d'une voix chantante.
Il jeta un regard circulaire. C'était l'heure, tous les Verts commençaient à vider les lieux. Il récupéra sa baguette posée sur la table principale. Il croisa un instant le regard d'Angela. Il n'y eut pas de mots, juste un affrontement silencieux, puis elle quitta la salle. Principe de réalité? Effet de surprise.
Sa main glissa jusqu'a son poig,et. La baguette de chêne vint se maintenir derrière sa montre. Et voilà. Il ne la mettrait plus dans sa poche, maintenant, trop risqué.
...Lui? Parano?
Il eut un petit sourire et sortit lentement de la salle commune. Il avait un très mauvais préssentimment. Une boule dans le ventre, qui faisait trembler s'il se laisser submerger. Il secoua la tête, avançant en compagnie de Blaise et Zabini dans le couloir des Serpentard. Pendant un instant, il eut l'impression d'être un tueur avec ses acolytes...huhuhu....nan...
Le Hall était magnifique. Des chaves souris qui piallaient en une étrange harmonie, des bougies installées dans des citrouilles, le tout plongeant le chateau dans une ambiance de conte de fées et de sorcières. Il tourna la tête. Lorcan vint le rejoindre, un sourire énigmatique aux lèvres. Il l'interrogea du regard. Les yeux bleus de son frère pétillèrent de malice.
_C'est ça....va te faire voir, idiot.
Lys s'éloigna d'un pas raide raide, le regard porté sur les alentours. Un portait attira son attention. Un vieil homme à la barbe noir, aux yeux perçants, me regardait, tandis que le véritable colocataire du tableau gémissait d'outrance, bailloné par un sortilège.
_Mr?
Le vieil arrogant eut un sourire méprisant.
_Quoi? Un Serpentard se répugne?
_Pas du tout. Vous êtes mort quand?
Oui, bon, taper la discute avec un tableau...
_Insolent. En quoi est ce important?
Lysander se rapprocha du mur, presque murmurant.
_La situation est elle vraiment identique aux temps noirs de Voldemort?
_Le pensez vous, jeune homme?
Lys ne répondit rien, sa main effleurant par reflexe la baguette coincée derrière la montre. Déguainement rapide, mise en position, concentration. Rolf lui avait fait travailler cela.
_Non...mais il y aura quelque chose très bientôt, pas vrai?
Phinéas ne répondit pas.

Blaise me frappa dans les côtes quand elle descendit des escaliers. Je levais la tête, tandis qu'elle déscendait d'un pas aérien les marches de marbres... je souris légerement en détaillant la rougeur figitive sur les joues de ma Vélane. Je ne fis pas un pas, très mauvais joueur, la laissant descendre jusqu'a moi. Mwahahha, comme dans Titanic...ah nan, c'était l'inverse...je sais plus...^^"""""
Elle m'embrassa doucement sur la joue, et me glissa un mot "Salut". Je posais mes lèvres sur son front, un sourire à peine dissimulé.
_Prête?
Je pris sa main, et nous dirigions vers les grandes portes qui s'ouvraient avec magie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Lun 1 Nov - 12:04

Elysha se réveilla avec difficulté des bras de Morphée, mais tout les bruits autour d'elle la réveillée encore plus, elle s'assit sur son lit la tête encore emplit de sommeil, il n'était que 10heures et déjà une grande excitation et surtout désordre régné dans le dortoir des filles, Elysha se posa minte et minte question pourquoi était-telle toute si pressée surtout maintenant au lieu que le bal n'avait lieu que ce soir, elles avaient encore toutes la journée pour ce préparée non?

Elysha se leva de son lit toute en levant les yeux au ciel et en lâchant un soupir, elle fit sont lit soigneusement et prit tout se qu'elle avait besoin pour aller prendre une bonne douche et se dirigea vers la salle-de-bain mais celle-ci était déjà occupé, et la jeune fille du attendre devant une bonne vingtaine de minute, et bien la journée commencer déjà bien, mais apparemment Elysha, s'engouffra dans la salle-de-bain avant que quelqu'un n'arrive et prit une bonne douche bien chaude, comme elle le faisait souvent, elle prit tout son temps, pourquoi elle devait se dépêcher si tout le monde faisait de même, elle se lava donc soigneusement ses long cheveux brun, et et tout son corps, elle sortit de la au moins une demi-heure plus tard.

Elle alla déposée ses affaires dans son dortoir et fit demi-tour pour aller prendre son petit déjeuner dans la grande salle ou il n'y avait pas grand monde ce qui changer de d'habitude, la jeune fille mangea seule, ne voyant aucune de ses amis présente à table en même temps à cette heure-ci c'était un peu normale, elle mangea rapidement et se leva de table et se dirigea dans la bibliothèque, pour faire passer le temps jusqu'au déjeuner, celle-ci était toujours aussi vide et aussi calme, la jeune fille alla se placer à un coin de la salle et ce mit à lire un livre comme sa au hasard, elle aimait beaucoup la bibliothèque calme, c'était l'un des endroits ou elle pouvait réfléchir sérieusement sans être coupés dans ses discutions mentale.

Midi sonna et Elysha posa son livre et repartit en direction de la grande salle, mais n'ayant pas très faim elle y mangea un peu et partit vers la salle commune des poufsouflle et fait très rare celle-ci était complètement vide, normale soit il était en train de manger soit déjà en train de se préparer pour ce soir, elle mont donc dans son dortoir, il y avait déjà quelque fille, mais Elysha n'avait pas la motivation de se préparer maintenant elle se posa donc sur son lit et pensa à tout et à rien se ne fut que environ de heures plus tard qu'elle se leva et commença à se préparer, elle alla reprendre une douche vite fait, et se sécha les cheveux à l'aide de sa baguette, et utilisa un sort qu'il lui dessina de belle boucle qui tombèrent en cascade dans son dos, puis elle alla se posté devant son miroir et commença à se maquiller, mais de façons que sa fasse effet naturel, puis elle enfila sa robe noir et dorée ainsi que ses talon noir, et quand elle eu finit ce fut enfin l'heure du bal.

Elle sortit donc de sa salle commune et partit en direction de la grande salle, ou Jacob devait déjà l'attendre, la brune entra dans la salle de bal et chercha du regard Jacob, et enfin elle le trouva, elle se dirigea vers lui le sourire aux lèvres, le jeune homme devant elle était encore plus beau que la fois ou il était dans les cachots, perdu dans ses pensée la jeune femme n'écoutais que d'une oreille le discours de Mrs Master....
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis E. Nott
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 149
Popularité : 92
Date d'inscription : 24/10/2010
Avatar : Leighton meester

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Lun 1 Nov - 15:36



Un rêve, cela fait très longtemps que la belle Nemesis n'en n'avait pas fait, c'est temps si elle dormait d'un sommeil s'en rêve ou emplit de cauchemar, mais cette nuit la veille du bal, fut l'une des seules nuit ou la jeune fille, avait rêvé, certes vite fait mais elle avait rêvé et c'était déjà sa, la jeune femme, se réveilla donc le sourire au lèvre, et s'étira comme un petit bébé, elle ouvrit difficilement les yeux aveuglé par la lumière du grand jour, elle cligna plusieurs fois des yeux le temps de si habitué et émergea enfin des bras de Morphée.

Elle se leva de son lit, et n'échangea même pas un regard avec les filles de son dortoir, comme elle le faisait tout les matins, et ouvrit grand son armoire pour y prendre ses affaires de bain ainsi que des habits de rechange, et ainsi elle se dirigea vers la salle-de-bain, la jeune fille eu bien de la chance car ceci était libre, dès son arriver, elle y entra et y resta au moins une bonne heure, quand elle eu terminer de prendre sa douche habillée coiffé, et maquillé, la jeune fille sortit, mais quelqu'un l'arrêta devant, elle tourna le regard vers cette personne, une jeune fille, sans doute de son dortoir, qui s'apprêter à dire quelque chose, mais elle n'en n'eus pas le temps puisque Nemesis la coupa et lui répondit d'un ton froid:

Un soucis ?!!

Mais sous le regard de glace de la jeune Nott, la jeune fille en face d'elle, secoua la tête de gauche à droite, et baissa ses yeux apparemment intimidé.

Bien...


Ce petit truc passé, Nemesis retourna, dans sa salle commune tout en ayant posé ses affaire auparavant au passage elle avait regarder l'heure, et qu'elle ne fut pas sa surprise de voir qu'il était 12h30, surprise, la brune partit en direction de la grande salle voila pourquoi elle n'avait trouvée personne dans la salle-de-bain, elle s'installa donc à la table des verts et argents et mangea tranquillement son petit-déjeuner déjeuner, mais avant qu'elle n'est pu avalée sa première bouché elle fut couper dans son élan par une voix masculine, elle tourna la tête vers la source de cette voix, et croisa le regard, de Matt, Matt et qui est Matt, et bien Matt et le jeune homme qui as eu le courage d'invité Nemesis au bal de ce soir, elle avait accepter juste par intérêt bien sur, n'ayant personne qu'elle aurait aimée, elle avait acceptée la demande du jeune homme qui n'était pas pour l'avouer moche il était même beau, moins que Nemesis bien sur, il était assez grand au moins une tête de plus qu'elle, brun au yeux bleu, et un peu bronzé et surtout bien foutue, alors comment refuser, elle se tourna donc vers lui et lui demanda d'un simple signe de tête ce qu'il voulait.

- juste te dire que tu es bien belle ce midi..

Et c'est repartie, c'était sa qui était soulent avec ce mec c'est qu'il est très collant, c'est vrai que de temps en temps un petit compliment sa fait toujours plaisir, mais quand on vous en fait tout le temps sa commence à être un peu gavant à la longue, Nemesis le regarda et répondit d'un ton froid.

- Ah parce que d'habitude je suis moche c'est sa...

Matt prit au dépourvue voulu bien se rattraper, mais Nemesis le coupa du regard et rajouta:

- c'est bon écrase...

Après sa la jeune femme se le va de table et alla en direction de son dortoir, il était l'heure de se préparer, elle se redirigea donc vers la salle-de-bain, et se lava et sécha ses cheveux grâce à un sort, et fit de même pour sa coupe de cheveux, puis elle s'habilla de sa robe blanche, et enfila c'est talon haut de la même couleur, puis se maquilla à l'aide de sa baguette, et voila regard ténébreux assuré, enfin prête ce fut enfin l'heure du bal, elle descendit donc et se dirigea à nouveau vers la grande salle ou l'attendé Matt, elle le retrouva en bas des escaliers de marbre, et ils rentrèrent ensemble dans la grande salle, ou Mrs Masters, faisait un discours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus S. Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 1538
Popularité : 1094
Date d'inscription : 08/11/2009
Localisation : Dans ton ... Rêve :P
Avatar : Alex Evans (L)

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o6/11
Gallions:
8860/10000  (8860/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Lun 1 Nov - 19:34

    //!!SPLASH!!//



    Des ricanements retentirent dans tout le dortoir alors que de l’eau se déversait en masse sur un lit au drap de couleur pourpre. Des gémissements emplirent la salle, se mêlant alors au fou-rire d’un certain brun. Il était six heures du matin.. Plutôt matinale comme heure pour un samedi matin. Surtout quand on sait que ce soir, ce tient le grand bal d’Halloween, une première depuis assez longtemps. Enfin, en cinq ans qu’il foulait les couloirs de cette école, c’était bien la première fois qu’un bal était donné en l’honneur d’Halloween. Mais, les changements ne pouvaient pas faire trop mal à Poudlard non? Albus abaissa sa baguette tout en se tenant le ventre d’une autre main. Comment se venger de quelqu’un qui vous a réveillé en vous jetant en caleçon dans la fontaine? Ou alors d’une personne qui vous ayant pris par surprise vous a vider un bac d’eau sur la tête? Et bien, quoi de mieux que de verser un énorme bac d’eau sur cette personne, de bon matin, quand il dort, et l’empêcher ainsi de se rendormir à cause de ses draps tout mouillés. Mais il ne fallait pas oublier de lui cacher sa baguette pour ne pas qu’il sèche ses draps. Réalisant son erreur, Albus se précipita vers la table de nuit de Scorpius et attrapa la baguette de son meilleur ami. Il fut prit d’un fou-rire quand il vit la tête de Scorpius, celui-ci était à moitié réveillé, ses cheveux blond plaqué contre son visage à cause de l’eau. La couverture était imbibé d’eau, si bien qu’Albus se mouilla les pieds et le pantalon en essayant de quitter la pièce le plus vite possible sous les insultes de tous les élèves de Gryffondor garçon de 5e année. Il trébucha méchamment à la sortit du dortoir et faillit tomber et dévaler tout les escaliers sur les fesses. Qu’elle belle entré dans la salle commune il aurait fait. Heureusement, personne n’avait eut l’idée de se lever aussi tôt. Bizarrement il était comme cela, il se levait très tôt pour profiter de la journée, comme le disait un moldu, la journée appartient à ceux qui se lèvent tôt. D’un pas décidé il traversa la salle commune avant de s’arrêter brusquement. Ou allait-il mettre la baguette de Scorpius? Il emprunta un morceau de parchemin qui trainait la et une plume. Il trempa rapidement la plume dans l’encre noire et écrivit rapidement quelques mots sur celui-ci avant de faire léviter la baguette de son ami et la déposer ainsi en haut d’une armoire. Il fit tenir le parchemin sur la porte de l’armoire ant de se diriger vers le tableau. Avant que celui-ci ne se referme sur lui, il regarda une dernière fois les mots qu’il y avait inscrits. « Hey toi qui ne penses qu’à te venger. L’illumination ne provient que de l’au-delà. Réfléchit à çaet tu trouveras ta baguette. » Puis le tableau se retourna lui cachant la salle commune. La grosse Dame l’apostropha.

    Grosse Dame. Qu’as-tu encore fait ce matin?

    Albus eut un rire moqueur, il n’aimait pas tellement la grosse dame, en fait, elle le méprisait si bien qu’il avait quelque fois des envies de meurtres à l’égard de ce stupide tableau. Elle n’arrêtait pas de lui faire la morale à tout va, mais elle ne pouvait s’empêcher d’être horriblement curieuse, mais il ne lui répondrait pas. Il s’éloigna avec un signe de la main.

    Albus. Demandez à Scorpius!

    Il partit, un grand sourire sur les lèvres, sentant que la journée allait être superbe. Il dévala les escaliers rapidement, bizarrement à six heure et quart du matin, il n’y avait, vraiment pas beaucoup d’élève debout. Pourtant, il y avait des fois certaines personnes bien habituées qu’il croisait tout les samedi matin à cette heure là qu’il ne vit pas aujourd’hui. Bizarre… Il continua son chemin et arriva à la grande salle. Les tables étaient dressées pour le petit déjeuner. Il y avait encore moins de monde que d’Habitude ce matin là, et alors qu’il se dirigeait vers sa place habituelle, une banderole attira son regard. « Ce soir, grand bal d’halloween, 20h30 dans la grande salle. » Il sursauta à cette pensée, déjà? Toute une semaine s’était écoulée depuis l’effervescence qu’avait créée la nouvelle la semaine dernière. Il s’assit tout en continuant de fixer la banderole avec incrédulité. Bouche bai, il resta ainsi assis sans bouger pendant une minute. Puis il sentit quelqu’un approcher de lui. Il tourna la tête vers la fille de Serdaigle qui venait de l’aborder, non, ce n’était pas Laïla, bizarrement il commença à se demander comment serait-elle habillée pour ce soir. Puis l’élève commença à lui parler.

    Fille. Albus, je me demandais si tu avais trouvé une cavalière pour ce soir.

    Il tourna la tête et fixa longuement la petite blonde qui avait eut l’audace de venir le voir. Et il faillit éclater de rire. C’était une blague? Il faillit lui éclater de rire au nez mais se retint devant l’air sérieux de la jeune femme. Il resta quelques minutes sans bouger avant d’avoir un sourire contrit. Pourtant, après l’article de miss potin, la plupart de l’école était au courant qu’il y allait avec Laïla. Comme tout le monde savait que sa cousine y allait avec Lysander, Que Christopher y allait avec Eileen et que Scorpius y allait avec Lilou. Tout Poudlard devait être au courant, mais pourtant elle avait le courage de venir lui demander s’il était seul.

    Albus. J’y vais avec Laïla Clennam, tu sais, de Serdaigle?

    Fille. Oui, je la connais. Bon, au revoir alors.

    Il lui fit un petit signe de main avant de rigoler tout seul sans qu’elle s’en aperçoive. Elle connaissait Laïla? Alors peut être que Laïla la connaissait. Il lui en parlerait s’il y repensait. Il attrapa une pomme et commença à manger tout en parcourant rapidement la gazette des yeux. Rien de très intéressent pour aujourd’hui. Il but un verre de jus de Citrouille et attrapa une autre pomme avant de sortir de la grande salle, repensant à ce soir. Comment avait-il put oublier qu’il y avait le bal ce soir, tout le monde était complètement en transe face à cette soirée, et lui il avait faillit oublier. Il voulut se donner une claque mais il croisa Peeves et se retint de lui envoyer sa pomme à la figure. Il avait encore faim après tout. Echappant à l’esprit frappeur il se dirigea vers la bibliothèque. Il y croiserait peut être Laïla dans le cours de la matinée. C’est surtout pour cela qu’il y allait… Il essaya de se convaincre lui-même que c’était pour sa culture personnelle mais rien à faire, à sept heure du matin cela l’étonnerai franchement si elle était là. Il entra dans la bibliothèque, la pomme à la main et se dirigea vers les rayons des différentes créatures magique, il n’allait tout de même pas aller vers les rayons d’Histoire de la magie, ça aurait été très déplacé quand on connaissait Albus. Il attrapa un livre sur les dragons de Roumanie en pensant à son oncle Charlie. Puis il se positionna dans un coin en ayant une bonne vue sur l’entré mais tout en restant assez caché pour ne pas que l’on s’étonne de sa présence ici un samedi matin. Il ouvrit le livre à la page des norvégiens à crête tout en repensant au dragon d’Hagrid. Il lut quelques lignes avant de tourner ses yeux vers l’entrée de la bibliothèque avec espoir. Décidément la matinée risquait d’être bien longue s’il la passait comme cela. Deux heures passèrent et aucune trace de Laïla, elle devait faire sa marmotte.. Il décida alors de repasser par la grande salle en espérant voir un visage familier avant d’aller faire un tour sur son balai. Il descendit les escaliers et déboula dans la grande salle. Il chercha des yeux Scorpius et remarqua que celui-ci était enfin levé. Il se dirigea vers lui en rigolant, espérant qu’il n’ai pas trop détesté sa blague. Il s’assit en face de lui et attrapa une pomme, il fallait croire qu’il commençait à devenir accro au pomme. Il se servit rapidement un jus de citrouille tout en parlant à Scorpius de ce matin. Il avala rapidement son verre avant de faire un signe à Scorpius et de se diriger vers le terrain de Quidditch. Il passa sa mâtiné à voler, testant des figures acrobatiques, profitant du beau temps et que le terrain soit libre. Quand il fut midi, il descendit de son balais et passa dans les vestiaires pour se changer avant de repartir vers la grande salle. Cette fois-ci il croiserait surement Laïla. Il marcha à grand pas et quand il atteint la grande salle il se dirigea vers la table des Serdaigle, remarquant son amie, il s’approcha d’elle puis lui attrapa les épaules pour qu’elle se retourne et lui déposa un baiser sur la joue pour lui dire bonjour.

    Albus. Ça tient toujours pour ce soir?

    Laïla. Tu as peur que je te plante? C’est vrai que je croule sous les prétendants!

    Albus. Je te fais confiance.

    Il lui fit un clin d’œil avant de rejoindre Scorpius à la table des Gryffondors. Et vit Scorpius avec un sourire en coin, Malefoyen. Dès qu’il s’assit face à lui Scorpius ne se retint pas.

    Scorpius. C’est qu’il deviendrait romantique Bubus Chou!

    Albus secoua la tête avant de jeter un œil vers Laïla qui était repartie dans une discussion avec ses amies. Il sourit et se tourna vers Scorpius.

    Albus. Quoi? Me regarde pas comme ça on est ami c’est tout!

    Scorpius. Mais bien sûr…

    Albus envoya un petit coup de pied à Scorpius avant de d’attaquer son repas. Autour d’Albus et de Scorpius, la discussion était concentré autour du bal de ce soir, Albus repensa à son oublie de ce matin et se mordit la lèvre inférieur. Après tout, ça n’était qu’un bal! Il finit de manger et passa l’après midi de droite à gauche avant de ce décider à Sept heure et demi d’aller se préparer. Il fila dans le château jusqu’à sa salle commune ou la plupart des Gryffondor étaient. Ils étaient tous presque prêt, c’était le seul à être en habit normaux. Il se précipita dans son dortoir et sortit son costume noir. Il fila à la douche et passa un bon bout de temps sous l’eau chaude. Il sortit enfin, s’enroulant dans sa serviette car il était sur que personne ne rentrerait à cette heure ci, il prit ses affaires et se changea rapidement. Ses cheveux humides et en bataille, il passa dans le dortoir, habillé élégamment, pour une fois. Puis il prit sa baguette et la passa dans la poche arrière de son jean noir. Il descendit dans la salle commune, 20h15, il lui restait un quart d’heure pour descendre et attraper sa cavalière au passage, il dévala les escaliers et se positionna juste en bas des marches en attendant que Laïla arrive, elle ne devrait pas tarder. Il resta la pendant cinq petites minutes, les cheveux humides retombant en bataille sur son front. Puis il vit une brune descendre les escaliers avec grâce. Un sourire éclatant sur les lèvres, il la regarda descendre les escaliers puis il la prit par la main et lui fit un sourire admiratif.

    Albus. Tu es.. Tu es magnifique.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Dragonneau
Gryffondor
Gryffondor
avatar


Messages : 975
Popularité : 616
Date d'inscription : 06/12/2009

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o9/11
Gallions:
14800/20000  (14800/20000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Lun 1 Nov - 23:15

    La salle de bal avait une très belle ambiance et le décor, bien que discret mettais en valeur la fameuse salle des fêtes du château de Poudlard. Mais ce qui faisait la réussite de ces réjouissances qui y avait lieu, c'était l'enthousiasme et les beaux habits des élèves. Ce qui rendait un peu ennuyeux tout ceci, c'était les discours de la directrice, malgré la belle musique qui attendait les danseurs et danseuse, prêt à attaquer n'importe qu'elle danse. L'important c'était de s'amuser.

    Jacob, tandis que la vieille dame prévenait les élèves de quelques formalités qui devait rentrer en rigueur pour ce bal, cherchait du regard la belle Elysha. Il la connaissait à peine, mais il sentait qu'il y avait un petit rien qui fonctionnait entre eux. Lorsqu'enfin le regard des deux jeunes gens se croisèrent, Jake la rejoignit difficilement en se courbant pour passer à travers un détroit d'élève. Il fit un sourire confiant.

    - Salut. Woaw ! Tu es resplendissante ! déclara Jacob

    Elle était très belle dans sa robe noir qui allait bien avec son visage, son teint, ses cheveux. Jacob en bavait presque et se demandait comment elle, elle avait pu l'accepter comme cavalier. Quoi qu'il avait entendu dire que Taylor n'était pas avec une vrai beauté. Il avait bien rit en voyant qui l'accompagnait. Elle devait quand même avouer que, ce qu'elle avait comme cavalier, c'était de dernière minute, et pourtant, Taylor était une très belle fille. Elle n'avait pas dû manquer de prétendant donc... et pourtant elle s'était retrouvé avec une serpillière, comme le surveillant aurait sûrement dit Miss Potin. Peut-être le dirait-elle dans un prochain article scandaleux. Lui pour le moment, il était plutôt épargné, mais si elle découvrait qu'il était...

    - ... un loup-garou... marmotta-t-il pour lui même.

    Il l'avait dit tout bas, sans vraiment s'en rendre compte. À ce moment-ci Jacob aurait voulu donner un câlin à Elysha, mais il s'en ravisa, pensant que c'était trop tôt. Pourvu qu'à la fin de la soirée elle puisse encore le supporter ! Lui-même ne se supportait plus depuis qu'il était un loup-garou. À moins que c'était depuis toujours. Il n'en savait rien, cela faisait si longtemps qu'il ne pouvait plus penser qu'il était un être humain. Heureusement, cette soirée lui ferait un peu tout oublier pour une fois, même les tracas habituelles.

    Soudain, le groupe de musique magique débuta une chanson assez entraînante. Jacob prit la main de Elysha et demanda:

    - On vas sur la piste de danse, mon coeur ?

    Oui, il avait vraiment besoin d'oublier, Jake commençait même à appeler une belle inconnue par un diminutif même pas passable. Qui disait cela franchement. Mais ce jour-là, il devait oublier. Il souriait en dansant avec son amie. Oui, on pouvait maintenant la qualifier ainsi après tout. Ils s'étaient tout deux finalement acceptés.

    La musique cessa, laissant les oreilles des élèves bourdonné un instant. Si Elysha voulait continuer, elle le lui ferait savoir, Jacob ne savait pas s'il voulait le faire, ou si au contraire il souhaitait poser mainte question sur elle. Pourquoi pas une partie de question ou on a pas le droit de dire non ? Ce serait sûrement drôle et mouvementé, encore que ses questions serait sûrement bien trop innocente pour s'approcher de la vérité. Et puis il n'y avait pas plus de deux ou trois heures avant la fin, il fallait un maximum s'amuser avant que la directrice fasse tout arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Crowford
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 1104
Popularité : 453
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : Derrière toi ! :D
Avatar : Emma Roberts

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1700/10000  (1700/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mar 2 Nov - 11:23

    Dès que je m’approcha de William, je vis mes amis qui étaient déjà avec leurs cavaliers et cavalières, je leurs fait signe avec penne, ils en avaient de la chance… J’aurais aimée m’enfuir et rester seule en pleurant, mais ce qui été fait était fait, malheureusement. Je regarda mon cavalier et lui souris, je pris son bras au ralenti et lui fit un compliment qu’il aura surement entendu pour la première fois de sa vie par un fille comme moi.

    « Tu es très… bien, ce soir. » mentis-je.

    J’avais honte. Honte de moi, car je n’avais pas réussi à inviter celui qui m’attirée. Mais au lieu de ça, j’avais eu un garçon qui ne me plaisait pas beaucoup et que je n’aimais pas ni amicalement ni amoureusement, heureusement en tous cas. Je voulais que cette soirée ce finisse au plus vite, car voir les autres filles avec des garçons magnifique me dégoutées, bref. J’espéra en tous cas, que William ne me demande de danser, car il me ferait honte encore plus je pense, mais il était peut être bon danseur qui sait?(Rire). De loin, je vis Nemesis avec son charmant cavalier, je lui fis un clin d’œil et lui lança un rire et un salut de la main, j’aurais beaucoup aimée la rejoindre, mais quitter mon cavalier et déranger le sien n’allait pas trop le faire, donc je resta immobile. Il fallait que je bouge au plus vite, sa me rendait dingue d’être comme cela.

    « Heu… J’reviens, je vais chercher quelque chose à boire, reste là. » dis-je m’éloignant de lui.

    Je n'attendis pas que mon cavalier dise quoi que se soit, j'étais déjà partie. Après mettre au maximum éloignée de William, je changea de direction et me dirigea vers la sortie où se trouvé une chaise à la porte de la salle des fêtes, je m’assis et regarda mon cavalier avec ses amis, il ne sembla pas me calculer non plus, tant mieux. Je regarda la piste de dance ou se trouvés la plus part de mes amis proches qui dansaient. Je souris et attendis que le temps passe. 2h du matin… Il fallait que je me dise que sa allait passer vite, sinon c’était pas gagné… Il y avait quelque chose qui me dérangeais dans cette soirée, mais je n'savais pas quoi. J'étais peut être jalouse, c'était même sur... Mais je n'voulais pas y penser.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


I'm afraid, afraid of losing control,
afraid of becoming a pawn,
afraid to lose you. ❀


A savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mar 2 Nov - 13:03

Le 31 octobre 7h30 :

Le jour devait a peine s’être lever et pourtant l’effervescence avait déjà gagner le dortoir des filles de septième années. Mes charmantes et si cultivées acolytes, enfin en temps normale, semblait n’être plus que des poupée Barbie préprogrammée pour un chose : LE BAL.
Ça avait un petit côté un peu burlesque de les voir s’agité alors que l’échéance semblait encore bien lointaine, du moins sur la forme. Le fond me donnait la chaire de poule, devais-je vraiment ressembler à une greluche sans cervelle pour plaire ?
J’avais une nette tendance à n’être qu’une et entière, certes j’avais appris à être manipulatrice conspiratrice, mais c’est bien connu le naturel revient toujours et le mien était assez rude.
Il était trop tôt pour que je m’affaire à me préparer pour cette soirée, et mes camarades de chambrée étaient beaucoup trop bruyantes pour me laisser dormir. Résignée j’étais partie m'exilée dans la salle commune avec un devoir de métamorphose et un bon livre au cas ou le bruit m’empêcherait de me concentré assez.


10h56 :
Ce n’était pas le brouhaha de la pièce qui m’a empêchait de me concentré mais, moi-même. Toujours là même chose. Mes récurrentes angoisses. Même aujourd’hui elles ne voulaient pas me lâcher.
Après avoir gâcher un troisième parchemin avec des ratures et des gribouillis incompréhensible, j’avais capitulé et j’étais sorti prendre un peu l’air. Un tour dans le parc sous de froid piquant de fin octobre, ça avait le mérite d’éradiquer toutes les idées noires que je pouvais avoir.
Le parc était presque désert seule quelques téméraire, s’était installer près de l’entrée. Mais on n’est jamais tranquille dans cette école. J’avais a peine fait un pas près des serres de botanique que je tombais sur quelques désagréables connaissances.
Demi-tour fissa pour le château.


14h29 :
Tranquillement installer à la bibliothèque loin de toute l’effervescence des élèves. Quoi que le petit groupe de troisième année non loin gloussait désagréablement fort. Décidément Merlin était d’humeur taquine en ce jour d’Halloween, il voulait que je n’aie rien de mieux à faire que de me transformer en poupée mannequin hystérique.

16h05 :
Sous la pression des ricanement de ces maudite troisième année j’ai craquée. Avec un soupire d’agacement j’étais descendu dans les cachot, direction le dortoir.
Avec un nouveau soupire j’ouvrais ma mâle où attendait bien sagement ranger dans sa housse une robe bleue (une robe dans ce genre), taille empire marquée par une ceinture noire, la toilette arrivait à la cheville. A côté une boîte de chaussures. Je la sortait et l’ouvrai pour vérifier, une paire d’escarpin noir, s’était bon… Avec un regard las le jetais un œil à ma boîte a bijoux, j’avais un parure en cristal noire qui m’attendait bien sagement dedans. Je mettais le tout sur mon couvre lit et parti à la douche, profitant qu’il n’y avait personne.


19h48 :
IN-VI-VA-BLE … C’était le seul mot qui me venait à l’esprit en voyant, les hystériques d’un jour s’activer.


« Où est mon vernis » … « Qu’est ce que j’ai fait de mes chaussures » … « Will tu trouve pas qu’elle me boudine pas robe, j’ai du prendre des kilos depuis que je l’ai acheté »… « Je ressemble a rien, c’est une catastrophe »…

Et autre joyauseries du genre…
Autant vous dire que mon pot de verni et moi-même étions encore parti nous exiler dans la salle commune ou j’avais délogé quelques premières années.

20h15 :
Parée ! Après m’être battue avec la fermeture de ma robe, asphyxier avec la laque, et mis la brosse du mascara au moins deux fois dans l’œil, j’étais enfin prête. Un dernier coup d’œil dans le miroir pour remettre quelques mèches rebelle un peu plus en place puis j’attrapais une étole en cachemire et disparaissait dans les couloirs.
Si on n’entendait pas les bruits de mes talons sur le sol en pierres froides et irrégulières on aurait pu me prendre pour une ombre. Un simple courant d’aire qui passait dans les couloirs vides.
Ils s’étaient déjà tous amasser devant la grande salle et j’allais bientôt en faire de même.

J’allais retrouver Thomas, mon cavalier, juste en haute des l’escalier menant au cachots.
Thomas Carter et moi étions simplement amis, nous nous étions un plus ou moins rapprocher à la suite le longues et parfois laborieuses heures à étudier ensembles. Il avait quelques difficultés, enfin c’est un bien grand mot, et j’avais quelques heures à perdre, nous étions fait pour faire affaires.
Il était bien là, très élégant dans son costume blanc rehaussé d’une cravate gris perle.


« Bonsoir Thomas. Quelle élégance ce soir… »


J’avais prononcé ces mots avec un doux sourire. Nous avons échanger quelques banalité puis les portes de la grande salle se son ouverte découvrant la splendide décoration de la pièce. Pour un premier bal d’Halloween là direction avait fait fort.

L’assemblé avait à peine parcouru du regard la Grande Salle que Mrs Master entama son discourt d’ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis E. Nott
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 149
Popularité : 92
Date d'inscription : 24/10/2010
Avatar : Leighton meester

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mar 2 Nov - 14:12

Nous avions donc laisser la belle Nemesis au bras de Matt en train de faire son entrer dans la grande salle bondé de monde, celle-ci avait déjà revêtit son masque de froideur, lançant quelque regard hautain et fière par-ci par-là, ils réussirent à se faire une place sans mal dans la foule, et c'est justement en lançant des regard par-ci par-là qu'elle croisa celui de Taylor, en compagnie de son charmant cavalier, Taylor lui adressa un clin d'œil, ainsi qu'un rire et un signe de la main, Nemesis quand à elle lui rendit son clin d'œil et lui adressa un pouce levée pour lui donner du courage au main de cette être affreux, * pauvre tay'* avait pensée la jeune Nott, elle avait quand même eu de la chance d'être inviter par matt, malgré qu'il soit très collant il était beau, et c'était déjà sa.

Le couple se dirigea donc dans la foule, à peine étaient-ils arrivés que la directrice entama son discours, que Nemesis jugea d'inutile et de perte de temps, dans leurs soirée, la jeune fille en profita pour observer les couples de la soirée, bien sur Taylor était avec son cavalier boutonneux, Eileen était avec Chris, Dominique était avec Erwan, Victoire avec Lysander qui former le couple Griffondor Serpentard, et elle, elle était avec Matt, elle avait acceptée son invitation plus par obligation que par envie, ne voulant pas être la seule cruche à venir sans cavalier, elle avait acceptée la demande, par dépit.

Quand la directrice eut enfin terminer son discours, la musique s'éleva invitant les élèves à allaient dansés sur la piste, Matt proposa, à Nemesis de s'y rendre et celle-ci accepta d'un hochement de tête positif, et ainsi ils entamèrent une danse, le jeune homme était bon danseur mais quand vous ne danser pas avec la personne que vous souhaitez il ne vous tarde plus que cela se termine, et comme si la prière de Nemesis avait était entendue, la musique pris fin et elle et Matt s'éloignèrent de la piste, et il la mena à son groupe d'amis de Serpentard, Nemesis ne les jugeant d'aucune utilité, elle attira son attention sur les couple qui valser sur la piste, mais son regard se posa sur une silhouette vers le buffet, qui n'était d'autre que Taylor, qui avait réussi à s'échapper des griffes de William, Nemesis s'excusa auprès de Matt, et partit en direction de sa meilleure amie, elle arriva par dérière elle et lui tapota l'épaule.

Alors on n'a réussi à s'échapper à ce que je vois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laïla Clennam
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 1133
Popularité : 268
Date d'inscription : 10/08/2010
Localisation : Je vole auprès du Lynx Multicolore .^^.
Avatar : Katie Melua

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1540/10000  (1540/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mar 2 Nov - 18:38


    Parfait, tout était parfait. Du moins, tout était parfait la veille du bal. Ce fameux bal, nouveauté pour tous, avait suscité tant d’excitation et d’appréhension dans tous les habitants de Poudlard. Cela faisait une semaine entière que la jeune serdaigle avait préparé sa robe, choisi sa coiffure et avait même réussi à dénicher de jolies boucles d’oreilles qu’une serpentard lui avait vendu à gros prix. Laïla s’en foutait de devoir payer trente gallions pour un si petit bijoux, elle voulait que tout soit parfait. Et tout l’était, lors du 29 octobre. Sa robe était suspendue à côté de son lit, des ballerines noires à lacets étaient déposés sur son coffre et tout ses accessoires étaient placés sur sa table de chevet. Elle s’était endormie avec une arrière pensée consacrée à Albus, se demandant ce qu’ils allaient se dire le lendemain. Tout serait parfait.

    «Hmm... 10h43... OK...En? Quoi?! 10h43?!? »


    Laïla se leva subitement de ses draps bleus et se jeta en bas du lit, se cognant la tête violemment sur un poteau du baldaquin dans le processus. Elle se releva avec les mains sur la tête, réalisant qu’elle avait acquis un mal de tête persistant. La journée commençait mal. La jeune fille lança un coup d’oeil vers ses vêtements pour ce soir puis elle se baissa pour faire son lit, nerveusement. Quand elle eut fini, elle se traîna avec mauvaise humeur vers son armoire, sortit une chemise, des pantalons et s’habilla. Par après, elle passa quelques coups de brosses dans ses cheveux et se coiffa d’un cerceau. Elle s’enroula un foulard autour du cou et se regarda une dernière fois dans le miroir ovale avant de descendre en bas. Quelques serdaigles se trouvaient dans la salle commune; l’excitation dans la salle ne fit qu’irriter Laïla.

    «Rah, du bruit, toujours du bruit...»


    Puis, la chose qu’elle ne voulait pas qui arrive arriva. Max Rand, serdaigle irritable qui accaparait Laïla depuis le début de l’année, aperçut la brunette et se leva maladroitement pour la rejoindre. C’était un grand gaillard, bien bâtit et assez beau mais insupportable comme tout. Il s’approcha de la jeune fille et dit avec un visage inexpressif:

    « Rand- J’ai appris que tu y allais avec Potter. Euh...le Potter dans notre année, pas l’autre. »


    Laïla le fixa avec incrédulité. Elle n’aurait jamais deviné qu’il lisait les articles de Miss Potin. Cela ainsi que le fait qu’il parle du bal aussi familièrement, prenant pour acquis qu’elle aurait pigé, amusa la brunette énormément. Mais ça n’améliora pas son humeur. Elle répondit alors avec froideur.

    «Vraiment Rand, un message de moi à toi : ne crois pas tout ce que la colporteuse de potins raconte. Et, avant que tu prononces une autre syllabe, je vais t’assurer que je suis prise pour le bal de ce soir. Adieu.»


    En faisant un geste qui accompagnait son “au revoir”, la jeune fille ne regarda pas la réaction du garçon et sortit de la salle commune à toute vitesse. Saine et sauve dans les couloirs, elle s’arrêta devant une pendule pour discerner l’heure. Cela lui prit un certain temps car elle s’attarda sur tous les minuscules détails sur l’horloge. Lorsqu’elle se souvint pourquoi elle était au milieu du couloir, la tête en l’air, il était déjà 11h22. Elle avait trente huit minutes avant le dîner. Elle décida de se mettre en chemin pour la bibliothèque.

    C’était en quelque sorte un lieu de rencontre, une sorte de forum romain, en moins bruyant. Mais c’était surtout un refuge pour la jeune fille, un lieu familier. Toutes ces fois qu’elle n’a pas voulu rentrer à la maison après l’école moldue, elle s’était rendue à la bibliothèque publique de son quartier. Comme sa tête avait besoin de repos et de silence, elle se retrouva assez vite parmi les étagères poussiéreuses. Elle erra autour des tables et trouva sur l’une d’elles un livre sur les dragons de Roumanie. Elle s’assit et le feuilleta avec intérêt jusqu’à ce qu’elle voit Max Rand, cinq étagères plus loin. La jeune fille se leva discrètement et fila en silence jusqu’à la Grande salle.

    Il y avait tout plein de monde et ils zonzonaient tous à propos du bal de ce soir. Laïla prit place à la table des serdaigles et essaya d’esquisser un sourire pour ses amies qui étaient là. Elle se servit du jus de citrouille et chercha désespérément les pots de confitures et les céréales qu’elle trouvait normalement au déjeuner. Et puis elle se souvint.

    «J’ai raté le déjeuner ... Il est midi: c’est le dîner.»

    Les amies de la jeune fille rirent de ce soliloque puis continuèrent leur conversation. La brunette ne tarda pas à se mêler de leurs propos. Soudainement, des mains vinrent se placer sur les épaules de Laïla, qui trembla un peu sous leur poids. Elle se retourna pour voir à qui elles appartenaient mais avant de pouvoir discerner leur propriétaire, des lèvres se posèrent sur sa joue. Elle reconnut cette sensation tout de suite. Albus. La seule fois qu’il avait posé ce geste auparavant c’était quand ils s’étaient retrouvés dans le parc, sous un saule pleureur. Ce signe d’affection avait coupé le souffle de la jeune fille et l’avait laissée sans paroles. Tout comme maintenant. Elle sourit en se noyant dans les yeux bleus du jeune homme et elle se trouva à désirer que cet instant dure une éternité. Le gryffondor lui demanda alors si cela tenait toujours pour le bal.

    «Tu as peur que je te plante? C’est vrai que je croule sous les prétendants!»

    La jeune fille avait dit ça en riant un petit peu car elle a pensé pendant un bref instant à cette peste de Max Rand (qui les regardait, d’ailleurs). Albus lui répondit qu'il lui faisait confiance, fit un clin d'oeil et se retourna pour rejoindre Scorpius à la table des Gryffondors. Laïla lâcha la main de son ami qu’elle avait prit inconsciemment et resta un moment à effleurer ses doigts qui s’étaient entremêlés avec ceux du jeune homme.

    « Une serdaigle- Ooh! Que vous êtes mignons ensemble!

    -Ah mais! Ce n’est qu’Albus! Quand même...»

    Les autres pouffèrent de rire tandis que Laïla resta pensive. Ce n’est qu’Albus... Un ami. Il l’avait bien précisé dans sa lettre: “Entre amis, bien entendu...”. C’est ça, entre amis. La jeune fille secoua ces idées incongrues hors de sa tête mais ne pu s’empêcher de regarder dans la direction des gryffondors. Albus lui faisait dos, mais un blondinet qu’elle connaissait bien la rencontra du regard avec impétuosité. Elle se retourna et rougit sans le savoir pourquoi.

    Lorsqu’elle eut achevé son repas, elle se rendit à la salle de bain et se brossa les dents bien comme il faut. Puis, elle prit un bain luxuriant et se laissa tremper pendant deux heures de temps en lisant Entrelacs un vieux bouquin qui l’amusait énormément. Après, elle s’apprêtait à s’habiller pour le bal, encore lointain, lorsqu’elle obtint une crampe douloureuse au ventre. Elle se baissa et constata avec horreur une coulée de sang le long de sa cuisse. *Merde!* Après une nausée terrible, Laïla se traîna à l’infirmerie ou une infirmière qui semblait bouleversée par quelque chose lui donna une potion-remède.

    19h30. Une bonne heure pour s’habiller et se coiffer. Pourtant, Laïla, ainsi que ses trois colloques, avait perdu la tête. Dans leur chambre régnait un vrai capharnaüm. Il y en avait qui avaient perdu un soulier ou bien Un gant. De son bord, Laïla était devant la vanité en train de s’acharner sur une mèche rebelle. Elle s’était résolue de la couper, mais s’ouvra accidentellement le poignet avec les ciseaux. Le sang lui leva le coeur et il lui manqua peu pour tomber sans connaissance. Elle lava la plaie, mais ne prit pas le temps de la bander. Elle espéra qu'elle ne s'ouvrirait pas pendant le bal

    Devant le miroir, la jeune fille s’observa une dernière fois. Elle avait choisi une robe noire aux reflets bleutés et qui était formé comme un muffin (du moins le bas) et qui s’arrêtait au dessus des genoux. Elle était noué à la taille par un ruban assorti et qui déterminait bien la silhouette de Laïla. Vu que les manches étaient courtes, elle s’était trouvé des gants noirs lui remontant par-dessus les coudes. Les ballerines à lacets lui chaussait bien les pieds et lui assurait une soirée de danse folle tout en étant dans le confort. Ses cheveux étaient remontés avec de jolies frisettes qui pendaient un peu partout et qui, dégagés, mettaient en valeur les boucles d’oreilles tant voulues.

    Se croyant prête, Laïla se mit en route pour rejoindre son cavalier. Ah mince! Il était 20h15. En temps normal, cela prenait dix minutes descendre à la grande salle, mais Laïla avait couru si vite qu’elle était en haut des escaliers en... huit minutes. Bon, deux petites minutes d’économisées, c’était pas trop pire, mais elle était un peu essoufflée. Albus était là, qui attendait patiemment. Il ne la vit pas tout de suite et elle profita du fait pour reprendre un peu son souffle. Puis elle mit sa main sur la rampe et descendit d’une marche en la glissant élégamment. C’est à cet instant que le jeune homme leva les yeux et fit un sourire charmant en la voyant. La jeune fille leva légèrement le menton en pensant *Je suis une grande dame* et essaya un sourire de coquette. Elle rejoignit Albus qui lui prit la main et lui murmura un compliment. Elle n'était pas sûre si c'était le contact physique ou le charme de celui-ci qui la fit trembler.

    «Albus- Tu es...Tu es magnifique.»


    Laïla baissa les yeux et fit un sourire gêné. Devrait-elle le complimenter lui aussi? Est-ce que cela paraîtrait normal? Elle ne pu se résigner qu’à le remercier.

    «Mer... Merci.»


    Cela lui suffit et il l’entraîna dans la salle de bal ou ils retrouvèrent plusieurs amis...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mer 3 Nov - 1:07

Dès le matin, où Max Rand l'avait intercepté, Laïla se fesait épier.
Nouvelle dans la salle commune de Serdaigle, Sophie Rouville avait assisté à la journée de l'adolescente...

Puisqu'elle était nouvelle à l'école, elle n'avait pas d'amis et ne fesait qu'observer les autres. C'est ce qu'elle fit durant toute la soirée du bal d'Hallloween.

Elle regardait les robes de jeunes filles bouger d'un bord et de l'autre. Elle révassait à propos de la robe qu'elle aurrait pu avoir si la date où elle était entrée à Poudlard avait été plus tôt dans le courant de l'année. Puis, encore une fois perdue dans sa bulle, la petite Sophie se heurta contre un corp pas très rigide, se qui la fit trébucher dedans, et comme un chateau de carte, les deux jeunes filles tombèrent sur le sol...

Sophie s'empressa de se relever et d'aider la pauvre fille écrasée sur le sol.
Elle la reconue alors, c'était la Serdaigle qu'elle avait épié vers 10 h 45 le matin même qui avait étée accueillie à bras ouvert par un pauvre garçon qui se fit rejeter la seconde d'après.

La jeune fille relevée, se fit bombarder d'excuses de la part de Sophie...

Sophie; Je m'exuse!!! Oh mon dieu, je suis vraiment navrée!

Et c'est là que le monologue se compliqua... La française, encore peu abile avec l'anglais bredouillait des mots plus ou moin compréensibles. Ce qui porta Laïla... quelque peu... douteuse de ce que la nouvelle voulait lui raconter...

Laïla;Je suis désolée, mais je ne suis pas sure de comprendre...Est-ce que ca va?

Sophie, qui ne croyait pas son accent si terrible au point de ne pas se faire comprendre décida de se taire, ce qui n'aida pas vraiment à sa cause.

C'est alors qu'un jeune homme s'approcha d'elles et demanda à Laïla si tout allait bien...

Sophie prit alors son courage à deux mains et ajouta doucement en direction de la Serdaigle; Pardon...

Ce qui lui demanda beaucoup de courage. Puis après le stress passé, elle retourna s'assoir dans son coin pour le reste de la soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Price
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 74
Popularité : 104
Date d'inscription : 16/08/2010
Avatar : Chace Crawford

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mer 3 Nov - 23:45

Mais quel était donc tout ce bruit ? Alors qu’il n’avait même pas encore ouvert les yeux, Chris sentait déjà que tout le monde commençait à s’agiter dans le dortoir. Mais qu’avaient-ils tous ? Ils ne pouvaient pas dormir comme tout le monde ? Enfin tout le monde, c’était plutôt Chris qui était encore le seul à dormir. Ouvrant lentement ses paupières, les rayons du soleil qui passaient à travers les rideaux de son lit l’éblouissaient. Rapidement, ses yeux s’adaptèrent et il pu y voir enfin clair. Tirant lentement sur le rideau, il voyait qu’effectivement, tout le monde était levé et qu’ils avaient l’air déjà totalement réveillé. Et oui, apparemment, ils étaient tous excité par la journée, et surtout la soirée qui s’annonçait.

Pas vraiment motivé, mais bien obligé de se lever, le Serdaigle quitta la chaleur de son lit, pour se rendre dans la salle de bain. A peine arrivé, qu’il fit demi-tour, la moitié de la maison devait s’y être donné rendez-vous. Mettant quelques affaires propres dans son sac, il sortit de la salle commune et prit la direction du stade de Quidditch. Posant ses affaires dans les vestiaires, il enfila sa robe de Quidditch, prit son balais, et sortit faire un tour. Il était à peine 9h et le soleil s’élevait lentement dans le ciel. Une brise fraiche était encore présente, ce qui n’était pas pour déplaire au jeune homme. Elle était très reposante et faisait baisser son niveau d’énervement qu’il venait de cumulé de part le fait de tout ce remue ménage. Tout ça pour un bal … Chris en avait connu un bon nombre dans le monde des moldus, et il se doutait que cela devait être la même chose dans celui des sorciers. Une fois bien réveillé et détendu, retourna dans les vestiaires. Au moins ici, les douches n’étaient pas toutes occupées, et il pourrait prendre son temps sans que personne ne gueule pour la place. Rien de mieux qu’une bonne douche bien chaude, après un vol dans la brise fraiche. Après en avoir pleine profité, et avoir enfilé les vêtements propre qu’il avait sortit de son sac, le jeune homme se rendit dans la grande salle.

Il était déjà l’heure du déjeuner, Chris n’avait même pas vu le temps passé. Se rendant en bout de table, comme à son habitude, il entendit sur le chemin pas mal de chuchotements. Apparemment, son statut pour ce soir était un des sujets de conversation de la table. M’enfin bon, ce n’était pas la première et surement pas la dernière fois que l’ont parlerai de lui. Alors qu’il mangeait tranquillement, Chris aperçu Eileen au loin, elle venait de rentrer dans la salle, et au vu des regards qu’elle lançait à la table des Serdaigle, elle devait surement le chercher.

Finissant son repas, il quitta ensuite la salle sans lancer de regard vers la petite brune pour ne pas trop attirer l’attention, bien que l’envie était là. Il savait bien que pas mal de monde l’observaient. Retournant donc dans le dortoir des Serdaigles, il eu la surprise de voir qu’une chouette, accompagnée d’un gros colis l’attendait sur son lit.


« Ah ben tiens j’ai cru que tu n’arriverai jamais »
dit-il à la chouette.

Il sortit du miam hiboux d’un de ses tiroirs, qu’il donna à la chouette, cette dernière lui mordilla gentiment le doigt en guise de remerciement et repartie par la fenêtre. Ouvrant le paquet, il découvrit le costume qu’il avait commandé. C’était un costume moldu, il avait du passer par ses parents pour le faire acheminer jusqu’à Poudlard. Le costume était un Dolce, marque très réputé dans le monde des moldus, bien qu’il se trouve dans celui des sorciers, Chris aimait bien garder un peu de ses racines, et faire savoir qu’il était fière d’être un né moldus.

Passant le reste de l’après midi à ne rien faire, flâner tranquillement dans son lit, lisant, et se reposant pour la soirée qui s’annonçait mouvementée. Alors que la soirée commençait à se lancer, Chris se dépêcha d’aller dans la salle de bain avant que tout le monde ne l’envahisse. Après être à nouveau passé sous la douche, Chris enfila son costume et se prépara.

20h10, le Serdaigle descendit dans la salle commune, plusieurs jeunes filles se mirent à soupirer d’envie, et le dévorèrent des yeux. N’y portant pas vraiment d’attention, il se dirigea vers le hall de l’école, là où il avait rendez-vous avec sa cavalière, Eileen. Cette dernière arriva quelques minutes après Chris, elle ne s’était pas faite attendre longtemps. La voyant de lui, il fut éblouit par la beauté qui émanait de la jeune fille. Elle le trouvait apparemment classe, il se devait de lui retourner le compliment.


« Et vous, très ravissante, Miss Down. » lui répondit-il en lui rendant son sourire. Sentant la main de la jeune fille dans la sienne, il s’approcha lentement, et déposa un doux baiser sur les lèvres de la petite brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Crowford
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 1104
Popularité : 453
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : Derrière toi ! :D
Avatar : Emma Roberts

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
1700/10000  (1700/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 6 Nov - 14:27

    Presque toutes les personnes dans la salle dansaient, sauf quelques gens et moi. J'avais un peu envie de danser mais je ne voulais pas être sans compagnie, sa n'allai pas trop le faire sinon. Je resta assis et chercha du regard William qui s'était enfui de mon champ de vision, il était surement en train de me chercher, j'espérais pas, car si il m'avait vu, je serais partie en courant. Je souris quand je vis Nemesis encore au bras de son cavalier, elle avait l'air très heureuse et j'en étais ravie. Par contre, si elle me voyait toute seule dans mon coin, je serai moins ravie car elle quitterai sans doute Matt et je ne voulais pas gâcher toute sa soirée, alors je resta discrète.

    Quelques minutes plus tard, je ne vis toujours pas William, il était peut être déjà parti, ouf... Je me leva vite et alla prendre quelque chose à boire et à manger, j'avais énormément faim. Je me dirigea de nouveau vers ma place, et attendis encore. Il était presque 22h, j'avais attendue que 1h30? C'est fou comme le temps passe quand l'on s'amuse mais pas quand l'on s'ennuie. Dommage, car il y avait de la bonne musique en plus, j'aurais bien voulue m'éclater moi aussi.

    Soudain, quelqu'un posa ses mains sur mes épaules, je sursauta. C'était Nemesis qui c'était sans doute inquiétée de me voir seule.

    « Alors on n'a réussi à s'échapper à ce que je vois! »

    « Bien vue! Pourquoi tu as quittée ton cavalier? Retourne avec lui! Je ne veux pas que tu te préoccupes de moi, je vais bientôt m'en aller de toute façon. »

    La vérité c'est que je n'avais pas trop envie de quitter la salle des fêtes, mais je m'ennuyais trop alors je préférais rester dans le dortoir des verts.




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


I'm afraid, afraid of losing control,
afraid of becoming a pawn,
afraid to lose you. ❀


A savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 6 Nov - 15:46

La vengeance est une idéologie orgueilleuse, et le plus souvent, irraisonnée. Mais c'est tellement pratique de trouver une échapatoire, un choix de vie qui permet de soulager les tensions, les souffrances. De faire souffrir.
Lorcan posa la main sur le piano. La Salle Va et Viens s'était faite sombre, mélancolique, ce soir. Une unique fenêtre, portant sur les montagnes écossaises bordant le Lac, illuminait l'étendue mélomane de la pièce. Les dernières notes de la mélodies s'éteignirent finalement, puis Lorcan se leva.
Il venait enfin de comprendre à quel point la situation était dangereuse. Ses yeux s'étaient enfin posés sur son acte, et son attention avait finalement capté le degrés, la tension qui émanait du fil tendu. Il avait simplement agi sans cause. Avec conséquences. Enormes. Mais si difficilement inextricables, résolvables toutefois.
Il sentait le regard de Lysander, d'Albus et d'Angela se poser sur lui. Telle des lampes. Mais avec une violence que lui seul ressentait. Il avait gravé dans la pierre ses actes, dénués de ses propres choix, créant une voie qu'il refusait pourtant de suivre.
Il devait trouver maintenant sa volonté. Accepter et continuer. Ou refuser, et reculer.
Jeter un Impardonnable en soit n'était rien. Le plus difficile, maintenant, c'était de savoir ce qui en résultait. Il pouvait se battre contre ses pensées, mais pas celle des autres. C'était là la faiblesse humaine. Vivre de par le regard des autres, aussi.
Alors pourquoi avoir inviter Angela? N'avait il pas fait un choix? N'avait il pas commencé a se tourner vers son choix.
Ils allaient se venger. Tous les deux.
Angela, d'un point de vue extérieur, n'avait rien fait. Pas à lui. Ou presque.
Cette pseudo rencontre dans le couloir, à minuit. Lorcan avait été hypnotisé par cette flamme si opposée à la sienne. La plupart des gens avaient des nuances, des couleurs. Angela était une fille blonde, pâle, orgueilleuse, irritable parfois. Mais elle avait une âme. C'était une méchante, sans aucun doute. Mais une méchante avec une âme.
Lorcan s'avança vers la porte. Il posa la main sur la poignée. La soirée en elle même n'aurait pas beaucoup d'importance. Quand certains danseraient, d'autre réfléchiraient.
Il savait qu'il avait fourni beaucoup d'information. Il avait sourit pendant quatre ans avec ses camarades, avait travaillé, avait ragé. Mais si ce soir, il pouvait s'approcher de ce qu'il voulait devenir? Si ce soir, sans que personne ne s'en rende compte, il bifurquait totalement sa vie? S'il s'opposait? Lui qui avait toujours été au milieu de la ligne? Ni Dark Ravens, ni White Dove?
Ce serait déjà interessant.
***
Les marches de marbres de Poudlard avaient certainement été ammenagées pour pareille circonstances. Pour dévoiler l'éclat des filles descendant, en robe de soirée. C'était très discriminatoire. Laisser les filles se faire admirer peut être contre leur volonté, uniquement pour le spectacle des yeux.... rires.
Lorcan s'écarta de Lysander, puis posa un regard sur les ombres aux sols. De la poussière...
En levant lentement le visage vers le plafond, Lorcan étudia le plafond du Hall. Des chauves souris et autres... pourquoi de la poussière tombait elle? Il plissa les yeux.
Angela descendit des escaliers comme toutes les filles. Comme toutes les filles, les regards se posèrent sur elle. Il aurait juste fallu qu'elle soit comme toutes les filles. Et l'illusion aurait été parfaite.

_Tu es belle.
Ajouter un très aurait étrangement diminué les dires. Lorcan eut un sourire. La robe verte faisait bien ressortir le côté serpent.
_Prête?
A quoi? A quoi, Lorcan?
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 137
Popularité : 51
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Quelque part...
Avatar : Alex Turner

+ Me, Myself and I __
Force Magique:
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 6 Nov - 17:32

Lorsque Wyatt se réveilla, il était onze heures et demi . La routine . Il se demanda quel jour il était.

-Ah oui, c'est vrai, c'est le jour du bal d'Halloween. pensa-t-til.

Le bal d'Halloween ? onze heure et demi ? Lui qui avait donné rendez-vous à Lys à midi ! Wyatt maudit sa paresse légendaire et se dépécha de s'habiller de se brosser les dents (sans aucune logique, il n'avait pas encore mangé) et de descendre. Il mangerait plus tard. Dans le couloir, il croisa son frère. "-Eh petit frère, tes cheveux sont trop mal coiffé." lui fit-il remarquer.
Wyatt détestait quand il l'appelait "petit frère", ils étaient jumeaux, il avait juste eu le malheur de naître une minute après Peter... Il remonta en vitesse, et remarqua que tout les Serdaigles se contemplaient. Il remarqua aussi que tout le monde avait mis sa tenue de bal. Wyatt n'avait pas eu la présence d'esprit de la mettre. Il monta dans le dortoir, se recoiffa et mit sa tenue de bal. Il retroussa ses manches, comme il avait l'habitude de le faire et descendit.

11 h 45

Plus que quinze minutes. Wyatt savait par expérience qu'il ne valait mieux pas faire poireauter les filles trop longtemps. Il pressa donc le pas. Lorsqu'il arriva dans le parc, il vit que Lys était déjà là.
-T'es là depuis longtemps ?
-Non, pas trop.
Excuse-moi

Wyatt la contempla. Sa robe était magnifique. Lys était splendide.

Tu est magnifique

Wyatt n'éxagérait pas. Il le pensait vraiment. Dans son école moldue, il était sorti avec de nombreuses filles, mais jamais il n'avait dis ça. Il rougit un peu, et Lys lui dit merci. Puis, poussé par il ne savait quoi il l'embrassa sur la joue. Ce fut au tour de Lys de rougir. Wyatt se prépara à recevoir une claque dantesque, comme il en avait déjà reçu beaucoup dans sa courte vie, mais elle ne vint pas. Rien n'arriva d'ailleurs. Pendant une heure, ils parlèrent de tout et de rien, comme de simples amis.

12 H 57

Wyatt arriva dans la grande salle. Il alla dire bonjour à Victoire et aux amis qu'elle lui avait présenté aux début de l'année, jeta un oeil à la table des Serpentard. Ils ne les aimait pas trop, mais il voulait savoir ce que faisait son frère. Aparrement, il parlait avec une fille, peut-être sa cavalière. Il se rendit soudain compte qu'il ne savait pas qui était la cavalière de son propre frère. Il se rendit vers la table des Serdaigle et se mit à manger.

16 H 00

Wyatt se préparait. Dans la salle commune, tout les Serdaigles se préparaient d'ailleurs. Une Serdaigle de son année s'approcha :

-Tu t'est fait beau Wyatt, c'est pas ton genre. Avec qui tu vas au bal ?
Tu te prends pour miss Potin, tout d'un coup ?

Wyatt avait pris un air légèrement désagréable. La fille s'éloigna et Wyatt put enfin se préparer tranquillement.

19 H 00

Wyatt attendait Lys. Il l'attendait impatiement. Il voyait tout autour de lui des garçons qui avaient mis un costume de classe internationale, des filles qui avaient mis leurs plus belles robes. Mais toujours pas Lys. Puis elle arriva. Elle était magnifique, encore plus que ce matin.

Tu est réellement splendide, Lys. murmura Wyatt.

Et ils se dirigèrent vers la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Dellombre
Serdaigle
Serdaigle
avatar


Messages : 313
Popularité : 165
Date d'inscription : 16/10/2010
Localisation : Quelque part, surement loin de toi...
Avatar : Sacha Pivovarova

+ Me, Myself and I __
Force Magique: Celle d'une 6ème année...
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 6 Nov - 17:50

C'était un matin comme les autres, enfin si on pouvait appeler sa normal que toutes les filles du dortoir des poufsouffle étaient toutes excitées d'aller au bal d'Halloween. Il n'était que sept heure du matin et, malgré mon sommeil, j'étais déjà réveillée. La fatigue allai disparaître dans la journée, comme d'habitude. Les filles courraient partout, cherchant, demandant quoi mettre, ce qui leur allai le mieux, bref, des trucs de filles quoi. Je savais déjà ce que j'allai mettre. Pas besoin d'en faire toute une histoire, pour ce genre de chose, mieux valait rester normal et évoquer son côté intérieur. Les filles voulaient être les plus belles. A quoi cela rimait-il ? Du moment qu'on pouvait nous même se trouver jolie, tout allait bien non ? Enfin, ce n'est qu'à sept et demi que je sortis de mon lit pour prendre une douche. Avant d'y aller, j'avais prit mon shampoing, ainsi qu'une serviette et m'étais directement dirigée vers les salles de bain. Je m'attendais à voir un carnage mais de là à ce que toute les douches soient prises...J'attendis environ une demi heure pour pouvoir aller me doucher. Je fis comme tout le monde. Je pris tout mon temps, prenant grand soin de ma laver les cheveux. Je m’habillai simplement, enfilant une robe rouge foncé, ce n’était pas celle du bal, mais pour une fois que je pouvais mettre se que je voulais ! A neuf heures moins le quart, je descendais enfin pour aller dans la grande salle. Je m'assis comme tous les jours, à la table des poufsouffle, les filles riaient, se regardaient dans leur miroir, quand au garçon, bas il faisait comme d'habitude...

Après avoir déjeuné, je jetai un regard à la table des Serdaigle. La personne avec qui j'allai au bal était à Serdaigle, serte, cela ne me dérangeait pas. Même si il était plus jeune que moi d'un an… Mais de toute façon, si ce jeune homme ne m'aurai pas invité, j'aurai suivis l'exemple de mon père...Je n'y serai pas allé. Même pendant les fêtes de familles, je restai souvent enfermé dans ma chambre à regarder par la fenêtre en écoutant de la musique. C'était devenu une habitude chez moi, et mes parents se fichaient bien de cela. Je sortis alors de la grande salle. Je devais aller rejoindre Wyatt, il était 11h30 lorsque j’arrivai au parc. Je m’installai et contempla le ciel. Cela ne me dérangeai pas d’attendre, je savais bien que les garçons n’étaient pas souvent en avance ni à l’heure, la plus part du temps, ils étaient en retard… Wyatt arriva. Je souris. Il me demanda si j’étais la depuis longtemps. Sans attendre, je lui répondis.
_Non, pas trop.
Il s’excusa. Surprise, je le regardai. Il me disait soudainement que j’étais magnifique. Je souris et le remerciais. Il était vraiment adorable. Par la suite, il me fit un bisou sur la joue. J’avais rougis, c’était obligé. Pourquoi avait-il fait ça ? Nous parlions de tout et de rien, mais, midi arriva, il fallait quand même qu’on aille manger. Ce que nous fîmes. Lui alla à la table des Serdaigle, moi avec les poufsouffle. Discutions sur le bal, discutions sur les cavaliers, je m’échappais des autres en me dépêchant de manger puis je partis directement, sans me retourner.

A une heure, je repartis me balader. Cette fois, je me dirigeai vers le parc pour me poser jusque quatre heure de l’après midi. J’étais restée allongée au soleil, un vent fraie flottait dans l’air, sa ne me dérangeai pas, mais je ne voulais tout de même pas commencer à tomber malade. Lorsque je remontai dans le dortoir des filles, j’aperçus quelques premières qui se battaient pour accrocher leurs rubans, cheveux, tous pleins de petits détails. Enfin, elles étaient plusieurs, elles n’avaient qu’à ce donner un coup de main plutôt que d’essayer de se débrouiller toute seule.

Je montai doucement les escaliers, regardant bien attentivement tout ce qui se passait. En arrivant au dortoir des filles, je pris ma robe, ainsi que tout ce dont j’avais besoin pour me préparer. Allant alors pour la deuxième fois de la journée dans les douches, je ne mis qu’un quart d’heure pour me doucher cette fois. J’enfilai ma robe. Le tissu intérieur était en soie violette, doux mais en même temps légèrement dérangeant pour une personne qui préférai porter des mini shorts à longueur de journée. Sur l’extérieur de la robe, un léger tissu rose. La robe retombait pour s’arrêter au dessous de mes genoux. J’accrochais un ruban rose bonbon autour de ma taille, le laissant descendre plusieurs centimètres plus bas. Pour ma coiffure, j’optai pour me coiffer les cheveux puis, je les ébouriffais pour qu’ils ne soient pas trop «parfait » non plus. Pour la touche finale, j’enfilai sur ma tête un bandeau (oui, je crois que cela s’appelait comme ça) en l’enroulant quelques fois dans mes cheveux pour qu’ils redescendent sur mon épaule droite.

Après avoir finit de me préparer, je commençais à descendre les marches pour aller rejoindre Wyatt. Plusieurs personnes étaient déjà arrivés. Je rejoignis Wyatt. Il était très élégant, je lui souris en le saluant. Il murmura quelque chose que je ne compris pas. Je souris.
_Tu es vraiment mignon ce soir. Lui dis-je en souriant avant de lui poser un bisou sur la joue.
Nous entrions dans la salle de bal. Mrs Master avait déjà commencé son discourt, elle paraissait légèrement stressée. Allait-il se passer quelque chose ce soir ? Lorsqu’elle eut fini, je regardai toutes les personnes que je connaissais. Tous et toutes étaient réellement magnifique. Le bal allait enfin pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Sam 6 Nov - 19:48

Lorsqu’il déclara qu’elle était ravissante, la Serpentarde ne put s’empêcher de sourire. Cela lui faisait vraiment plaisir, car après tout c’était pour lui qu’elle s’était faite belle. Il l’embrassa doucement devant le regard de la moitié de l’école. Quand il mit fin à ce baiser Eileen put remarquer que la plupart des élèves les regarder, bien évidemment. Cela ne dérangea nullement la jeune fille, et ils entrèrent dans la salle de bal. Elle ne put s’empêcher de contempler la superbe décoration. Salle sombre, ambiance morbide, citrouilles dans tous les coins elle devait bien l’admettre Mrs Master avait fait du bon travail, très bon travail même. Cette dernière justement arriva et fit un petit discours aux élèves. Le bal se finirait à deux heures du matin… C’était tout de même relativement tôt, mais bon, c’était mieux que rien.

La musique retentit et bientôt les couples se formèrent. Eileen lança un coup d’œil à la foule, pour voir si elle voyait quelques personnes qu’elle connaissait. Elle repéra immédiatement Taylor accompagné de son cavalier de dernière minute William. La pauvre, le moins qu’au puisse dire c’est que ce couple était drôle à voir. La jolie Taylor Crowford, au bras d’un roux boutonneux, alors qu’un bon nombre de garçons auraient bien voulu l’accompagner. La brune observa la scène quelques instant et sourit lorsqu’elle vit son amie abandonner le disgracieux jeune homme.

Dans un coin de la salle, Eileen remarqua le bar. Elle se demanda ce qu’il y servait…

« Je vais me chercher un verre de Whisky Pur Feu, tu veux que je te prenne quelque chose ? »

Un pressentiment envahit la jeune brune, cette soirée allait être mouvementé, dans quelle sens, elle l’ignorait. En bien espérait elle.

Revenir en haut Aller en bas
Angela M. Stevenson
Serpentard
Serpentard
avatar


Messages : 195
Popularité : 181
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Poudlard.
Avatar : Taylor Swift.

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o8/11
Gallions:
340/10000  (340/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Dim 7 Nov - 22:21

    Un long soupire se mêla à la brise de fin d’Octobre. Les cheveux ondulés de la jeune femme se soulevaient au grès du vent, procurant quelques frissons à la jeune femme. Les yeux fermés, elle réfléchissait aux événements récents, tout ce qu’ils avaient apportés dans sa vie, ceux qui l’avait changé, et ceux qui ne signifiait rien pour son existence. Pas mal de chose avait changé, mais la conclusion restait désespérément la même. Le vent vint écarter quelques mèches de son front, caressant la peau pale de son visage, la poussant à rouvrir les yeux pendants quelques instants. Les arbres du parcs secouaient paresseusement leurs branches ou persistaient encore des feuilles orangés. Elle laissa errer son regard sur le parc, le déviant vers le lac à la surface calme. Elle se comparait souvent au lac. Tout deux avaient une surface lisse, calme, impassible, mais à l’intérieur, il y avait du mouvement, et beaucoup de chose dont on n’a pas idée. Turbulence, danger, mystère. Elle se qualifiait comme cela, même si au fond, elle savait ce qui en était. Elle n’était pas tout ce qu’elle laissait paraitre, la plupart oui, mais pas tout. Angela. Un nom qui ne lui ressemblait pas tellement. Ange. Elle n’en était pas un, loin de là. Un Ange des ténèbres? Peut être.. Elle ne savait pas, ne savait plus. Elle savait en revanche une chose. Qu’elle allait sérieusement se venger. Et quand elle taperait, cela risquerait de faire mal. Si Lysander restait en dehors de cela bien sûr. Elle ne voulait en aucun cas toucher à Lysander, elle n’avait rien contre lui. Mais elle en voulait horriblement à Lorcan. Si elle touchait Lorcan, elle toucherait aussi Lysander, elle en avait conscience, mais elle ne pouvait rester comme cela, sans rien faire. Elle devait riposter. Elle allait riposter. Angela regarda la forêt interdite et se demanda ce qu’il se passait là bas. Elle aurait tant aimer avoir le don d’ubiquité, mais personne n’était capable d’une telle chose. Une chose la révulsait, elle n’avait aucun cas l’envie de se rendre à ce bal ce soir, surtout au bras de Lorcan. Mais s’était une bonne approche pour le connaitre. Le fait qu’il l’ai lui-même invité l’avait intrigué, mais elle comprenait qu’il faisait cela dans le but de taper fort au moment voulut. Elle resterait sur ses gardes, elle le devait. Un dernier instant de pur plaisir, les yeux fermés, les mains accrochées à la rambarde, le vent fouettant son visage. Un dernier instant de délice avant de se parer à cette soirée. Il ne restait pas beaucoup de temps, mais elle n’avait pas besoin de beaucoup, une douche rapide et elle enfilerait sa robe pour se soir. Elle n’allait pas faire de chichi. Elle n’était pas de ce genre là. D’une démarche leste et rapide, elle dévala les escaliers tout en passant ses doigts fins sur la rampe. Elle parcourut tout le château jusqu’à ce qu’elle arrive au cachot et puisse enfin accéder à la salle commune. Elle traversa le mur et suffoqua quand elle vit tous les Serpentards rassemblés dans la salle commune, s’immobilisant un instant elle finit par reprendre sa route en essayant de se faufiler entre les robes de bals et les costumes. Elle bouscula quelques élèves mais ne prit même pas la peine de s’excuser. Elle monta dans son dortoir et prit toute ses affaires pour prendre une douche et se préparer convenablement. Un demi-heure plus tard, la jeune femme descendait les escaliers de la salle commune. Elle croisa malencontreusement le regard de Lysander, Bizarrement elle ne cilla pas et disparut dans les couloirs du château. Le moment était venu de descendre les escaliers, pour bien faire elle respira un grand coup en se préparant mentalement à affronter Lorcan. Et tous ces regards. La jeune femme blonde releva un peu l’avant de sa robe pour ne pas marcher dessus puis elle descendit les escaliers. Se fut comme si le temps s’était arrêter, cette descente aux enfers paraissait interminable.. Elle ne cilla pas, le port de tête haut et digne. Elle vit Lorcan et se dirigea vers lui.

    « Tu es belle. »

    Elle ne bougea pas, pas besoin de cela entre eux, elle savait que c’était la guerre, mais qu’ils essayaient tous deux de garder une ambiance positive, tendue? Certes, mais au moins il ne s’entre-tuait pas encore.

    « Prête? »

    Elle se positionna à coté de Lorcan et ils avancèrent tout deux vers la grande salle.

    « Il faut bien.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Weasley

avatar


Messages : 275
Popularité : 259
Date d'inscription : 15/07/2010

+ Me, Myself and I __
Force Magique: o7/11
Gallions:
200/10000  (200/10000)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   Mar 9 Nov - 18:58

    La jeune Weasley écouta le discours aux côtés d’Erwan en souriant. Elle observa les autres couples de la salle, certains surprenant, comme sa sœur et Lysander ou encore, Angela et Lorcan. Le bal en réservé des surprises. La grande salle avait été magnifiquement décorée. La directrice n’en finissait pas de parler, Dominique glissa sa main dans celle d’Erwan, un peu timidement. Un léger sourire aux lèvres, le regardant. Il était beau habillé comme ça. Ses traits fins du visage ressortaient encore plus. Elle se demanda si elle faisait le poids à ses côtés. Bah, quelle question idiote des fois !

    Domi. « Tu es … Vraiment mignon ce soir. » dit-elle en un souffle.

    Pourquoi donc était-elle si timide ce soir ? Peut-être le fait d’être avec Erwan, en costume, au bal, et qu’il était vraiment … très beau. Et qu’elle attendait cela depuis très longtemps ! Elle sourit. Le discours terminé, certaines personnes commençaient déjà à se diriger vers la piste de danse. Dominique regarda Erwan, ne sachant pas trop ce qu’il allait faire, l’inviter à danser, aller lui chercher un verre … en tout cas, la musique était superbe.
    Les Magic’s Brothers était un de ses groupes préférés. Poudlard ne lésinait pas sur les moyens lorsqu’il s’agissait d’organiser un évènement important dis donc. Cette soirée d’Halloween s’annonçait tout ce qu’il y avait de mieux ! Jamais elle ne pourrait regagner son dortoir à une heure du matin. Elle irait dans le parc en cachette, comme beaucoup d’élève surement. Erwan l’accompagnerait peut-être avec un peu de chance. La jeune petite blonde reporta son attention sur le Gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal D'Halloween.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal D'Halloween.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» Vers la liberté... [Halloween]
» Que regarder pour Halloween ? [Ciné/Evènement]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's Devil :: Les Animations :: La salle des fêtes-